Kraland Interactif

Kraland Interactif


Développeur Inconnu

Plateformes Navigateur web
Genres Gestion, jeu de rôle, réflexion, simulation, stratégie, contemporain, espionnage, fantastique, futuriste, manga, médiéval

Statut Disponible
Sortie 6 avril 2002

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, sans microtransaction

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français x

PEGI Déconseillé aux moins de 16 ans Déconseillé aux moins de 16 ans
Jeu sur navigateur Web, Kraland Interactif se veut une simulation parodique des systèmes politiques. Axé sur des principes roleplay, le joueur pourra alternativement devenir politicien, aventurier ou explorateur du cybermonde...

Présentation modifier

Kraland Interactif est un jeu en ligne massivement multijoueurs gratuit axé sur la parodie politique. Chaque jour à partir de minuit, chaque personnage peur dormir et récupérer un certain nombre de point de vie qui varie en fonction de certain facteur et gagne 1 PA pour améliorer son personnage.

L'action se déroule dans le cybermonde, gigantesque plateau de jeu divisé en près de 57 Provinces (contenant 1 à 6 villes) et 7 mers. 8 empires majeurs se partagent le cybermonde : la République de Kraland, l'Empire Brun, la Palladium Corporation, la Théocratie Seelienne, le Paradigme Vert, le Khanat Elmérien, la Confédération Libre et les Provinces Rebelles.

Le joueur peut évoluer dans le cybermonde de la manière qui lui plaît : ainsi, un jour politicien, il pourra briguer un poste de ministre dans son empire ; le lendemain aventurier, il pourra partir à la recherche de trésors et explorer des donjons, pour enfin finir tranquillement au chaud dans une villa en bord de mer, construite par ses soins. Les possibilités sont multiples, du commerce international à la politique régionale en passant par l'apprentissage magique, la guerre ou la navigation. De nombreuses carrières illégales sont également disponibles, de différents types (assassinats, haut banditisme, opposition au pouvoir, trafic d'objets illégaux, etc.)

Le forum est une part importante du jeu, quoiqu'il ne soit pas du tout obligatoire d'y poster ; c'est à cet endroit là que les joueurs friands de joutes verbales, de trahisons, de complots ou d'alliances pourront s'exercer. Il est également possible d'y poster ses récits où d'y organiser le jeu provincial ; une grande partie hors-jeu est également consacrée à la politique et à la culture du monde réel. (il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'être joueur pour y poster)

Le jeu se veut destiné à un public relativement adulte, et bien qu'il soit possible d'y trouver quelquefois des joueurs de moins de 12 ans, la très grande majorité des joueurs actifs ont entre 20 et 40 ans.

Entièrement codé, développé et mis en ligne par red*star (le webmaster), le jeu a subi de nombreuses améliorations depuis sa première version en 2002. (le site existe, lui, depuis 1990) Kraland Interactif en est actuellement à sa v6 ; ces 6 versions ont vu apparaître toutes sortes de nouveautés, comme la multiplication des empires, l'apparition des provinces, puis la multiplication des provinces, la multiplication des ordres (100 ordres en v1 pour 645 ordres ou groupes d'ordres en v5), ainsi que l'affichage graphique. Le jeu bénéficie également depuis quelques mois d'une équipe de graphistes bénévoles.

Systèmes de jeu modifier

Les règles du jeu sont exceptionnellement complexes (plusieurs centaines de pages, qu'il n'est heureusement pas obligatoire de toutes lire), aussi il n'est pas possible de les détailler en profondeur.

Il y a 8 Empires disponible :

République de Kraland : Parodie de régime communiste (type URSS), dit "socialo-graffitiste" et "démokratique" elle est dirigée par un Premier Ministre chef du "parti unique", élu par le peuple (plus généralement auto-reconductible).
Empire Brun : Parodie de dictature totalitariste, dite dictature du Mal(c), l'Empire Brun est dirigé par un Empereur élu à vie (qui peut désigner un successeur).
Palladium Corporation : Parodie d'empire capitaliste (type république bananière), la Palladium Corporation est dirigée par le Directeur du Conseil Restreint, élu par les citoyens actionnaires au pro rata de leurs actions.
Théocratie Seelienne : Parodie de théocratie de l'Amour, la Théocratie Seelienne est dirigée par Celui Qui Guide, directement désigné par la Grande Déesse (quoiqu'il n'y ait aucune preuve que celle-ci existe)
Paradigme Vert : Parodie d'empire écologique, le Paradigme Vert est dirigé par un Régent désigné pour une courte période par le régent précédent, et non-reconductible.
Khanat Elmérien : Parodie de régime tribal, le khanat elmérien est dirigé par le Grand Khan, élu à la majorité par les Khans (citoyens les plus forts de l'empire).
Confédération Libre : Parodie de régime démocratique, la confédération libre est dirigée par un Président élu pour un mois au suffrage universel. Lui et ses ministre peuvent être désavoués à chaque instant selon l'humeur du peuple.
Provinces Rebelles : Les provinces rebelles regroupent toutes les provinces ayant fait sécession et ne dépendant d'aucun empire. Certaines sont fameuses pour avoir créé des mini-empires d'elles-mêmes sans jamais avoir été annexée, comme la Ruthvénie.

