Oleg Yavorsky nous parle de Survarium

Oleg Yavorsky, responsable marketing du studio Vostok Games, répond à nos questions sur le développement du MMOFPS post-apocalyptique Survarium, son contenu, sa localisation ou encore son modèle économique.

Oleg Yavorsky nous parle de Survarium
Oleg Yavorsky

Si le studio Vostok Games a été fondé seulement en 2012, l'expérience commune de ses membres remonte à 2002 avec le studio GSC Game. Ce nom vous parlera probablement plus avec le titre S.T.A.L.K.E.R., au niveau de difficulté particulièrement relevé. Alors que sa suite était en développement, la fermeture de GSC Game en 2011 entrainera l'abandon du développement. L'année suivante, des anciens membres de GSC Game fondent Vostok Game et démarrent un nouveau projet avec un MMOFPS free-to-play nommé Survarium.

Aujourd'hui, Oleg Yavorsky de Vostok Games va répondre à nos question sur le projet Survarium.

JOL : Pouvez-vous nous présenter le projet Survarium ?

Oleg : Survarium est un MMOFPS évoluant dans un avenir proche. Notre planète a été frappée par une catastrophe écologique mondiale, qui a causé la mort de la plupart des habitants de la Terre. Les survivants doivent désormais lutter contre d'étranges plantes mutantes, des spores empoisonnées et des animaux mutants. L'intérêt du jeu n'est pas seulement ​​la partie tir, mais aussi d'apprendre à survivre dans un environnement post-apocalyptique hostile accompagné par les autres joueurs armés qui combattent à vos côtés sur les cartes du jeu.

JOL : Combien de personnes travaillent sur le jeu ?

Oleg : En ce moment nous avons plus de quarante développeurs travaillant sur le jeu.

JOL : Puis-je jouer hors ligne ou en local ?

Oleg : Non, le jeu est purement une expérience multijoueur en ligne.

JOL : Au niveau des cartes de jeu, à quelle taille peut-on s'attendre ?

Oleg : Survarium permettra une expérience de jeu basée sur des cartes dédiées, pour un gameplay basé sur des sessions de jeu. Les cartes vont être assez étendues. Pour le mode PvP, nous construisons d'abord des extérieurs variant de 100x100 mètres à 300x300 mètres (ce qui est comparable à la taille des extérieurs sur STALKER). Les cartes sont conçues pour accueillir jusqu'à 20 joueurs pour une partie. Nous prenons des lieux réels (comme les zones de Tchernobyl, une usine chimique basée en Ukraine, une base militaire russe, etc) comme référence pour le jeu, et que nous implantons ensuite dans une zone de l'ex-URSS. Potentiellement, l'histoire nous permet de construire des niveaux de jeu basés sur n'importe quel endroit dans le monde. Cela pourrait être Paris ou New York. Nous serions intéressés de connaitre les préférences des joueurs.

Communication

JOL : Si je suis seul, est-ce-que je peux espérer survivre ?

Oleg : Le mode PvP est seulement prévu pour un gameplay en équipe, conçu pour permettre aux joueurs de montrer leurs compétences tactiques et le travail d'équipe qui va être particulièrement important.

D'autre part, le mode Freeplay est une expérience tout à fait différente. Vous jouez comme un « loup solitaire », où vous êtes seul, avec une seule vie et un équipement limité et de l'équipement pour vous aider à survivre contre les monstres contrôlés par l'IA et d'autres joueurs présents sur la carte. Pour vous aider à survivre, le jeu vous donnera des armes, des protections, des fournitures médicales, des scanners, détecteurs, etc. Le mode Freeplay proposera des cartes bien plus grandes (par rapport à celles PvP), ce qui aidera les joueurs à s'immerger encore plus dans cet environnement.

JOL : Quel est mon but ? Quel impact sur l'histoire ? Une fin ?

Oleg : Vous commencez à jouer en tant qu'un des survivants avec pour but de s'adapter aux conditions du Nouveau Monde et de développer votre personnage pour augmenter ses chances de survie.

