SOE Fan Faire : Sony ou le retour aux sources du MMO ?

Chaque année à Las Vegas, Sony Online convie les joueurs de ses MMO à sa Fan Faire, sa grande convention communautaire. L'édition 2011 se tient le week-end du 8 au 10 juillet 2011 et John Smedley en profite pour dévoiler la stratégie du studio pour l'année en cours. En 2011, SOE renoue avec les sources du MMO et s'adresse aux gamers.
SOE Fan Faire : Sony ou le retour aux sources du MMO ?

Chaque année, Sony Online convie les joueurs de ses MMO à Las Vegas à l'occasion de sa Fan Faire, sa convention annuelle. L'événement se veut résolument communautaire - on se souvient par exemple de ce couple de joueurs d'EverQuest qui avaient profité de l'événement pour se marier, de façon bien réelle, en costumes inspirés du MMORPG. Mais l'événement est aussi l'occasion de mieux appréhender les projets et stratégies de Sony Online pour l'année à venir, notamment dans le cadre du discours d'introduction de John Smedley, CEO du groupe.
L'année dernière, la Fan Faire 2010 avait ainsi par exemple été placée sous le signe de la famille (John Smedley soulignait que ses parents et ses enfants étaient des inconditionnels de l'événement) et Sony Online en profitait pour présenter un catalogue très familial : depuis les joueurs du premier EverQuest, vétérans des MMO lancé en 1999, devenus aujourd'hui des trentenaires et jusqu'à leurs enfants qui découvraient alors tout juste Free Realms.
Et cette année encore, lors de son discours d'ouverture de la Fan Faire 2011 qui vient d'ouvrir ses portes, John Smedley mettait en avant l'éclectisme de Sony Online - parallèlement à la série des EverQuest (les deux opus accueilleront chacun une nouvelle extension en novembre prochain), Clone Wars Adventures, le Web MMO inspiré de la licence Star Wars s'adresse aux plus jeunes et cherche manifestement à toucher un public toujours plus large. Le Web MMO est ainsi aujourd'hui couplé à la série d'animation du même nom et évoluera au rythme de la diffusion des épisodes à la télévision américaine, alors que le titre Free to Play sera également distribué dans les menus Happy Meal des restaurants McDonald. On peut difficilement faire plus « grand public ».
Pour autant et au-delà des titres actuellement disponibles, Sony Online semble renouer cette année avec le MMO pur et dur, à destination des gamers.

Planetside 2, renouer avec le MMO « sandbox »

ps2-screen-shot-2.jpg
ps2-screen-shot-1.jpg

Comme on s'y attendait, la convention 2011 a été l'occasion de découvrir PlanetSide 2 très officiellement. Le jeu s'appuie à la fois sur une licence bien installée (le premier PlanetSide date de 2003, une éternité dans l'histoire des MMO) et repose sur un gameplay clairement destiné aux core gamers (Planetside 2 se veut la quintessence du MMOFPS). De façon moins attendue, cette Fan Faire aura été l'occasion de découvrir le Forge Light Engine, le nouveau moteur du groupe développé en interne chez SOE en partenariat avec nVidia. Utilisé à la fois pour PlanetSide 2 et EverQuest Next (le troisième opus de la série dont on a découvert quelques nouveaux dessins conceptuels), ce nouveau moteur aurait notamment la capacité de générer de gigantesques univers, d'un seul tenant et sans limitation de zones. Selon John Smedley, Sony Online « en a finit avec les zones et imagine maintenant des mondes ouverts à un niveau encore jamais vu dans un MMO ».
Le moteur promet aussi une qualité graphique poussée et surtout une gestion physique des éléments (on en avait découvert les bases dans DC Universe Online, où les projections d'objets et leurs rebonds sont gérés en direct), en plus d'une gestion des effets d'ombre et de lumières en temps réel. Outre un rendu des personnages qui se veut photo-réaliste (et de prendre l'exemple d'EverQuest Next, avec la représentation d'un personnage ayant des expressions faciales poussées), le CEO précise qu'avec ce nouveau moteur, « quand vous lancez une boule de feu, c'est une vraie boule de feu et vous pouvez la voir des kilomètres à la ronde ». Et d'asséner que SOE « n'essaie plus de faire les jeux que l'on attend [du studio] », mais que SOE « vise aujourd'hui la perfection ».

ps2-screen-shot-3.jpg

On attend évidemment de juger sur pièce, notamment dans le cadre de Planetside 2 puisque c'est le Forge Light Engine qui doit générer l'univers et sans instance du MMOFPS, en plus d'accueillir des « milliers de joueurs sur des champs de batailles immenses » (le tout fonctionnant aussi sur des configurations modestes grâce à une possibilité d'étalonner la qualité graphique selon les ressources matérielles disponibles).
Un programme est manifestement ambitieux, mais qui nourrit les nouvelles ambitions de Sony Online : le développement technologique permet aujourd'hui à Sony Online, selon Matt Higby, directeur créatif de Planetside 2 venu présenté son contenu lors de la Fan Faire, de « renouer avec les sources du MMO et d'explorer la nature résolument "sandbox" du jeu massivement multijoueur ». Selon le producteur, le jeu entend reprendre « le meilleur du MMO et le meilleur du FPS », c'est-à-dire « dans un monde ouvert, sans instance et dont le gameplay repose sur la conquête et le contrôle de territoires ». Et pour motiver les joueurs à s'affronter, prendre le contrôle d'une zone aura un véritable impact : dès qu'une région est sous la domination d'une faction, cette dernière engrange automatiquement les ressources du lieu (pas besoin de miner manuellement ou d'enclencher un quelconque processus) et continue de rapporter des ressources à la faction tant qu'elle reste sous son contrôle. Des zones stratégiques à conquérir donc, et qui nécessitent « une bonne coordination d'équipe » lors des affrontements mais surtout « une vraie stratégie mondiale » pour que la faction s'impose. Et selon Andrew Sites, qui dit MMO « sandbox », dit aussi liberté d'action laissée aux joueurs : ils sont donc libres de faire évoluer leur personnage comme bon leur semble (il faudra débloquer des rôles et le personnage peut passer d'un rôle à l'autre librement), puis entraîner des compétences. Planetside 2 reprend là le principe d'EVE Online : les compétences progressent avec le temps qui passe, que le joueur soit connecté ou non. Même liberté d'action dans le jeu de groupe puisque les joueurs peuvent organiser la forme de leurs escadrons et hiérarchie militaire comme ils l'entendent pour participer efficacement à des « affrontements vraiment massifs ».

Le contenu de Planetside 2 se dévoilera plus complètement tout au long de ce week-end de Fan Faire 2011 et avant de s'exalter plus que de raison, on attendra sans doute de tester le titre au moins en bêta. Pour autant, on note d'ores et déjà la volonté de Sony Online : livrer un univers ouvert et sans limite à des joueurs pouvant organiser eux-mêmes leur mode de jeu. Des principes de gameplay qu'on croyait à jamais disparus en Occident et qui finalement réapparaissent là où on ne les attendait pas forcément.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Daybreak Game Company ?

20 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (36 évaluations)
3,4 / 10 - Mauvais