GamesCom 2010 : Démonstration de The Secret World

Pour Funcom, la GamesCom de Cologne était notamment l'occasion de dévoiler un nouveau pan de The Secret World, son MMORPG à l'univers contemporain et ésotérique. On y a découvert les premières minutes de gameplay d'un joueur ayant rejoint les Templiers dans les rues de Londres et au coeur de ce qui se cachent au-delà des ruelles sombres de la capitale britannique.
GamesCom 2010 : Démonstration de The Secret World

Chaque développeur de MMO a sa propre philosophie et chez Funcom, elle consiste manifestement à prendre le contre-pied des standards. En juin 2001, Anarchy Online s'imposait comme le premier MMO de science-fiction et inventait le concept « d'instances » (que l'on retrouve dans tous les MMO actuels). Quelques années plus tard, en mai 2008 et alors que la concurrence mise sur des jeux accessibles et faciles à prendre en main, Funcom lance Age of Conan, MMORPG brutal réservé aux adultes, au gameplay atypique fait de « combo » et de graphismes poussés nécessitant une solide configuration.
Si ces paris n'ont pas toujours été payants (le studio sait susciter l'enthousiasme des joueurs, mais les résultats commerciaux ne sont pas toujours au niveau des ambitions affichées), Funcom récidive avec The Secret World et dévoilait durant la GamesCom de Cologne, un MMORPG hybride, mêlant plusieurs formes de gameplay (où l'action rivalise avec une trame très scénarisée) et s'adressant à un public varié féru de « pop culture ». Autant d'ambiguïtés qui se dévoilaient dans la démo du MMO présentée lors du salon allemand de jeux vidéo, dans un stand reproduisant le décor du « Dieu Cornu », un pub londonien haut lieu du Monde Secret.

Un univers (presque) réaliste

Londres

On le sait, The Secret World fait le pari d'un monde contemporain aux antipodes des univers heroic fantasy ou de science-fiction, légion dans les MMO actuels. Le monde de TSW est le nôtre, en 2012, tout juste perturbé par l'atmosphère mystique, ésotérique voire horrifique du Monde Secret.
Au gré de quêtes, le joueur sera envoyé en mission aux quatre coins de la planète, « dans des régions reconnaissables ». On se souvient par exemple des événements de la petite ville de Kingsmouth, dans l'Etat du Maine, invitant le joueur à enquêter sur les étranges phénomènes ayant frappé à la petite ville balnéaire de la Nouvelle Angleterre et ses environs aux allures très gothiques. Selon Ragnard Tornquist, producteur du jeu que nous avons rencontré lors de la GamesCom, les joueurs pourront rechercher d'antiques artefacts en Asie, explorer les bibliothèque d'Europe de l'Est, partir sur les traces d'anciennes civilisations et lutter contre un démon en Egypte ou enquêter sur le mythe de l'Atlantide... Le jeu s'appuie sur une atmosphère toute particulière (inspirée des livres d'Anne Rice, d'Edgar Allan PoE ou de Stephen King, des séries de Joss Whedon ou de Robert Singer, mais aussi des Comics ou du cinéma) et mise sur l'immersion du joueur. Funcom porte donc un soin tout particulier à son monde, au point que le développeur envoie ses équipes sillonner plusieurs pays, « pour prendre des photos et discuter avec les locaux » afin de collecter les légendes locales et mieux coller à la réalité.

Les MMOG de la GamesCom 2010
Sommaire :
  1. GamesCom 2010 : le fil de l'actualité MMO
  2. Les MMOG de la GamesCom 2010
  3. GamesCom 2010 : Démonstration de The Secret World

Réactions (114)


Que pensez-vous de The Secret World ?

464 aiment, 104 pas.
Note moyenne : (601 évaluations | 70 critiques)
7,4 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de The Secret World
(302 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

467 joliens y jouent, 861 y ont joué.