Atlas Reactor abandonne le free-to-play au profit du buy-to-play

Contrairement aux premières annonces, Atlas Reactor ne sera pas distribué en free-to-play, mais en buy-to-play. Trion Worlds justifie l'évolution par le fait qu'un modèle free-to-play aurait supposé trop de compromis en termes de gameplay.

Atlas Reactor abandonne le free-to-play au profit du buy-to-play

En bref. Il en va des modèles économiques de jeux en ligne comme des modes : ils changent sans cesse et pour peu que l'un gagne en popularité, il est rapidement imité par la concurrence. Ainsi, il y a quelques années, l'industrie du jeu en ligne délaissait l'abonnement au profit du free-to-play et aujourd'hui, les modèles buy-to-play (reposant sur l'achat d'une copie du jeu) comptent manifestement de plus en plus en d'adeptes.
Dernier exemple en date : Atlas Reactor (le jeu d'action / stratégie au tour par tour de Trion Worlds) annonce abandonner le modèle free-to-play initialement envisagé pour adopter donc un modèle buy-to-play. Ce n'est pas le premier et ce ne sera sans doute pas le dernier, mais on retient néanmoins ici la motivation de l'équipe de développement détaillée dans la dernière lettre du producteur : pour rendre le modèle free-t-play « viable » économiquement, le studio « aurait dû faire des choses allant à l'encontre des attentes des joueurs et rendant le jeu moins amusant ».
En d'autres termes, la viabilité économique des modèles free-to-play passe (nécessairement ?) par des compromis en termes de gameplay. Si les joueurs en ont évidemment l'intuition depuis longtemps, le fait que le développeur l'annonce ouvertement est peut-être un peu moins anodin et donc sans doute significatif d'un changement de tendance durable.

En lieu et place, on retiendra quoiqu'il en soit qu'Atlas Reactor adopte donc un modèle buy-to-play, permettant aux acquéreurs d'une copie du jeu (pour 30$, actuellement en promotion à 20$) de profiter de l'ensemble des héros jouables ou à venir, sans avoir à les acheter à l'unité. Ce qui n'empêche pas Trion Worlds d'y accoler aussi une boutique d'objets cosmétiques ou de confort -- le détail des offres est disponible par ici.
Evidemment, les joueurs déjà titulaires d'un pack de fondateur n'ont pas à racheter le jeu (quiconque a déjà dépensé au moins 10$ dans le jeu bénéficie automatiquement d'une copie complète du titre) et des week-ends de bêta ouverte seront organisés (notamment dès le week-end prochain, du 13 au 15 mai) pour permettre aux curieux de découvrir le jeu avant d'éventuellement y investir quelques euros.

Réactions (21)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atlas Reactor ?

6 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Prometteur

1 jolien y joue, 1 y a joué.