Quand le développeur de bots jette l'éponge

Blizzard réaffirmait récemment sa volonté de lutter contre les joueurs utilisant des bots. Hasard du calendrier, le créateur du bot Hearthcrawler annonce cesser toute activité « après en avoir discuté avec Blizzard ».

Quand le développeur de bots jette l'éponge

Il y a quelques jours, Blizzard réaffirmait sa volonté de lutter contre l'utilisation de bots dans ses jeux et menaçait de suspendre définitivement les comptes convaincus d'utiliser ces programmes « qui jouent à la place des joueurs ». Mais faire la chasse aux tricheurs est une chose, traquer les créateurs de bots en est une autre -- sans doute bien plus efficace (à défaut d'imaginer des mécaniques de gameplay rendant le recours aux bots inutiles).
Et on note aujourd'hui que Warcrawler (qui signe Hearthcrawler, sans doute l'un des bots les plus utilisés dans HearthStone) cesse toute activité « après en avoir discuté avec Blizzard ». C'est ce qu'on peut lire sur le site fermé de l'intéressé.

Chère Communauté,
C'est notre dernière annonce officielle. La récente vague de bannissement dans HearthStone a touché de nombreux utilisateurs. Après en avoir discuté avec Blizzard, il est clair que nous devons maintenant mettre un terme à notre service et la vente de nos produits. Merci de noter que nous ne commentons pas plus avant cette décision.
Merci à tous pour avoir rejoint notre communauté. Nous sommes très tristes de ce choix, mais vous savez comme nous que le botting contrevient aux règles et nous savions tous que viendrait tôt ou tard le jour où nos produits ne fonctionneraient plus.
Avec des larmes dans les yeux, nous vous disons au revoir.
Toute l'équipe de Crawlerbots

Au-delà de l'émouvante annonce, le message a sans doute plusieurs significations. D'abord, Hearthcrawler est manifestement dans le collimateur de Blizzard et les utilisateurs du bot savent sans doute à quoi s'en tenir s'ils tiennent à leur compte de jeu.
Ensuite, on retient évidemment la « discussion » du créateur de bots avec Blizzard. Sans trop s'avancer, on imagine que cette cessation d'activité n'est pas totalement volontaire et que Blizzard a su se montrer persuasif. D'autant que le studio a quelques arguments à faire valoir. On se souvient notamment de l'épisode WOWGlider, autre programme de bots qui sévissait cette fois dans World of Warcraft au milieu des années 2000 : au terme de plusieurs années de procédures, Michael Donnelly, le créateur du bot, avait été condamné par les juridictions américaines à verser six millions de dollars de dommages et intérêts à Blizzard (les juges considéraient que la triche et les bots étaient une motivation de désabonnement des joueurs payant et le manque à gagner pour Blizzard devait être réparé). Fort de cette jurisprudence, Warcrawler n'entend manifestement pas prendre le risque d'une procédure face au studio californien. On imagine que ses (divers) concurrents seront les prochains sur la liste.

Réactions (84)


Que pensez-vous de HearthStone ?

47 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (76 évaluations | 5 critiques)
5,0 / 10 - Moyen

201 joliens y jouent, 261 y ont joué.