Combat Arms Europe

Combat Arms Europe


Développeur Nexon
Editeur Nexon
Exploitant Nexon
Distributeur Nexon

Plateformes Windows
Genres Action, jeu de rôle, jeu de tir, contemporain, réaliste

Statut Disponible
Bêta fermée 24 octobre 2008
Bêta ouverte Décembre 2008
Sortie 14 janvier 2009

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, avec microtransactions

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français

PEGI Déconseillé aux moins de 16 ans Déconseillé aux moins de 16 ans
A mi chemin entre MMO et FPS, Combat Arms plonge le joueur dans la peau d'un soldat des temps modernes, prêt à en découdre sur divers champs de bataille, en mercenaire ou en escouade.

Présentation modifier

Venant compléter le catalogue de Nexon America (MapleStory), Combat Arms est présenté comme un jeu en ligne empruntant autant aux FPS qu'aux MMO.
Sur des champs de bataille variés (une jungle épaisse, une toundra gelée, des usines désaffectées, etc.) réunissant 15 joueurs alliés ou ennemis, le joueur incarne un soldat des temps modernes.
Les personnages, mais aussi l'équipement de Combat Arms, sont totalement personnalisables. Il conviendra d'équiper son personnage avec une trentaine d'armes différentes (pistolets, fusils d'assaut, SMG, fusils à pompe, mais aussi lance-roquettes, grenades et autres types de mines). Et l'ensemble des objets peut être amélioré au gré des missions (silencieux, lunettes, chargeurs supplémentaires, entre autres). Le personnage pourra également compter sur des pièces d'équipements utiles (pour le camouflage, par exemple) ou plus cosmétiques (béret, bandana, etc.).
Comme tout bon jeu en ligne qui se respecte, Combat Arms intègre un système de clan. Nexon America promet la mise à disposition de tous les outils nécessaires à la gestion d'une escouade, l'organisation de matchs entre les joueurs, voire entre les clans.

Configuration requise modifier

Configuration minimum :
- CPU : Pentium III 1GHz
- Mémoire RAM : 256 Mo
- Carte graphique : GForce 2 MX
- Espace disque : 2Go
- Connexion Internet haut débit
Configuration recommandée :
- CPU : Pentium IV 2,4GHz
- Mémoire RAM : 512 Mo
- Carte graphique : GForce FX 5600
- Espace disque : 2Go
- Connexion Internet haut débit

Sociétés liées modifier

La liste ci-après répertorie les sociétés liées à Combat Arms Europe.

Nexon
Société, 1994
Développeur, distributeur, éditeur, exploitant

Informations complémentaires modifier

De nombreuses mises à jour, intégrant régulièrement de nouveaux objets, des cartes inédites, etc. sont promises par Nexon.
Et comme l'ensemble du catalogue de Nexon, Combat Arms est distribué gratuitement (reposant sur un modèle « free-to-play »). On peut supposer que certains objets du jeu seront vendus dans une boutique, dans une monnaie bien réelle.
Aux côtés de la version américaine (réservée aux seuls joueurs disposant d'une adresse IP nord-américaine ou australienne), Combat Arms Europe s'ouvre également aux joueurs européens.

Critiques

15 critiques de Combat Arms Europe ont été publiées.

J'ai joué au debut de Combat Arms, jeu très sympa entre potes et compagnie. J'y suis resté quelques temps et j'ai commencé a voir arriver les premiers hacks. Je suis pas spécialement fan des FPS mais Combat Arms se prend pas la tête... - Arianrodh, le 12 octobre 2009
Commençons par les points forts : - 11 modes de jeu. - 24 Maps assez variées bien que petites. - 56 niveaux allant de la simple recrue au général de l'armée. - les équipements (armes, vestes,... ) pouvant être achetées avec... - , le 4 novembre 2010
Un FPS en mode MMO, où l'on peut se retrouver jusqu'à 16 joueurs. A la base, je ne suis pas pratiquant de ce genre de jeu même si comme tout le monde jouant depuis longtemps, j'ai pu passer de bons moments sur des Doom, Quake et... - Pahadhu, le 8 mai 2009

Vidéos

4 vidéos de Combat Arms Europe ont été référencées.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.