Chaque Empire possède sa propre divinité et sa propre monnaie ; en dehors du dirigeant, 8 ministres couvrent pour chaque empire les secteurs aussi divers que l'intérieur, l'économie, les Services secrets ou encore la recherche. Il est possible de faire un Coup d'Etat dans chaque empire (sauf en Théocratie Seelienne) afin d'en prendre le contrôle, mais c'est un acte de groupe et relativement difficile, sur le plan technique comme humain.

Postes disponibles (liste non exhaustive)
- Chef d'Etat
- Ministre (8 par empire : Guerre, Affaires Etrangères, Economie, Recherche, Services Secrets, Intérieur, Information, Justice)
- Ambassadeurs (6 par empire), Généraux (minimum 0 ; pas de maximum / empire)
- Institutions Internationales (7 : Tribunal Cybermondial, Grand Observatoire, Jeux Olympiques, etc.)
- Gouverneurs, Procureurs, Préfets de Police, Capitaines (1 par province)
- Bourgmestres, Directeurs de Production, Commissaires de Police, Sergents, Juges (1 par ville).

Chaque poste rapporte un salaire ; les postes sont généralement obtenus par nomination ou par élection.

[b] Depuis la V6 il n'y a plus de carrière de base, votre personnage se définit par la personnalité que vous lui donnez mais il a également un certain nombre de caractéristiques et de paramètres qui le définissent. En-dessous de l'en-tête se trouvent vos 5 vocations possibles :
- Carrière
- Type
- Politique
- Combat
- Pouvoir

Le joueur peut également augmenter ses caractéristiques, ses compétences, acquérir du matériel, des sorts (si il est d'une classe magique), des dons, des techniques de combat, des véhicules (eau/air/terre), des bâtiments (commerces, maisons), etc.

Configuration requise modifier

Un ordinateur connecté à internet est suffisant pour jouer à Kraland Interactif. Le jeu ne demande aucune ressource particulière, à l'exception d'un navigateur internet relativement récent (supportant Java et php).

Une option particulière a également été mise en place pour les joueurs souhaitant de connecter depuis une console portable.

Informations complémentaires modifier

L'inscription au jeu est gratuite, mais il est nécessaire de signer une charte et d'avoir au minimum parcouru (le mieux étant de les avoir lues) les règles de base, car le jeu n'est pas évident à prendre en main, quoique relativement intuitif.

Il existe un mini-tchat sur le site, mais l'essentiel des canaux sont sur IRC. Par ailleurs, les "gros" joueurs ont tous une adresse MSN sur laquelle ils accumulent des contacts (certains peuvent avoir plus de 1000 adresses !), la création de réseaux étant une part importante du pouvoir politique d'un joueur. Ce n'est, au même titre que le forum, pas obligatoire, et de nombreux joueurs, parfois parmi les plus connus, n'ont jamais utilisé MSN de tout leur parcours.

Cependant, un joueur qui ne va ni sur le forum, ni sur les tchats a peu de chance de progresser rapidement politiquement (il lui manquera inévitablement des soutiens pour tout ce qu'il entreprendra). Ce n'est pas dérangeant dans le sens où beaucoup de joueurs ne sont pas intéressés par l'aspect politique du jeu.

Le multipersonnage est évidement interdit. (et est de toutes façons quasiment impossible sur le long terme) Malgré cela, de nombreux multis sont encore supprimés tous les mois.

Le jeu compte actuellement près de 3300 joueurs actif sur un seul unique serveur. Il n'est pas prévu et ne sera probablement jamais prévu de multiplier les serveurs, l'intérêt du jeu résidant dans la centralisation des joueurs. Le jeu fonctionne sur les dons des joueurs et sur un bandeau publicitaire. Faire un don n'octroie rigoureusement aucun bénéfice dans le jeu.

Depuis la V6 le jeu a subit une refonte graphique

Enfin, il convient de noter que l'ambiance du jeu, au même titre que les joueurs qui le fréquentent, est très hétérogène : on peut croiser d'une seconde à l'autre des chevaliers, des cyborgs ou des blops suceurs de cailloux ; on peut acheter des épées magiques comme des mitraillettes ; et on peut croiser des joueurs adeptes de massacres guerriers comme des joueurs adeptes d'exploration tendre : le jeu supporte sans difficulté cette diversité, qui fait une partie de son charme.

Critiques

11 critiques de Kraland Interactif ont été publiées.

Le jeu n'a aucune limite ! Voler, frapper, séduire, empoisonner, pêcher, conduire une voiture, se battre dans un arêne, être l'ennemi public, le président, tenir un commerce... Tout est possible dans ce jeu. Le forum est excellent... - Haragon, le 6 septembre 2007
[b]I. Introduction et présentation du jeu[/b] [u]1. 1 - Introduction[/u] Je joue à Kraland Interactif depuis 2007, ce jeu est pour moi un jeu à fort potentiel, offrant nombre de possibilités à long terme, accompagnées de règles... - Sin54000, le 2 avril 2013
Tout d'abord chers lecteurs, si vous souhaitez trouver un MMORPG aux graphismes et animations soignées, tel Lineage II pour ne citer que lui, passez votre chemin. Et pour cause ! Kraland Interactif ne contient absolument aucune animation ! - Sariânka, le 29 mars 2008

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.