La porte du Khitaï

La première extension d’Age of Conan, Rise of the Godslayer, permettra d’explorer les nouvelles régions du Khitaï avec son personnage ou en créant un Khitan, un habitant du Khitaï. Dans un cas comme dans l’autre, la Porte du Khitaï est la première région que les joueurs de l’extension découvriront.
La Porte du Khitaï

« Depuis des milliers d’années, elle nous a protégé, elle a été le bouclier qui nous a préservé des ténèbres. Quand les hommes de Hyrkania vinrent avec leurs armes courbes et leurs arcs dévastateurs, ils se brisèrent contre elle, comme la marée sur le rivage. Elle est notre force, notre protectrice et notre fierté. »

La Porte du Khitaï est la première région de l’extension Rise of the Godslayer que les joueurs découvriront. Cette zone, pleine de contenu de niveau 4 à 20, est la première région où les nouveaux personnages du Khitaï iront après avoir quitté l’Île de Tortage.

Un long voyage se termine...

Quand les voyageurs arrivent dans la région connue sous le nom de la Porte du Khitaï, ils éprouvent d’abord un sentiment d’accomplissement. Leur voyage touche à sa fin.
Techniquement, ils sont toujours en Hyrkania – avec ses vastes plaines arides et ses rudes cavaliers qui la parcourent inlassablement – mais la civilisation est enfin à portée de main après de longs mois de voyage.

Mais la dernière étape du voyage est souvent la plus périlleuse et la route du Khitaï ne fait pas exception. Les maraudeurs hykaniens gardent toujours un oeil sur les routes commerciales – toujours prêts à tendre une embuscade aux caravanes chargées de soie allant vers l’ouest, ou aux marchands convoyant des biens rares de l’occident à troquer contre du jade, de la soie et des lotus. Les gardes des caravanes, fatigués après des mois de voyage en territoires hostiles, opposent rarement de réelles résistances aux Hyrkaniens, qui criblent leurs proies de flèches acérées avec leurs curieux arcs doubles.

Il fut un temps, pas si lointain, où les Légions Impériales entretenaient ce dernier tronçon de la route et patrouillaient régulièrement aux abords de la Grande Muraille. Mais ces patrouilles ont depuis longtemps cessées et c’est, peut-être, le tout premier signe que quelque chose ne tourne pas rond par-delà la Grande Muraille.

Les Hyrkaniens ne sont pas la seule menace dans la région – la faune locale est aussi sauvage que la contrée elle-même. D’énormes tigres à dents de sabre et des rhinocéros à fourrure défendent leur territoire avec agressivité contre toute incursion humaine, alors que des créatures bien plus sinistres hantent les anciennes ruines qui parsèment la région.

Les Hyrkaniens, les Zang Xin et la Grande Muraille

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

800 aiment, 357 pas.
Note moyenne : (1303 évaluations | 180 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(882 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1026 joliens y jouent, 4269 y ont joué.