La "fausse monnaie" des MMORPG

On le sait, le RMT (Real Money Trading) touche aujourd'hui la plupart des MMOG dans des proportions de plus en plus importantes... A tel point que les pouvoirs publics de plusieurs pays (notamment asiatiques) pensent proposer des solutions législatives...

Récemment, le Vietnam annonçait vouloir prendre des mesures pour organiser juridiquement le commerce d'objets virtuels. En juin dernier, Square-Enix sanctionnait le RMT dans ses MMOG alors qu'Electronic Arts avait déjà fait de même dans Ultima Online.
Aujourd'hui, le gouvernement japonais est confronté à la recrudescence du RMT (pour "Real Money Trading" ou commerce en monnaie réelle de devises ou objets issus des MMO). En outre, l'usage de logiciels de triches pour obtenir automatiquement ces objets en grande quantité et le fait que le RMT occupe des « organisations puissantes capables de perpétrer ces activités frauduleuses à grande échelle, notamment depuis la Chine », poussent le ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie (le METI) à envisager le même type de mesures.

D'après le Kyoto Shimbun dont GameSpot se fait l'écho, le gouvernement japonais vient de commander une étude sur les jeux en ligne et les pratiques commerciales (frauduleuses) qu'ils engendrent. Le METI considère comme urgent de prendre les mesures appropriées pour contrôler et réguler ces pratiques.

Parallèlement, la Corée envisage quant à elle de taxer les transactions portant sur des objets virtuels. Selon le fisc coréen, la plupart de ces transactions étant aujourd'hui hors de tout contrôle (car non déclarées), la fiscalisation de ces pratiques devrait permettre d'identifier plus aisément le commerce illicite. D'après le Korea Electronic Times, les développeurs de MMO saluent cette initiative.

On peut néanmoins s'interroger sur les effets pervers d'une fiscalisation de ces transactions (la déclaration tend sans doute à légitimer ces pratiques)... à moins que les pouvoirs publics anticipent l'évolution des modèles économiques des MMOG reposant de plus en plus sur des micro paiements (achats ponctuels de contenu virtuels).

Réactions (42)


  • En chargement...