35 millions de comptes en ligne sud-coréens piratés

Après Sony, Codemasters ou SEGA, les infrastructures du Coréen SK Communications ont à leur tour fait l'objet d'une intrusion. Les « comptes de la quasi-totalité des internautes coréens » seraient compromis.
nate.jpg

Ces dernières semaines, les infrastructures de plusieurs exploitants de jeux en ligne ont fait l'objet « d'intrusions non autorisées » et les données personnelles de millions de joueurs sont potentiellement compromises. Nouvel exemple d'envergure aujourd'hui, cette fois en Corée du Sud : le groupe SK Communications annonce l'intrusion de pirates (manifestement connecté depuis la Chine) de ses serveurs le 28 juillet dernier et le vol des 35 millions de comptes d'utilisateurs issus de son réseau social Cyworld et du portail en ligne NATE (à titre de comparaison, la Corée du Sud compte 48 millions d'habitants, faisant dire à la presse sud-coréenne que la quasi-totalité des internautes du Pays du matin calme sont potentiellement touchés par le piratage).

Selon le groupe coréen, les noms, identifiants, mots de passe, numéros de téléphone, numéro de sécurité sociale et les adresses des internautes sont compromises. Et même si les mots de passe et numéros de sécurité sociale (le fameux « KSSN » nécessaire pour jouer en ligne en Corée) sont des données cryptées, la presse coréenne souligne qu'aucune loi locale n'interdit aux pirates de tenter de les décrypter.
Depuis vendredi dernier, la plupart des grands exploitants de MMO et de jeux en ligne en Corée (PlayNC, Netmarble ou encore Pmang) encouragent les joueurs à modifier leur mot de passe et faire montre de la plus grande vigilance quant à l'utilisation de leurs comptes. Avis donc aussi aux joueurs occidentaux habitués à jouer sur des serveurs coréens.

Réactions (22)


  • En chargement...