Une bonne mention à obtenir au rattrapage

6/10
La critique d'un jeu tel qu'Age of Conan s'annonce comme un vaste sujet, dont il vaudra mieux détailler chacun des points séparément avant de s'en faire une vue d'ensemble. Divisons donc cet avis en cinq catégories correspondant aux points principaux de la bête : la technique, le travail artistique, le contenu à proprement parler, l'ambiance et l'immersion globale et pour finir la qualité du support Funcom et ce qui s'y apparente.

La technique, donc : un bon gros 18/20, à nuancer cependant.
Car il faut bien l'admettre, AoC a de la gueule, mais alors de la gueule mes enfants ! C'est visuellement une véritable merveille, et il m'est bien souvent arrivé de passer des dizaines de minutes à flâner dans Tortage, admirant le rendu des embruns se mêlant aux eaux turquoises et à l'azur du ciel ; les personnages sont parfaitement modélisés, les environnements écrasants par leur majesté. Vous l'aurez compris, c'est une franche réussite, même s'il faudra une machine de guerre pour en profiter pleinement - on n'a rien sans rien.
Ce beau tableau, trop flatteur, doit cependant être contrasté. Le jeu et les zones sont en effet d'un rendu très inégal, et certains effets graphiques jurent même franchement avec la beauté de l'ensemble. L'eau en est le parfait exemple : fleuves et cours mouvants sont du plus bel effet ; l'eau claire et azurée de Tortage donne envie de s'y jeter, alors que les plans aquatiques de Stygie sont tout bonnement immondes. Et ce n'est manifestement pas un simple choix artistique : le rendu graphique est seul responsable et vous jette au visage une sorte de flaque grisâtre surchargée de reflets, qui donne plus le sentiment de nager dans un bassin de fioul que de traverser un grand lac.
Certains paysages sont également bien moins réussis que d'autres, comme par exemple les premières zones de Stygie ainsi que le Marais du Lotus, très dépouillées et aux textures assez déprimantes, surtout comparées aux merveilles d'Aquilonie.
En bref, un superbe tableau qui n'est pas exempts de bavures. Les deux points le séparant de la note maximale en sont la sanction.

D'un point de vue artistique, par contre, un énorme 20/20 s'impose.
Musiques sublimes, ambiances sonores immersives à souhaits, architectures à la fois originales et fidèles à l'esprit de la saga Conan, tout y est et rien ne jure. J'ai beau chercher, je ne vois pas une seule ombre qui viennent priver AoC de la note maximale dans cette catégorie, qui constitue sans doute l'un de ses principaux attraits, car les MMOs dotés d'une âme si palpable sont bien peu nombreux à l'heure actuelle.

Le contenu : 10/20. Le ciel s'obscurcit.
Eh oui, on a eu de bien belles promesses et, comme à l'accoutumée, le mirage d'un système totalement innovant, qui renierait le farming, les quêtes de chinois et les mécanismes vieillissants du MMO - ce si beau mirage s'envole très, très vite en découvrant AoC. Certes, le système de combat est plus couillu (je sens que ce mot se transformera en quelque chose comme "vigoureux" lors de la validation du post) que chez la concurrence, certes les éléments de RTS, comme la construction de villes, ont leur charme, mais le miracle tant auguré n'aura pas lieu ce jour.
Eh oui, on va ici encore se taper des quêtes souvent débiles nous demandant de flinguer 160 vilains pour gagner un tonneau magique totalement inutile ; ici aussi on devra jouer au facteur entre deux PNJ huit fois de suite avant de toucher sa bulle d'XP ; ici aussi on se retrouvera à attendre comme un abruti le repop de son filon de cuivre pour harvest ce dont on a besoin. Pour faire bref, on se retrouve avec un contenu EXTREMEMENT conventionnel, voir parfois dépassé, mais qui a au moins le mérite d'appliquer parfaitement une recette qu'on aurait aimé plus originale.
Reste à voir ce que donneront les sièges de cités, les raids HL et tout le tralala, mais j'ai pour l'instant plus de griefs que de louanges à adresser à AoC : les mini-jeux PvP sont - pardonnez-moi le terme - MERDIQUES, mais alors vraiment, et réussissent la prouesse d'être encore moins amusants que ceux de WoW ; le système si novateur de récolte se résume en fin de compte à farmer comme un coréen une zone donnée, sauf qu'au lieu de faire ceci pour qu'une barre monte dans la feuille de personnage, on le fait pour valider une quête - le progrès est risible. Enfin, le manque de liberté est cruel : zones minuscules et instanciées, constituant un circuit grillagé pour pexeurs, impossibilité d'acheter - et encore moins de construire - bateaux, maisons ou autres fantaisies qui auraient été les bienvenues, et qui sont déjà présentes sur des produits bien plus anciens, comme EQII ou Vanguard.
On aurait aimé pouvoir bâtir sa forteresse où bon nous l'aurait semblé, pouvoir couper n'importe quel arbre du décor au lieu de devoir attendre qu'un seul et unique ne repop enfin - bref, on aurait aimé une meilleure interaction avec l'environnement, et non pas se balader dans un parc à vaches aux barrières mieux décorées qu'à l'ordinaire. Une grosse déception pour ce point.

