La dure vie d'acolyte version Madrigal

7/10
Ce qui suit est un honteux copier/coller de ce que j'ai mis dans mon blog (recyclage-nature-durable-tout ça).
Je n'ai pas une grande expérience dans les MMO, mon meilleur perso étant un Rogue lvl70 dans Ragnarok Online. Ce qui suit est donc à prendre comme l'avis d'un amateur : J'aime bien mais je ne suis pas spécialiste.
De plus, je n'ai qu'une semaine de jeu à mon compteur, avec un acolyte lvl30.
Pas énorme pour se faire une idée réelle du jeu.

Ceci étant dit, je fais part de mon avis car je pense qu'il apporte un juste milieu entre les "c'est génial, c'est trop fort" et les "c'est répétitif, c'est lourd".
Les moins jeunes d'entre vous reconnaitront surement les clins d'oeil à une parodie culte d'un trio d'humoristes. ; )

"50 % Free... 50 % Play... 100 % Gamer"
Warhammer Online: Age of Reckoning n'étant pas dispo avant quelques mois, je me suis intéressé à l'offre F2P en matière de MMORPG.
Qu'est-ce que le F2P ? C'est le Free to Play, un modèle financier venu de Corée, qui dit en substance que le jeu est gratos, mais qu'il faut passer à la caisse pour avoir des bonus. J'ai donc zieuté du coté de l'offre en français. Et en dehors de DOFUS, celui qui a attiré mon attention est Fly For Fun.

Fly For Fun est un MMORPG ressemblant étrangement à Ragnarok Online.
Les classes sont quasi-semblables, le design est presque du copié-collé, les musiques sont inter-changeables et même les lieux sentent la repompe (Madrigal = Madgar = Midgard). La différence se situe au niveau visuel, avec un jeu en full 3D (décors et sprites) , et la capacité de voler.
Cette dernière possibilité est assez gadget en réalité, et sert surtout à gagner du temps lors des déplacements.
Le gros avantage de Flyff face à Ragnarok Online est qu'il est gratuit, bien que son univers soit moins vaste et moins étoffé que ce dernier.
Il faut dire aussi que RO est assez ancien maintenant, avec sa douzaine d'extensions sorties.

Me voici donc avec mon premier perso, un vagabond lvl1, élégament nommé avec mon pseudo, largué en plein Madrigal, avec un pingouin obèse qui lui fait de l'oeil ( ! ).
Le tutorial me semble un peu court, et aurait mérité une instance (un lieu réservé au joueur seul) pour couvrir l'ensemble du gameplay.
Au lieu de ça, me voilà noyé sous le flood incessant du chat général, avec des dizaines de bulles à l'écran et des persos allant dans tous les sens.
Après quelques minutes, je me lance dans l'activité de base de tout MMORPG : le cassage de mob (monstres du jeu) pour glaner les précieux points d'expérience.
Ciblage, attaque, combo, soin, loot (objets laissés par le monstre à sa mort) , déplacement, indications visuelles, interface...
Au bout d'une journée, me voilà lvl15, capable de choisir ma classe.
Je m'oriente vers la classe Acolyte, spécialisée dans le soin. J'aurais préféré Acrobate (attaque à distance) mais il fallait pour cela se téléporter sur une autre île, chose qui n'était précisée à aucun moment du jeu (pas malin, ça).

Me voici alors le support du groupe : je reste en arrière et je soigne mes amis lattant avec ardeur nos ennemis.
Pas génial, mais après tout, je suis là pour passer le temps. Alors autant le faire avec une classe que je ne connais pas.
Je continue donc mon leveling jusqu'au niveau 20, cassant du streum et soignant les autres joueurs (faut bien des cobayes pour les tester les sorts ! ^^).

