En Corée, NCsoft adopte des mesures « anti addiction »

Les MMO sont régulièrement stigmatisés pour les « risques de dépendance » qu’ils engendrent. Le ministère de la culture coréen et NCsoft s’associent pour lutter contre l’addiction.
Drapeau de la Corée du Sud

On le sait, la Corée du Sud est l’une des principales nations du jeu en ligne. Et si les autorités locales soutiennent l’industrie du jeu (l’une des toutes premières industries du pays en terme de chiffre d’affaires), elles mènent aussi des politiques de santé publique, en partenariat avec les professionnels du MMO.

On apprend ainsi que NCsoft et le ministère de la culture, des sports et du tourisme (en charge des questions de jeux vidéo en Corée du Sud) s’associent pour développer des mesures « anti addiction », afin que le MMO reste un « loisir harmonieux dans la sphère familiale » coréenne.
Concrètement, le « système de fatigue » (le fait que le personnage bénéficie d’un bonus de progression après une longue phase de déconnexion du joueur) sera étendu et renforcé. Les jeux de NCsoft – Lineage, Lineage II et Aion en tête – devraient ainsi accueillir deux nouveaux mécanismes visant à modérer les temps de jeu : un « système de relaxation » (Relax System) à destination des joueurs adultes et un « système de tranquillité » (Cool System) s’adressant aux joueurs mineurs. L’un et l’autre, à des niveaux divers, devraient encourager des périodes de jeux raisonnables adaptées au public ciblé.
Selon le site coréen ThisIsGame, ces mécanismes devraient en outre être complétés par de nouvelles formules d’abonnements : un abonnement mensuel traditionnel que les joueurs de MMO connaissent bien mais aussi des « abonnements à durée limité » permettant de mieux contrôler (et limiter) ses temps de jeu.

A ce jour, l’application de ces mesures est manifestement limitée à la seule Corée du Sud (elles ne devraient donc pas être mises en œuvre en Europe), et les professionnels coréens du MMO se disent déjà vigilants quant aux effets de cette mesure.
Quoiqu’il en soit, l’industrie du jeu vidéo est souvent mal aimée mais soigne son image. Après Activision (premier éditeur mondial de jeux) qui lançait récemment une grande campagne de sensibilisation et de promotion du système de classification des jeux vidéo aux Etats-Unis (l'ESRB), NCsoft semble aussi s’intéresser aux pratiques saines et raisonnées du jeu vidéo au sein des familles. Rendez-vous dans les mois à venir pour juger de l’efficacité (ou non) de la mesure.

Réactions (33)


  • En chargement...

Que pensez-vous de NCsoft ?

41 aiment, 38 pas.
Note moyenne : (83 évaluations)
4,6 / 10 - Moyen