Le jeu en ligne progresse au Japon

Les joueurs japonais se sont longtemps montrés réfractaires au jeu en ligne. Manifestement, les usages évoluent et le volume d'affaire du jeu en ligne nippon progresse d'année en année.
Le jeu en ligne progresse au Japon

On le sait, au contraire de leurs homologues coréens ou chinois, les joueurs japonais ont longtemps été réfractaires au jeu en ligne, préférant jouer sur consoles et seul ou en petit comité. Manifestement, les usages nippons évoluent.

Si l'on en croit la JOGA (la Japan Online Game Association en charge de la promotion du jeu en ligne au Japon) qui vient tout juste de publier son apport d'activité, le marché nippon du jeu en ligne en 2010 aurait progressé de 3% par rapport l'année précédente pour atteindre un volume d'affaires de 132,9 milliards de yens (1,2 milliards d'euros).
Peut-être plus significatif, on note surtout le chiffre d'affaires du « jeu social » au Japon, auquel la JOGA s'intéresse pour la première fois cette année, qui génère un marché quelque 235,5 milliards de yens (2,1 milliards d'euros).

On comprend sans doute mieux l'engouement des exploitants internationaux pour le Pays du soleil levant que ce soit Capcom, par exemple, qui intensifie ses activités en ligne avec sa filiale Capcom Online Games (qui développe actuellement Ixion Saga), le coréen NHN qui lance Tera Online au Japon (le bêta-test vient de s'achever) ou encore CCP qui annonçait récemment la localisation d'EVE Online en japonais.


  • En chargement...