"Je n'ai jamais vu quelqu'un, distribuer autant de pains à la fois... "
Comme je le craignais, l'acolyte n'est pas fait pour le solotage (jouer tout seul, sans l'aide d'autres joueurs).
Il frappe peu, il encaisse mal, et il n'a aucun sort offensif.
Toujours dans ma logique d'essai, je m'amuse à augmenter au maximum une statistique non acolyte : la dextérite (DEX).
La dextérité sert à frapper vite et juste, à esquiver/courrir plus vite et à sortir des critical (coup aléatoire doublant les dommages).
Pas vraiment le truc d'un acolyte, qui joue le plus souvent sur INT (intelligence pour les sorts) et END (endurance pour les points de vie).
Etrangement, ça marche plutot bien.
Les ennemis ont du mal à me toucher, alors que j'enchaine les attaques et les criticals, contrebalancant ainsi ma force et mon endurance peu développées.
J'arrive donc à soloter sans trop de problème, à condition d'avoir suffisamment de potions sur moi.
Venir facilement à bout de monstres supérieurs de 4 levels au mien, voila qui est assez énorme pour un Acolyte (et impensable dans d'autres MMO).
Je dois juste me méfier des monstres rouges, qui ont la facheuse habitude de respawner (réapparition après avoir été tué) juste à coté de moi, alors que je suis déjà en combat avec un autre. Ces monstres attaquant à vue, ils sont un danger permanent pour ma barre de vie, mes sorts comme mes potions ayant un temps de latence assez élevé entre deux utilisations.

Mais ce ne sont pas les pires ennemis de l'Acolyte...
Non, ironiquement pour un jeu basé sur la coopération, ce sont les autres joueurs !
Les ninja looters déjà, qui vous piquent vos items avant que vous ayez eu le temps de les récupérer.
Les PK, player killer, qui vous tuent juste pour s'amuser, vous faisant perdre en une minute ce que vous avez mis une heure à obtenir.
Les Ninja PK, les pires de tous, qui attendent que vous affaiblissiez un monstre pour vous attaquer en même temps. Le monstre vous tue et le Ninja PK le termine puis récupère les items qui étaient les votres... sans être inquiété, puisque c'est le monstre qui vous a tué !
Des mécanismes anti-PK ont été mis en place, avec -5 % de stats par joueur tué et une quête bien lourde pour récupérer sa puissance d'origine.
Malheureusement, cela ne suffit pas pour décourager les noobs kevinards qui adorent se la jouer tro-puicants avec leur DPS (faiseurs de dommage) version grosbill.
Même la sécurité d'un groupe ne suffit pas à les dissuader. Le temps que vos amis se rendent compte de l'infamie, ils sont déjà au royaume de l'XP perdue.
Ben oui, sans un acolyte, le guerrier se fait aplatir par le monstre, le mage finit en tranches et l'archer fait office de dessert.
Et tout le monde perd plus d'expérience qu'il n'en a gagné...

"Je suis Lyte, Aco Lyte, fils de Dieu ! "
Tiens, le groupe, parlons-en.
Pour monter en niveau efficacement, il n'y a qu'un moyen à peu près sûr : monter un groupe avec d'autres joueurs et partir à la chasse aux boss (es).
Il faut minimum un tank (celui qui reçoit les dégâts, généralement le chevalier en armure) , un DPS (celui qui fait très mal, généralement le magicien) et le healer (l'acolyte qui soigne le tank pour qu'il ne meurt pas en 5 secondes). L'archer est là pour les débuffs (affaiblissement de l'ennemi) et la protection du magicien et acolyte en cas de problème.

Naïf comme j'étais, je pensais que le rôle de l'acolyte était peinard : un clic sur le soin toutes les 5 minutes et basta.
Que nenni !

Un soigneur, ça soigne. Logique. Mais avec quoi ? Avec sa magie bien sûr. Et combien de fois ? Pas beaucoup et très lentement !
Pour un soin donné, le monstre attaque deux fois le tank. Sachant qu'en deux coups critiques, le meilleur tank finit au cimetière, je deviens le témoin impuissant de l'anéantissement inévitable de mon groupe...
Résultat :
- soit je clique comme un malade sur le soin, et je vide ma magie en 30 secondes. Du coup, je consomme mes potions de mana en 5 minutes, et le raid est fini.
- soit j'anticipe les dégats que va prendre mon tank, et je clique au bon moment. C'est à dire une seconde avant même que le monstre ne porte le coup.
Là, ça devient chaud !

Me voici donc l'oeil rivé à la barre de vie de mon tank, m'appuyant sur mon sens du rythme et la chance pour choisir le bon moment où soigner, tout en vérifiant régulièrement ma consommation de magie, pour déclencher une potion de mana avant que ma jauge ne soit vide, tout en prenant en compte le lag ponctuel du jeu.
Là, ça devient très chaud !

