L'avenir du MMO à abonnement selon Jack Emmert

Champions Online vient d'abandonner sa tarification à base d'abonnements au profit d'un modèle Free to Play. La faute à un marché du MMO asphyxié par World of Warcraft.
L'avenir du MMO à abonnement selon Jack Emmert

Le studio Cryptic annonçait récemment l'évolution du modèle économique de Champions Online. Le MMO de Super héros abandonne sa tarification à base d'abonnements mensuels pour opter pour un modèle Free-to-Play.
Un choix dicté par l'évolution de l'industrie du jeu en ligne, selon Jack Emmert interrogé par Eurogamer, mais aussi et surtout par « World of Warcraft qui a pompé tout l'oxygène du marché du MMO, en attendant le lancement de Star Wars The Old Republic ».

« Vous devez rivaliser avec World of Warcraft et théoriquement avec SWTOR. Ce sont vos compétiteurs. Et à moins que vous estimiez que vos jeux sont aussi bons voire meilleurs que ceux-ci - parce que vous devez aussi compter avec leur réputation -, il est très peu probable qu'un grand nombre de joueurs, disons peut-être 200 000, accepte de s'y abonner. Et aujourd'hui, nombre de compagnies font des paris de 50, 60, voire 70 millions de dollars. Je ne vois simplement pas de place pour ces produits.
Je ne vois personne, pour le moment, capable de les renverser [WoW et SWTOR]. Vous devez soit voir très gros, soit rentrer chez vous : vous devez au minimum investir 50 millions dans votre produit et encore, c'est une proposition de base. Lorsque vous lancerez votre jeu, vous devrez rivaliser avec World of Warcraft tel qu'il était au lancement, mais aussi intégrer tout ce qui s'y est ajouté depuis. C'est vraiment très, très difficile. »

Selon Jack Emmert, les exploitants proposant aujourd'hui un MMO à abonnements « se battent pour un tout, tout petit marché : celui des joueurs qui n'apprécient pas WOW ou prêts à payer un second abonnement ».
Pour autant, le vétéran de l'industrie du MMORPG ne « pense pas que le MMO à abonnement soit mort », simplement « parce qu'il y a 10 millions d'abonnés à World of Warcraft qui n'attendent qu'à changer de jeu - il n'y a simplement pas assez de joueurs prêts à payer un autre abonnement en plus de WOW, de l'offre Gold de la XBox, etc. ». Les joueurs sont plus sélectifs, « ils réservent leur jugement » et « ne paient que pour les jeux qui le valent, quand ils sont 100% sûrs que le jeu correspond à leurs attentes ». Selon Emmert, c'est la force du MMO Free to Play, « vous pouvez l'essayer, il n'y a rien à perdre ».

Star Wars : The Old Republic trouvera-t-il néanmoins sa place dans ce monde très fermé du MMO à abonnement ? Selon Jack Emmert, « tout le monde sait que Bioware fait de bons jeux et ils ont le budget ». Mais le MMORPG sera-t-il « suffisamment bon » ? « Je ne suis pas là pour juger ».

Réactions (209)