L'atmosphère et l'immersion globale : 5/20. Et là, c'est le drame.

Cette note sévère s'explique sous deux points de vue : la partie découlant du jeu en lui-même, et celle dont les joueurs sont les grands responsables.
Le jeu lui-même donc, ne se prête absolument pas à l'immersion : nombre d'emotes absolument rachitique, impossibilité de s'asseoir ou de se battre dans une taverne - chose que l'on était pourtant en droit d'espérer dans l'univers de Conan, la liste des entraves au RP s'allonge à n'en plus finir. En bref, AoC ressemble à l'heure actuelle plus à un genre de MMO beat'em all qu'à un jeu de rôle, et cette dimension purement axée sur le matraquage qui ne laisse aucune place au RP est des plus déplorables.
Les joueurs y porteront le coup de grâce. Moi qui espérait une communauté mature et capable de tisser une trame RP comparable à celle des MMOs d'antan, je constate avec frayeur que le seul serveur RP français est déjà saturé de kévins en tout genre. En quelques jours, j'ai croisé 4 "Ezéchiel" différents, tous aussi mal orthographiés les uns que les autres ; un "Nécromage", un "Feudejoie", un "Darktueur", un "Naruto" et tout une légion de personnages historiques totalement interdits par la charte comme Léonidas, Seth (rien que ça) ou encore Alcibiade. En résumé, je dirais que plus de 75 % des joueurs enfreignent quotidiennement la charte par leurs pseudos aussi déplorables qu'incohérents, leur attitude générale du style "Je pk tout le monde surtout les gris parce que mon perso c'est un psychopathe ! LoL T MORT ! " et leurs débordements verbaux en tous genres. Les canaux de discussion se sont déjà, quelques jours seulement après la sortie du jeu, transformés en 3615mylife où langage SmS et agressions diverses font loi. Le cauchemar ultime s'est donc bien vite réalisé.
Pour faire bref, on ne se sent vraiment pas plongé dans les royaumes hyboriens, où le kikoolol s'est dores et déjà imposé comme langue officielle et dans les rues desquels l'on croise en l'espace de 5 minutes un personnage de manga en train de danser, un dieu grec niveau 12 en train de soloter un serpent et un assassin au nom allemand membre d'une guilde nommée en latin. La totale quoi.

Enfin, le support technique et la modération Funcom reçoivent la palme d'or avec un superbe 0/20.

Pourquoi donc ce bonnet d'âne ? Pour avoir passé deux jours coincé dans une quête à voir que ma pétition restait désespérément la 46ème de la file ; pour n'avoir jamais pu entrer en contact avec un GM, et ce malgré des tentatives répétées et justifiées au plus haut point ; pour croiser toutes les 3 minutes des joueurs qui bafouent le RP en ayant pourtant choisi de créer leur personnage sur le seul serveur RP du serveur, et qui s'est déjà transformé en poubelle géante faute de modération. En plus, payer 6€ un accès anticipé de 6 jours pour que celui-ci soit saucissonné par d'interminables downs de serveur me laisse un fort goût d'entubage en bouche. Un énorme carton rouge donc pour ce point qui est à mon sens le plus urgent à rectifier, sous peine de voir une large part de la communauté adulte déserter AoC, qui deviendra bientôt si rien n'est fait un genre de WoW avec des seins à l'air et des kévins pouvant vous chainkill où que vous soyez.

En conclusion, AoC reste un très bon produit dans le domaine du MMO, plein de bonnes idées et de bonnes volontés. Il n'a cependant que peu à voir avec l'utopie que Funcom s'est complu à nous dépeindre des mois durant, et son manque d'originalité pourrait bien engendrer une fin aussi triste que celle de feu-Vanguard.

Il ne tient donc qu'à Funcom de reprendre les rênes de leur bête, qui est assurément un bel animal et qui pourrait même devenir un champion dans sa catégorie, pour peu que de réelles nouveautés y soient implémentées dans un futur très proche et que les divers soucis sus-mentionnés trouvent solution dans les plus brefs délais.
0 personne a trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

800 aiment, 357 pas.
Note moyenne : (1303 évaluations | 180 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(882 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1026 joliens y jouent, 4269 y ont joué.