Google se convertit au système PEGI

Utilisant jusqu'à présent son propre système de classification des jeux, Google se convertit à la signalétique PEGI, qui renseignera dorénavant aussi les utilisateurs de la plateforme GooglePlay.

Google se convertit au système PEGI

Tous les joueurs européens, sur consoles ou PC, connaissent le système PEGI, cet outil de classification des jeux vidéo qui renseigne les joueurs (ou leurs parents) à la fois sur la tranche d'âge d'utilisateurs à laquelle est destiné le jeu (est-il ou non déconseillé aux moins de 12, 16 ou 18 ans) et sur son contenu plus ou moins sensible (selon qu'il intègre ou non un contenu jugé violent, effrayant ou encore explicitement sexuel, entre autres).
À ce jour, tous les principaux acteurs européens de l'industrie du jeu ont intégré le système PEGI et la quasi-totalité des titres distribués sur consoles et PC font l'objet d'une telle classification. Et si la signalétique PEGI Online appréhende aussi les jeux en ligne (sur PC, consoles connectées et mobiles), une part significative des très nombreux jeux proposés sur plateformes mobiles échappaient à sa classification, notamment parce que Google (sur Google Play) et Apple (sur l'AppStore) utilisaient leur propre signalétique. Changement d'envergure aujourd'hui après des mois de tractations dans l'ombre : Google se convertit au système international IARC (pour International Age Rating Coalition), qui chapeaute les différents organes de classification à travers le monde -- le système PEGI en Europe, l'ESRB sur le continent nord-américain, le ClassInd au Brésil, l'USK en Allemagne et le Classification Board australien.

Dorénavant, les jeux mobiles distribués sur GooglePlay afficheront la même logique de signalétique que les jeux distribués sur d'autres supports. À l'heure où le jeu mobile est de plus en plus abouti (rivalisant -- parfois -- en terme de gameplay et de technologie avec les titres vidéo ludiques d'autres supports), on y voit non seulement une forme de reconnaissance du jeu mobile et surtout un moyen d'information efficace pour le joueur tant sur le contenu que l'éthique de la masse de produits distribués du Google Play. À termes, on devrait constater une même tendance sur le Nintendo eShop, le PlayStation Store de Sony et le Xbox Livede Microsoft... en attendant qu'un jour, Apple se convertisse à son tour, encore et toujours accroché à ses systèmes spécifiques.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Google, Inc. ?

6 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,5 / 10 - Assez bien