« Lettre ouverte au(x) communauté(s) de joueurs »

À tort ou à raison, les comportements toxiques de (certains) joueurs au sein de (certaines) communautés ludiques semblent se développer. Andreas Zecher publie une lettre ouverte aux joueurs -- elle est massivement signée par l'industrie.

« Lettre ouverte au(x) communauté(s) de joueurs »

On le sait depuis des années, la « communauté des joueurs » (selon la formule consacrée, sans doute un brin fourre-tout) est souvent considérée comme étant très « passionnée » au risque parfois que certains se laissent aller à des comportements désagréables, injurieux ou provocateurs, agressifs voire menaçants.
Le phénomène est évidemment loin d'être nouveau, mais était mis en lumière voici quelques années par le studio Riot Games, évoquant les « comportements toxiques » de certains joueurs de League of Legends -- dont l'attitude délétère poussait d'autres joueurs plus modérés à abandonner le MOBA du développeur. La problématique revient sur le devant de la scène depuis quelques jours, à l'heure où Zoe Quinn ou Anita Sarkeesian (qui se revendiquent féministes et dénoncent, à tort ou à raison, le sexisme de l'industrie du jeu) affirment faire l'objet de harcèlements et menaces tout en en faisant une publicité très large sur les réseaux sociaux.
Dans ce climat plutôt lourd et assez peu réjouissant au sein d'une industrie censément de loisir, légère et détndue, Andreas Zecher, développeur indépendant au sein du petit studio berlinois Spaces of Play, publie une lettre ouverte à la communauté des joueurs, aussi claire que simple.

« Nous croyons que quiconque, peu importent son sexe, son orientation sexuelle, son origine ethnique, sa religion ou ses handicaps a le droit de jouer aux jeux vidéo, de critiquer des jeux ou d'en réaliser sans avoir à subir de harcèlements ou des menaces. C'est la diversité de notre communauté qui fait la richesse du jeu.
Si vous constatez des menaces de violence, ou une volonté de nuire dans les commentaires sur Steam, Twitch, Twitter, Facebook ou reddit, merci de prendre une minute pour les signaler à ces sites respectifs. Si vous constatez des propos haineux ou irrespectueux, prenez publiquement position contre ces comportements et faites de la communauté ludique un espace plus agréable à vivre. Merci. »

On ne reviendra pas sur les raisons (anciennes et profondes ou plus récentes et peut-être un brin plus superficielles) qui motivent la publication de cette lettre ouverte, tout comme on esquivera habilement l'écueil de croire que la « communauté des joueurs » est nécessairement une entité homogène adoptant unanimement les mêmes comportements ou animée par les mêmes desseins -- il n'y a ni plus, ni moins de malappris parmi les joueurs que dans le reste de la population, tout comme on sait pertinemment qu'une petite minorité peut être infiniment plus audible, bruyante et véhémente en ligne grâce aux réseaux sociaux.
Pour autant, on constate aussi ici que la lettre d'Andreas Zecher suscite manifestement l'adhésion d'une cohorte de professionnels de l'industrie du jeu. À cette heure, plus de 2100 d'entre eux ont signé son texte (et le nombre croît extrêmement rapidement) incluant des professionnels de grands ou petits groupes, évoluant dans l'univers de jeu en ligne ou non -- de Microsoft à Electronic Arts ou Nintendo, en passant par Blizzard ou Sony Online, Riot Games ou NCsoft, Ubisoft ou encore Wargaming et Gameforge, entre autres, en plus de brouettes de développeurs indépendants, d'universitaires, d'observateurs du secteur voire de membres de la presse vidéo ludique anglo-saxonne.
Qu'elle soit plus ou moins fondée aujourd'hui qu'hier, de toutes évidences, cette problématique des « comportements toxiques » est actuellement prégnante dans l'industrie du jeu et en préoccupe les professionnels. Et si l'on ignore si de telles lettres sont à même de réellement changer des comportements, elles ont peut-être le mérite de rappeler que l'ambiance qui règne au sein des communautés de joueurs relève (aussi ? partiellement ? essentiellement ?) des joueurs eux-mêmes.

Réactions (41)


  • En chargement...