T2 2010 : Chiffre d'affaires en berne et recentrage sur le contenu social

Activision Blizzard publie des comptes trimestriels toujours impressionnants mais décevant les analystes. Le groupe entend surtout se concentrer sur les communautés et la commercialisation en ligne.
T2 2010 : Chiffre d'affaires en berne et recentrage sur le contenu social

Comme chaque trimestre, Activision Blizzard présente ses résultats trimestriels - impressionnants, comme souvent, mais jugés décevants par les marchés à cause d'un chiffre d'affaires en berne.
Si le groupe enregistre un bénéfice net en progression (219 millions de dollars engrangés pour le deuxième trimestre 2010 contre seulement 195 millions pour la même période en 2009) notamment grâce aux licences World of Warcraft et Call of Duty, le chiffre d'affaires d'Activision Blizzard est en baisse (établi à 967 millions de dollars contre 1,04 milliards lors du même trimestre en 2009). Un résultat jugé décevant par les analystes en plus de projections inférieures aux attentes qui entraînaient hier soir une chute du titre sur les marchés américains.

Au-delà des chiffres, on notera surtout les propos de Robert Kotick lors de la présentation, qui entend concentrer ses activités sur le contenu en ligne. Pour la première fois, le chiffre d'affaires des activités numériques du groupe (incluant peu ou prou World of Warcraft et le DLC de la licence Call of Duty - 20 millions de « map packs » vendus à ce jour) a dépassé celui des ventes en magasins et enregistre une progression de 120% d'une année sur l'autre. En conséquence, Activision Blizzard voit l'avenir de son activité dans les « services et environnements en ligne » dont « Battle.Net est le parfait exemple ». Pour Kotick, Battle.Net « représente la prochaine évolution dans les arènes de jeu, le social networking, le commerce en ligne et le service client ». Le réseau social de Blizzard apparaît « comme le meilleur exemple de convergence entre le contenu des créateurs et le contenu des consommateurs » et affiche l'ambition d'exploiter de nouvelles formes d'immersion comme « la voix sur IP ou la vidéo sur IP » (on imagine que les joueurs pourraient prochainement communiquer via Webcam directement in-game, par exemple).
Manifestement, Activision entend capter les communautés de joueurs sur ses plateformes et accessoirement les monétiser : le groupe vient de recruter Eric Hirschberg, notamment pour ses « connaissances approfondis de l'économie du jeu vidéo, des mécanismes d'abonnements, des services mobiles et sa parfaite compréhension des méthodes de conversion de l'activité des clients en contenu créatif ». Le jeu vidéo, qu'il soit occasionnel ou pour core gamers, s'annonce manifestement social.

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Activision Blizzard ?

31 aiment, 105 pas.
Note moyenne : (139 évaluations)
2,7 / 10 - Mauvais