82% des parents américains sont sensibles à la classification des jeux

Quelque 82% des parents américains connaissent et prêtent attention aux classifications de jeux de l’ESRB. C’est Activision qui l’affirme.

A en croire une étude pratiquée aux Etats-Unis sur un panel de 1200 internautes américains, « 82% des parents et 75% des enfants qui jouent aux jeux vidéo connaissent le système de classification de l’ESRB » (l’équivalent américain du système PEGI européen, qui informe les consommateurs de jeux vidéo quant au contenu des jeux et les classe par âge).
Mieux, « 63% des parents dont les enfants jouent se considèrent eux-mêmes comme des joueurs et le nombre passe à 83% chez les parents de moins de 35 ans », alors que « 70% des parents portent une grande attention au système de classification quand ils achètent des jeux pour eux-mêmes ou leur famille », « 62% des parents font des recherches avant d’acheter un jeu pour leurs enfants ».

Pour aller plus loin, « 76% des parents considèrent le jeu vidéo comme une activité familiale » et « 52% de leur temps de jeu est partagé avec leurs enfants ».

Si ces statistiques sont cohérentes avec l’augmentation régulière de l’âge moyen des joueurs (plus de 30 ans en moyenne en Occident) et plaident en faveur d’une pratique responsable des loisirs vidéo ludiques, on ne peut s’empêcher de noter que l’étude est commandée par Activision (premier éditeur mondial de jeux vidéo et à l’origine de l’initiative « Ratings Are Not A Game » lancée en novembre dernier) et réalisée par The Harrison Group (un cabinet de consulting spécialisé dans le marketing stratégique).
A titre de comparaison, en France, selon une étude menée par IPSOS en décembre dernier, seuls « 21% des parents dont les enfants jouent à des jeux vidéo ont entendu parler de la signalétique PEGI ». Les parents français ne sont que 11% à jouer aux jeux vidéo avec leurs enfants.


  • En chargement...