Crowfall précise son système de compétences passives

Dans Crowfall, la plupart des compétences progressent automatiquement de façon passive, mais les stratégies de progression supposent un rôle très actifs des joueurs, selon leurs priorités et style de jeu. Revue de détails.

Crowfall précise son système de compétences passives

On l'a noté, les héros immortels de Crowfall pourront être largement personnalisés, tant en terme d'apparences que de capacités (surtout en termes de capacités). Les personnages ont ainsi accès à de nombreuses compétences, en fonction de l'archétype joué, des classes promotionnelles débloquées ou encore des runes et aptitudes du personnage. Ces compétences devront évidemment ensuite être progressivement améliorées, que ce soit en les utilisant ou surtout de façon passive, c'est-à-dire qu'elles progressent automatiquement au gré du temps qui passe, que le joueur soit connecté ou non. C'est cet entrainement « passif » que le studio ArtCraft détaille aujourd'hui.

1

Pour expliquer cette progression automatique, le développeur imagine des raisons roleplay. Dans Crowfall, les personnages sont des héros immortels (des « Corbeaux ») choisis par les divinités de l'univers de jeu pour représenter leurs couleurs. À ce titre, les prêtres Thrall (qui activent les pouvoirs des âmes d'anciens héros tombés au combat) prient pour les Crows et leur permettent de se remémorer des compétences acquises dans d'autres vies.
Plus prosaïquement, les joueurs pourront améliorer automatiquement trois compétences simultanément (des compétences primaire, secondaire et tertiaire) mais qui progressent à des vitesses distinctes. Pour l'instant, une compétence primaire devrait arriver à son « niveau maximum de base » en environ un mois, une compétence secondaire en deux mois et une compétence tertiaire en trois mois.

1

Évidemment, la progression dans Crowfall ne se limite pas à regarder ses compétences progresser seules. D'abord parce que le joueur choisit ses compétences primaires, secondaires et tertiaires et peut régulièrement changer ses choix pour optimiser leur progression selon son style de jeu. Ensuite parce la progression n'est pas linéaire : elle est très rapide dans le premier décile, mais s'avérera bien plus lente lorsqu'on atteint les niveaux maximums (d'après le développeur, mener une unique compétence à son niveau maximum absolu pourrait nécessiter autant de temps qu'en mener plusieurs à des niveaux intermédiaires, à chacun donc de faire des choix de spécialisation ou de polyvalence selon ses objectifs). Et enfin parce qu'un joueur opiniâtre pourra rehausser le niveau maximum de base à des « niveaux héroïques » pour peu qu'on parvienne à les débloquer -- ils dépendent de nombreux facteurs, comme l'archétype du personnage, ses classes promotionnelles, ses runes d'avantages et de désavantages ou encore de ses disciplines.

On le comprend, la progression des personnages dans Crowfall ne repose donc pas sur des mécaniques de grind (les compétences progressent d'elles-mêmes de façon passive), mais suppose néanmoins un rôle très actifs du joueur qui choisit stratégiquement comment progresser et selon quelles priorités. De quoi éviter les builds trop formatés ?

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Crowfall ?

32 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (46 évaluations | 0 critique)
7,6 / 10 - Très prometteur