Daybreak Game (ex-SOE) confirme des licenciements et notamment parmi ses membres historiques

Tout juste racheté Columbus Nova, le studio Daybreak Game (ex-Sony Online) confirme ce soir une vague de licenciements. On en ignore le nombre, mais elle touche des cadres historiques du studio et les équipes de ses jeux.

Voici quelques jours, Daybreak Game Company (ex-Sony Online) annonçait reprendre son indépendance vis à vis de sa maison-mère Sony et entrait dans le giron du groupe d'investissements Columbus Nova. On s'interrogeait sur la portée de cette cession et une première conséquence très concrète est révélée aujourd'hui : le studio licencie (confirmé par voie de communiqué reproduit ci-dessous) et cette « réorganisation » touche plusieurs figures emblématiques du premier cercle du développeur.

« Dans le cadre d'une décision stratégique visant à rationaliser ses activités, Daybreak Game Company annonce aujourd'hui la suppression de plusieurs ses postes tant dans ses bureaux de San Diego que d'Austin. Cet alignement des ressources doit permettre de mieux positionner le studio nouvellement indépendant, en vue de saisir des opportunités de croissance et de développement, dans le respect de son héritage visant à faire des jeux en ligne de haut niveau et afin d'établir de solides fondations pour de futurs succès multiplateformes. Cette réduction d'effectifs n'affectera pas l'exploitation des jeux actuellement disponible et la société continuera ses missions consistant à accompagner les communautés de joueurs et repousser les limites du jeu en ligne. »

Si le communiqué reprend les formules consacrées, on s'aperçoit surtout que cette vague de licenciements touchent des cadres de feu Sony Online (on en ignore le nombre exact) et l'ensemble des MMO du studio.
Linda "Brasse" Carlson, qu'on avait l'habitude de voir dans son costume de naine barbue chaque année dans le cadre de la SOE Live et surtout la principale interlocutrice des communautés de joueurs, est ainsi remerciée (elle indique néanmoins qu'il s'agit, selon elle, « d'une difficile mais bonne décision pour la société » et que le studio Daybreak Game s'est montré généreux avec les licenciés de sorte qu'elle n'a pas à chercher un emploi « dans la panique » -- on imagine qu'au regard de son aura de l'industrie du MMO, elle retrouvera un emploi sans encombre). De même que Dave Georgeson, ex-directeur en charge de la licence EverQuest et figure emblématique du développement d'EverQuest Next, est aussi du lot (il indique déjà sur Twitter avoir la volonté de s'orienter vers le développement de projets en réalité virtuelle et réalité alternée). Dans l'équipe de H1Z1, l'ingénieur Kelduum Revaan ou l'artiste Noah Watkins sont aussi remerciés et en quête d'un nouvel emploi, tout comme la responsable de communauté Tiffany Spence (qui oeuvrait notamment auprès des joueurs de Landmark).
Comme souvent, l'industrie du MMO se mobilise pour trouver de nouveaux postes aux licenciés et le service des relations humaines de Daybreak Game se dit ouvert à toutes les offres de reclassement.
Au-delà des cas individuels à qui on souhaite de retrouver un emploi rapidement, d'aucuns se montrent déjà plutôt pessimistes quant à l'avenir de Daybreak Game et de ses projets phares à venir -- et sur les projets sociaux, les réactions des joueurs apparaissent déjà très virulentes. On savait néanmoins que feu Sony Online générait des pertes régulièrement chaque trimestre. Manifestement, entrer dans le giron de Columbus Nova suppose des réductions de coût de fonctionnement drastiques.

Réactions (63)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Daybreak Game Company ?

20 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (37 évaluations)
3,2 / 10 - Mauvais