Dans le mode PvP que nous proposerons en premier, les joueurs disposeront d'une série de missions basées sur des histoires que vous pouvez choisir parmi les factions dans le jeu (actuellement nous avons Scavengers, Black Market, Renaissance Army et Fringe Settlers d'annoncés). L'accomplissement des missions par le joueur ne sera pas seulement pour augmenter sa réputation auprès des factions (ce qui vous permet de débloquer de nouveaux objets, équipements, etc), mais aussi pour gagner de l'argent et des points d'expérience.

Avec cet argent, vous allez acheter de nouvelles armes, du matériel, des équipements, etc. Et avec l'expérience acquise, vous pouvez développer votre personnage et maîtriser différentes compétences. Tout le développement du personnage va dans cinq directions : l'entrainement physique, le tir, les compétences médicales, la manipulation des appareils et la connaissance des anomalies et des artefacts. Tous les cinq niveaux dans le développement de votre personnage, vous allez avoir le choix entre deux capacités spéciales - avantages.

Les avantages que vous allez maîtriser peuvent être une aide substantielle dans les affrontements. Par exemple, vous pouvez apprendre à retenir votre souffle plus longtemps pour mieux viser (en vous aidant à diminuer la dispersion du tir), recharger vos armes plus rapidement, utiliser des anomalies comme des champs de protection contre les balles ennemies et bien plus.

L'histoire du jeu possède également un aspect intéressant, nous voulons que les joueurs influencent le développement ultérieur de Survarium. Notre idée est de donner aux joueurs certains choix qu'ils feront en jouant les missions de l'histoire. Selon le choix que la majorité des joueurs feront, nous allons continuer à développer l'histoire dans cette direction particulière. Par exemple, si la plupart des joueurs choisissent de tuer un personnage lié à l'histoire, le jeu continuera sans lui.

Dans les modes co-op et Freeplay, les missions et les défis seront différents du PvP. Nous divulguerons cela que plus tard, lorsque nous nous attellerons à développer ces modes.

Ville

JOL :  Vous disposez d'un planning de développement sur votre site web, êtes-vous dans les temps ? Quand est-ce que les occidentaux pourront mettre la main sur Survarium ?

Oleg : Nous avons l'intention de mettre à jour ce planning très bientôt, car il a été posté il y a plusieurs mois et beaucoup de choses ont changé. Donc, vous pouvez vous attendre à plus de détails très prochainement sur la suite des événements.

Notre objectif actuel est de passer le mode PvP en phase de bêta fermée. En ce moment, nous devrions être en mesure de commencer à admettre des joueurs internationaux dans le jeu. Gardez un oeil sur www.survarium.com pour plus de nouvelles prochainement).

JOL : Survarium sera-t-il localisé en français ?

Oleg : Oui, nous prévoyons d'intégrer la localisation française au moment où nous lancerons le jeu officiellement en France. Pour le bêta-test fermé, les versions anglaise et russe seront disponibles.

JOL :  Comment faire un free-to-play sans devenir un pay-to-win ?

Oleg : Nous croyons qu'il y a des manières de monétiser notre jeu sans introduire d'articles payés qui influencent son équilibre. Par exemple, le compte premium vous fera gagner du temps et permettra de développer votre personnage plus rapidement, certains éléments visuels uniques, etc. L'essentiel est de s'assurer que l'équilibre du jeu n'est pas influencé par les paiements.

JOL :  Avez-vous prévu un statut VIP ou un pack permettant d'acheter le jeu ? Si je veux payer une fois et être tranquille.

Oleg : Nous envisageons des packs fondateurs pour les joueurs qui veulent soutenir le jeu à un stade précoce, et garder leur nom dans les mémoires comme étant l'un des fondateurs. Les packs sont censés vous fournir un certain nombre de bonus dans le jeu, donc cela pourrait être le bon choix. Nous envisageons également une édition physique de Survarium, mais cela est actuellement en négociations avec les éditeurs pour chaque territoire. J'espère donc que nous pourrons partager bientôt plus de détails à ce sujet.

Gare

Merci à Oleg Yavorsky d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Si le développement de Survarium semble en bonne voie, nous allons nous arrêter là pour cette fois.

Réactions (13)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Survarium ?

8 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (9 évaluations | 0 critique)
6,6 / 10 - Très prometteur