Bien sûr, le boss est rarement tout seul. Il y a toujours des mobs qui tournent autour, dont des rouges, prêt à respawner juste à coté de mon tank, ou pire, à coté de moi. Il me faut donc garder un oeil sur ce qui se passe autour : le mouvement des monstres, le mouvement de mes équipiers et bien sûr le mouvement des autres joueurs (notamment ces chers PK). Garder le pointeur sur le sort de soin, mais aussi sur la potion de mana... et la potion de vie !
Là, c'est limite l'enfer !

Enfin, je dois pouvoir taper au clavier plus vite que mon ombre un désespéré "Help" ou "Pause MP" avant que mes équipiers ne passent au monstre suivant.
Et pour ne pas froisser mes partenaires, je me dois de flooder comme un porc sur le chat du groupe, à coup de "lol" "mdr", et autres "zomg" à chaque critical placé par mes alliés.
Là, c'est vraiment l'enfer !

En comparaison, le guerrier qui se contente d'enchainer les attaques ou l'archer qui fait de même mais à distance, sont bien peinards.
Un clic toutes les 5 minutes pendant que je me démène à chaque seconde pour garder ces insouciants en vie.

"Et toi, qui es tu ? "
Je nourris maintenant un respect nouveau pour cette classe de l'impossible.
De planqué effiminé et nunuche, le healer est devenu pour moi le summum du Skill (joueur compétent, multi-taches et infaillible).

C'est la classe par excellence qui a entre ses mains la survie de tout son groupe, qui doit prévoir les dégats reçus par son tank et le rythme d'attaque du mob, qui doit jongler entre plusieurs cibles tout économisant sa magie, qui doit encaisser les coups en attendant de l'aide, qui regarde ses amis looter comme des ninjas la bave aux lèvres pendant qu'il se repose, qui claque tout son argent dans des potions plutot que dans son équipement, qui doit fuir à toute vitesse pour revenir ressuciter ses comparses en cas de Leeroy Jenkins, et enfin qui doit subir moqueries et menaces des autres joueurs, forcement meilleurs parce que leur classe fé-les-plusse-de-degas-ds-le-geu.

Bref, jouer Acolyte, c'est jouer la sueur, le sang et les larmes.
A la fois jouissif et ingrât, sado et maso.
Logique quand on incarne un peu le fils de Dieu : pour mériter ses pouvoirs divins, c'est au joueur d'être à la hauteur, pas au perso polygoné.

"Je suis Killer, Player Killer, fils de... "
Pour en revenir au jeu en lui-même, il est assez fun, surtout pour un gratuit.
De l'exploration, des quêtes, une communauté sympa, un système de jeu déjà vu mais efficace.
Ma liste d'amis s'est remplie d'une quinzaine de joueurs en une journée, même si notre coopération n'a duré que le temps d'un levelup.

Dans les moins, citons le SMS récurrent, la lenteur de montée en niveau au fur et à mesure que l'on devient HL (haut level, niveau 60 et +) , les bugs graphiques (les loots qui restent en l'air et donc hors d'atteinte) et bien sûr les Player Killers, qui gachent énormément le plaisir du jeu selon moi.

Il existe des lieux de PvP (Player VS Player) , et un système de malus pour les transgresseurs. Mais cela reste mal fichu, et plus d'un joueur innocent s'est retrouvé PK parce que le vrai PK a su utilisé à son avantage le système de malus. En gros, il vous attaque une fois et attend que vous l'attaquiez. Soit vous le tuez, et c'est vous le PK. Soit il laisse les monstres le faire, et vous mourrez. Dans les deux cas, c'est vous le perdant. Très lourd, donc.

"Pour sauver l'aco, il doit mourrir.
Donc en conclusion, Fly For Fun est un jeu bien sympa, avec un bon niveau de finition pour du gratuit.
Un MMO très correct, qui va encore évoluer, agréable à pratiquer de temps à autre, mais malheureusement gâché par l'imbécilité des anti-joueurs.
2 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Flyff ?

299 aiment, 106 pas.
Note moyenne : (460 évaluations | 50 critiques)
5,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Flyff: Fly For Fun
(45 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

571 joliens y jouent, 1798 y ont joué.