Le studio Red 5 rachète sa liberté auprès de Webzen

Alors que le studio Red 5 rencontrait des difficultés financières, Webzen l'avait renfloué. Une aide devenue aujourd'hui encombrante à l'heure où Firefall suscite un certain engouement et Red 5 vient de racheter sa liberté.
Le studio Red 5 rachète sa liberté auprès de Webzen

Aujourd'hui, le MMO d'action Firefall suscite un certain intérêt auprès des joueurs. Pendant plusieurs années, le développement fut néanmoins chaotique et s'il est arrivé (presque) à terme aujourd'hui, c'est notamment grâce aux fonds versés par le studio Webzen (devenu éditeur coréen de Firefall) à Red 5 (le développeur américain).
Un investissement devenu néanmoins encombrant aujourd'hui (Webzen profitait de l'engouement de Firefall, grâce à un investissement réalisé alors que Red 5 rencontrait de graves difficultés financières), et Red 5 souhaitait donc récupérer l'entièreté des droits d'exploitation sur son jeu auprès de Webzen. Au fil des mois, le différend s'est manifestement envenimé et en juillet dernier, Red 5 engageait des poursuites contre Webzen devant les tribunaux américains alors que Webzen faisait de même devant les juridictions coréennes.
Le studio The9, éditeur chinois de Firefall et proche des deux studios, enjoignaient alors ses deux partenaires à trouver un accord. Et c'est aujourd'hui chose faite.

Mark Kern, CEO de Red 5, annonce que Red 5 vient de récupérer l'intégralité des droits d'exploitation de Firefall (c'est donc Red 5 qui assurera donc l'exploitation et la promotion du jeu en Occident et en Asie - à l'exception de la Chine - et qui en tirera les fruits). En contrepartie de son désengagement, Webzen s'assure un dédommagement financier et percevra « une part des bénéfices générés par Firefall pendant une certaine période ». Le prix de la liberté de Red 5, sans doute.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Firefall ?

17 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (23 évaluations | 2 critiques)
5,3 / 10 - Moyen

44 joliens y jouent, 85 y ont joué.