Opération bêta commerciale réussie : un joueur de plus

7/10
En ce qui me concerne je me suis fait avoir par leur bêta promotionnelle, parce que je ne comptais vraiment pas commander le jeu... et j'ai mordu à l'hameçon.
Pire : je me suis carrément fait harponner !

Les moins.

Les graphismes :
J’étais surtout rebuté par les graphismes vraiment indignes d'un jeu de 2011 (quasi 2012) , même pour un MMO.
Après avoir goûté à l’univers Star Wars version « Le pouvoir de la force » , les vidéos de présentation me donnaient un sentiment de régression atroce (même si ce n'est pas comparable). Il n’empêche, comparé à Aion ou AoC, on est tout de même loin de ce que peut proposer un MMO au niveau graphique de nos jours.
Pourtant j'ai la chance de jouer sur un gros PC et une fois toutes les options poussées à fond ce n’est pas si mal, surtout les décors extérieurs qui donnent vraiment une impression de monde ouvert et gigantesque. L’éclairage compense souvent les textures moyennes : par exemple Hutta est très réussie avec son ambiance crépusculaire.
Je me suis baladé un peu et il s’avère que ça dépend vraiment des planètes.
Alderaan est magnifique grâce aux montagnes dans le fond.
Dromund Kaas est plutôt sombre et ça compense très bien les textures.
Tatooine est très ensoleillée et du coup ça manquait vraiment d’antialisasing, j’espère qu’ils vont travailler là-dessus.
Hoth est… blanche, Korriban orange, Tytoon jolie, Coruscant très impressionnante mais je n’ai pas aimé le rendu, Ord Mantel trop grise ; ça donne pas envie d’y rester malgré la plage.
J’ai eu un aperçu d’autres planètes avec des avis mitigés, du magnifique au très passable (encore une fois tout dépend de l’arrière plan, de l’éclairage, des effets volumétriques et de particules qui rattrapent tout le reste).
D’une manière générale les extérieurs sont beaucoup plus réussis, et c’est vraiment ce qui fait le charme : le monde est démesuré, on est sans cesse dominé par un décor titanesque et on se balade vraiment librement dans l’architecture Star Wars.
Bref on découvre un univers, au sens propre.
J’ai été impressionné par une planète détruite par un cataclysme, et j’ai vraiment envie de l’explorer…

L’animation :
Les animations ne sont pas terribles (le perso quand il saute on dirait une marionnette) , les plis des tissus amidonnés à mort - ils ont peut-être inventé le voyage interstellaire mais pas l’assouplissant. Et ça ne bouge pas trop dans les villes : certains figurants sont figés, genre statue. Mais à leur décharge l’univers est vraiment immense, déjà rempli de plein de petits détails sympas, les zones ouvertes, ce qui pousse à l’exploration.

Les bugs / plantages :
Il reste pas mal de bugs et plantage et ça aussi ça me fait peur, car malgré tout le bien que je peux penser de Bioware pour la qualité RPG, je garde un très mauvais souvenir de leur incapacité à débugger : je n’avais pas pu finir Neverwinter à cause d’un crash / écran bleu récurrent (ils avaient mis des correctifs en ligne, mais si je jouais à un RPG solo à ce moment-là c’est précisément parce que je n’avais pas internet) …
Enfin bref ici on relance quand ça plante, au pire on reboot le PC et ça repart, faut juste éviter de changer de zone ou de perso trop souvent : c’est un comportement à risque !
Le Ctrl Alt Suppr a été mon grand ami.

Personnalisation /interface :
Je vais passer vite fait sur ce que tout le monde dit et je suis d’accord.
Pas assez de races jouables (avec Star Wars il y a pourtant de quoi faire, c’est dommage d’être limité aux très humanoïdes – et même pas de Tortuga dispo T_T). Et vas-y que je te rajoute un bandeau sur les yeux des humains ou un implant auditif pour avoir des races en plus !
Création d’avatar à peine plus poussée que WoW.
Interface plus que rigide : frigide.
Impossibilité d’ouvrir plus de 2 fenêtres en même temps. Amusez-vous à comparer les statistiques d’un objet avec celui que porte votre compagnon du moment pour revendre le moins bien : il faut jongler entre trois fenêtres alors qu’on ne peut en garder que deux ouvertes, on dirait un casse-tête chinois.
Impossibilité d’attribuer des raccourcis aux barres d’action secondaires (ou alors c’est moi qui n’ai pas trouvé, c’est pourtant pas faute d’avoir cherché) … Personnellement, déclencher les compétences à la souris… hum, voilà quoi.
Pas d’option « cliquer pour déplacer » et j’ai vraiment du mal à m’en passer, d’autant que le monde est vaste. Maintenir Z ou les deux boutons de la souris ça provoque des tendinites à la longue. Reste le Verr Num qui bloque le déplacement en ligne droite : quelques instants d’inattention et vous avez agro toute la planète, si vous n’êtes pas tombé d’une falaise. Le bonheur.

