Le MMO comme plateforme terroriste ?

Des terroristes dans les MMO ? C'est ce qu'envisage le Dr Dwight Toavs, considérant que les discussions hermétiques et belliqueuses des joueurs peuvent cacher la planification de projets criminels.

Les MMO sont difficiles à appréhender pour le grand public et sont d'autant plus inquiétant qu'ils pourraient servir de base arrière à des terroristes en train de planifier leurs prochaines attaques.
C'est en tout cas la théorie défendue par le Dr. Dwight Toavs, professeur de la National Defense University (un établissement financé par le Pentagone) dans le cadre de la « National Intelligence Open Source Conference » qui s'est déroulée la semaine dernière à Washington.

Selon le professeur, les MMO accueillent chaque jour des dizaines de joueurs anonymes (on ne se connaît que via des pseudonymes), dont les discussions traitent habituellement de l'éradication de dizaines de monstres, d'armes et sorts de destructions massives, de l'organisation de raids contre des donjons ou au sein desquels on communique des coordonnées stratégiques... Selon Dwight Toavs, on peut y voir autant d'éléments pouvant être détournés aisément pour planifier, par exemple, un attentat contre des civils ou des bâtiments administratifs (on indique la position des gardes à éliminer pour entrer dans un donjon... ou dans la Maison Blanche), ou encore pour coordonner la réception d'armes non conventionnelles (grâce à son PJ spé poison).
Prenant World of Warcraft en exemple, le professeur s'est attaché à superposer une carte issue du MMO et un plan de Washington. Sur la base de l'une, deux « joueurs » tiendraient une discussion semblant anodine à leurs compagnons d'arme alors que sur la base de l'autre, elle prendrait un sens plus particulier pour des terroristes organisant un attentat contre la Maison Blanche.
Selon Dwight Toavs, dont les propos sont relayés par Wired, le projet terroriste pourrait être organisé en toute discrétion. « Rare sont les agents de la CIA à avoir un chaman lvl 70 dans WoW »...

On laisse la responsabilité des propos à leur auteur (dans WOW ou ailleurs, on suppose que quiconque est en mesure de concevoir un code discret). Mais si à ce jour, aucun cas de discussions terroristes n'a manifestement été détecté dans un MMORPG, le professeur enjoint néanmoins les agences de renseignement à investir les mondes virtuels, de WOW à Second Life, pour déjouer d'éventuels projets criminels...
A quand Echelon scannant les CC de Stormwind ou Ironforge ? Ou, peut-être plus sérieusement, des bases de données de joueurs de MMORPG directement chez les éditeurs ?

Réactions (24)


  • En chargement...