Visite des studios de Trion Worlds

Visite des studios de Trion Worlds
L'accueil

La semaine dernière, Trion Worlds a fait honneur au vieux continent en nous invitant à nous rendre à Redwood City, dans la Silicon Valley près de San Francisco pour visiter leurs nouveaux studios. C'est après une douane des plus agréables et une demi-journée de visites dans San Francisco avec Jonathan Goddard, PR Europe, que nous nous sommes rendus aux studios le temps d'une journée.

Jonathan Goddard
Jonathan Goddard

Le cadre dans lequel se trouve les studios est agréable, de beaux bâtiments modernes, entourés de vastes pelouses sous un ciel d'un bleu intense. L'organisation au sein du bâtiment est simple. Le rez-de-chaussée est le repère de l'administration et de la communication tandis qu'à l'étage se trouve toute la zone de développement. C'est dans la salle de réunion du rez-de-chaussée que nous avons pris notre petit déjeuner pendant la présentation du programme de la journée. Nous avons eu droit à une sorte de bagel accompagné d'une crème de fromage aux oignons. C'était spécial mais moins surprenant que le café...

Adam Gershowitz
Adam Gershowitz

Par la suite, nous avons eu la présentation de la 1.8 de Rift par Adam Gershowitz, Senior Producer, avec en avant-première la cinématique pour l'Aurore Infernale. Présentée sur un grand écran, Adam nous explique que ce nouveau raid serait un défi beaucoup plus distrayant mais aussi plus difficile. Les décors sont fabuleux et vastes, normal me direz-vous car Laethys et Maelforge occupent les lieux. En parlant de ce dernier, le combat risque d'être fort intense dans le coeur de ce volcan, où le raid devra se mouvoir sur des plaques dans une mer de lave. Même avec le godmode activé, ce fût très impressionnant.
A côté de cela, nous avons pu nous adonner à la Pêche. Le déroulement est assez simple puisqu'il s'agit simplement de choisir la zone où lancer sa ligne et d'attendre que le poisson vienne mordre à l'hameçon. J'ai particulièrement aimé le temps d'attente qui n'était pas exagérément long et pour celles et ceux qui ne veulent pas rentrer brocouille, il est possible d'ajouter un appât augmentant les chances de réussite. Quant à l'outil de recherche de guilde, les leaderboards, les aventures instantanées, tout ceci est déjà disponible sur le PTS.

Si vous vous imaginez que travailler chez Trion est un bonheur, je vous le donne en mille, vous avez raison. Ici pas de cravate, l'atmosphère est à la décontraction et tout le monde s'affaire à son boulot avec calme et concentration. Malheureusement pas de photos pour vous car ils travaillent à préparer le prochain E3. Les bureaux sont en open-space, où chaque petit box est personnellement décoré. On y trouve de magnifiques croquis ou des petites statuettes, le tout à l'effigie de Rift, sauf qu'ici c'est fait maison. La cafétéria propose un "délicieux" café, ainsi qu'un frigo remplit de sodas en libre accès. 

Sandwiches de chez Boudin, boulangerie célèbre de San Francisco
Sandwiches de chez Boudin, boulangerie célèbre de San Francisco
A l'heure du déjeuner, une partie des employés quittent le bureau pour faire un peu de sport. Nous, pendant ce temps, avons déguster des magnifiques sandwiches aux goûts divers et variés. Il faut avouer à ce sujet que Trion Worlds nous a régalé pendant notre séjour, nous faisant découvrir la California Cuisine intégrant différents styles et ingrédients variés, et préparée avec des produits locaux.

L'après-midi nous fûmes placé sous la direction de Dave Luehmann, Executive Producer, pour une présentation et prise en main de End of Nations, le MMORTS développé par Petroglyph et Trion Worlds. 

End of Nations est un RTS d'un nouveau genre. Jouable principalement en ligne dans des batailles allant du 1vs1 à du 28vs28, le jeu se distingue par l'absence de gestion de bâtiments et par des unités en nombre limité. Si cela est assez surprenant au début, il faut bien avouer que le gameplay devient très agréable au fur et à mesure que l'on progresse. Pour chaque bataille, le joueur peut choisir de prédéfinir trois compagnies différentes, comprenant en son sein des compétences, véhicules, tourelles de défense et héros différents. Plus de 500 véhicules personnalisables et spécialisés sont disponibles, tels que infanterie, lance-flamme, hélicoptères, tank, artillerie et bien d'autres.

Un mug à l'effigie de End of Nations au pays du café
Un mug à l'effigie de End of Nations au pays du café
Par manque de chance, je suis tombé face à un testeur interne de chez Trion qui m'a mis une bonne déculotté en utilisant une combo artillerie et tourelles. Un allié passant par là vengea ma mort à l'aide de sa flotte d'hélicoptères. C'est de cet affrontement que j'ai saisi toute la mécanique du jeu : chaque unité fonctionne sur le principe du Pierre, Papier, Ciseaux. Ainsi, l'artillerie est inefficace contre les unités volantes qui elles même sont fragiles contre les lances-missiles. Si ce principe n'est pas nouveau, c'est dans la gestion de ces unités en équipe que cela devient original. Avec 10 unités, il est impossible de faire front à l'adversaire poussant ainsi à un réel travail d'équipe.

C'est à la fin de cette session de test que nous sommes rentrés à l'hôtel avant de partir le lendemain matin pour profiter pleinement de nos 16h de voyage. Je tiens à remercier toute l'équipe de Trion Worlds : Adam Gershowitz, Dave Luehmann, Jonathan Goddard, Chris Schmidt et Ryan Peters pour leur accueil des plus sympathique.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Trion Worlds ?

22 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (40 évaluations)
4,1 / 10 - Médiocre