Les plus.

Maintenant les raisons pour lesquelles ce jeu est quand même une tuerie, à mon sens.
Ben voilà, ‘faut être honnête : malgré tout ces défauts que j’aurais trouvés impardonnables ailleurs, je n’ai pas décroché du week-end !

Le gameplay :
D’abord c’est vrai que le gameplay en lui-même ne révolutionne rien, c’est du classique. Ce qui l’est moins, son orientation.
On a quasiment que des sorts instantanés (du moins à bas niveau) , et du coup le combat est très dynamique. Pas besoin d’attendre une incantation qui sera peut-être interrompue, ici ce sont les cooldowns qui sont privilégiés. Donc si le skill n’est pas dispo, on en lance un autre et voilà ! Pas l’impression d’attendre sans cesse.
Ensuite ici on ne tue pas les mobs un par un, mais par packs la grande majorité du temps : du coup on s’amuse, on envoie le partenaire sur l’un, on tape dans tous les sens sur les autres, on n’a pas la sensation de tuer les mobs à la chaine en lançant ses skills de manière répétitive. Le perso a vraiment un comportement héroïque, il massacre des bataillons. C’est jouissif.
On ne peut pas utiliser les objets du décor comme dans « Le pouvoir de la force » , mais on peut utiliser l’environnement à son avantage : un coup de force sur un pont et tous vos adversaires tombent dans le vide ! Adieu le butin, mais jouissif aussi.
Et puis les animations des combats changent vraiment de ce dont on a l’habitude. On ne voit pas un infâme « parade » s’afficher, mais on voit vraiment le coup de blaster dévié par le sabre-laser. Les gadgets du chasseur de prime ou autre contrebandier sont vraiment explosifs. Le Jedi qui soulève des éléments au hasard du sol pour les balancer sur la tronche de l’ennemi, c’est trop bon. Des tanks avec des skills ravageurs à distance comme le trooper ou le BH, ça change aussi.
Voilà comment faire du neuf avec du vieux : en rendant le tout dynamique et plus fun.

L’histoire :
Ensuite et bien sûr : l’histoire.
Un vrai scenario, un doublage soigné : l’immersion est là.
J’avoue que je ne lisais plus la grande majorité des quêtes MMO, parce que s’abimer les yeux pour n’apprendre la majorité du temps rien d’autre que : vous devez ramener 10 mamelles intactes de sangliers unijambistes des steppes (à ne pas confondre avec les sangliers unijambistes des steppes massifs, ceux-là c’est pour la quête suivante) afin que le PNJ se confectionne un dessous de plat, ça soule.
On finit par lui ramener ce qu’il veut sans avoir rien lu, et à qui la faute ? Au bashing mal déguisé ! Pas au pauvre joueur aux yeux rougis qui n’en peut plus de ces quêtes insipides et qui ne souhaite plus que finir son level pour pouvoir apprendre les nouvelles compétences qui lui permettront de tuer d’autres mobs stupides, et enfin atteindre une nouvelle zone avec des quêtes qu’il espère plus intéressantes...
Non, là on est dans l’histoire, et du coup on ne voit plus passer les niveaux, on n’a pas l’impression de faire son leveling.
J’ai eu envie de découvrir les histoires des autres classes, et j’ai monté un peu de tout. C’est vrai que la qualité du scénario est inégale, mais ça dépend aussi des goûts et des couleurs, je crois. Cependant le jeu encourage vraiment à reroll pour découvrir d’autres aspects de l’univers, l’envers du décor avec les yeux d’un autre personnage et surtout de l’autre faction, et cela rallonge sa durée de vie. Même si j’imagine qu’à force seules les quêtes de classes resteront intéressantes quand on aura déjà fait le reste, c’est déjà énorme.

