Electronic Arts ouvre sa division dédiée au sport électronique

Le sport électronique gagne en popularité, est un enjeu croissant pour l'industrie du jeu et de plus en plus d'éditeurs entendent manifestement gérer eux-mêmes les compétitions reposant sur leurs titres. ElectronicArts crée sa propre division dédiée au sport électronique.

On sait que le sport électronique devient aujourd'hui une composante essentielle de l'industrie du jeu (en ligne), tant en termes économiques que de promotion des jeux. C'est donc assez logiquement que les géants du secteur sont aujourd'hui de plus en plus enclins à s'approprier ce marché pour le gérer eux-mêmes -- et non plus le laisser aux organismes tiers qui entendaient organiser les principaux tournois et ligues de joueurs.

Electronic Arts ouvre sa division dédiée au sport électronique

Ainsi, aujourd'hui, Electronic Arts annonce la création de sa Competitive Gaming Division, sa division dédiée au sport électronique, officiellement articulée autour de trois grands piliers : la compétition (l'organisation « d'expériences » compétitives autour des jeux du groupe, à commencer par les licences FIFA, Madden NFL et Battlefield), la communauté (fédérée autour de ces événements) et le divertissement (qui passe notamment par la retransmission des compétitions auprès d'un public vaste).
Et pour se donner les moyens de ses ambitions, Electronic Arts confie cette nouvelle structure à Peter Moore, jusqu'alors directeur des opérations du groupe. Et selon Peter Moore, la création de cette structure est le fruit d'une réflexion de longue date, qui s'inscrit dans la durée : au cours des exercices fiscaux 2017, 2018 et 2019, Electronic Arts lancera plusieurs nouveaux titres et ils sont manifestement d'ores et déjà pensés pour trouver leur place sur la scène e-sportive. Dès aujourd'hui et demain plus encore, la compétition fera partie de l'univers du jeu -- et chapeautée par les éditeurs eux-mêmes.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Electronic Arts ?

13 aiment, 144 pas.
Note moyenne : (157 évaluations)
1,5 / 10 - Très mauvais