Le son :
Enfin, l’ambiance sonore. J’ai déjà parlé des détails, mais certains ne se voient : ils s’entendent.
Une des clés de la réussite des films de Star Wars n’apparait pas spontanément à l’écran : c’est le travail sur le son. Et Bioware s’en est souvenu.
Le fond sonore sur les différentes planètes est très immersif. Les bruits des vaisseaux, les voix des droïdes (mention spéciale au serviteur du Sith, lèche-cul inutile à la 3PO : « j’ai repeint la soute du vaisseau pendant votre absence maitre : même couleur, mais ça sent le neuf » ) , le doublage de vos compagnons aliens, la musique qui change en fonction de la phase de l’histoire ou de combat, les bruitages de vos armes quand vous tirez : c’est digne des films.
Ecoutez au casque, vous êtes vraiment dedans et ça renforce l’impression que vous êtes l’acteur principal de votre propre épisode de Star Wars, dont vous êtes le héros.
Pour moi cela contribue, tout comme l’éclairage, à enrober le tout et à faire oublier le caractère anguleux et le rendre très digeste. Même s’il reste des pépins, comme la voix de Mako, compagnon du BH, qui répète les mêmes phrases en boucle lors des combats, et qu’on ne peut pas faire taire sous peine de désactiver au passage toutes les voix du jeu. En plus de subir celles des compagnons des autres joueurs, même quand ils sont à cinquante mètres.

Le mutlijoueur :
D’ailleurs les autres joueurs, on peut jouer avec, c’est encouragé dès le début par des quêtes héroïque, mais ce n’est pas obligatoire. Le groupe est un bonus à la progression, pas un frein.
Vos compagnons peuvent aussi être utile en groupe : on était que trois pour Serre Noire et plutôt que de demander un heal pendant des heures sur un canal « recherche de groupe » inexistant, c’est mon compagnon qui a soigné. Moins bien qu’un joueur, certes. Quoique, j’en ai connu… : P
Le PvP est fun pour l’instant, les classes ont toutes leur (s) force (s) et faiblesses, le fait d’avoir des classes-miroir devrait empêcher le déséquilibre entre factions, le système de mise à niveau en BG bien pensé (massacrer un niveau 30 quand on est niveau 10 ça change tout, et du coup on prend son temps pour le leveling, on a pas hâte de terminer le pex et d'avoir fini de basher son stuff pendant des semaines pour être enfin compétitif).
Sinon à la release évitez tout de même les zones des classes qui maitrisent la force : il y a du très lourd. Aux heures de pointe je faisais une pause Bounty (Hunter) , ça m’évitais de subir un canal général que… non en fait je le désactive, sauf quand je cherche un groupe. ^_^
Pour ce qui est de révolutionner le genre, je retourne le problème : certes ce jeu ne révolutionnera pas le monde du MMO, mais il révolutionne celui des RPG à choix multiples ultra-scénarisés en proposant le « massivement multijoueur » en option ! (nan, AoC ça compte pas)

Conclusion :

Voilà la plupart des raisons (je vais arrêter là) pour lesquelles je compte acheter ce jeu fantastique, malgré ses graves défauts et sa grande perfectibilité.
Je ne suis pas sûr d’y être encore dans six mois, par contre. On verra ce que donne l’open PvP, le contenu HL, et si Bioware corrige certains défauts précités (j’ai des doutes là-dessus, donc bon).
Mais le fait est que je n’ose plus espérer une sortie de Guild Wars 2 avant la fin du monde de peur d’être déçu, donc en fait ça tombe bien. Je le dis ici, pas sur le fofo GW2 parce que je me ferais incendier, et ils auraient bien raison. XD
Je trouve que rien que le contenu solo et la phase de leveling de SWTOR sur plusieurs persos valent bien le prix de la boite (sans aller jusqu’à la collector). Ensuite la balle est dans leur camp pour pousser les joueurs à maintenir un abonnement, mais ils auront déjà bien rentabilisé leur truc même si tout le monde déserte dans 3 mois, m'est avis. Et ils en sont conscients, à voir la pub.

Après il faut dire que j’ai certainement des prédispositions : je suis fan de la saga depuis que je suis tombé sur « L’Empire contre-attaque » (qui reste le meilleur selon moi) à la télé quand j’étais piti.
Peut-être qu’il faut avoir des antécédents avec l’univers pour que tous ces détails fassent ressurgir la grande fresque de mon inconscient et me permettent une immersion à laquelle d’autre seront insensibles…

Bon jeu à tous, ici ou ailleurs.
Pour ma part et contre toute attente, ce sera il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… jusqu’à nouvel ordre (66).
51 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Star Wars The Old Republic ?

589 aiment, 267 pas.
Note moyenne : (948 évaluations | 120 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Star Wars The Old Republic
(572 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

966 joliens y jouent, 2327 y ont joué.