Exploration des locaux du studio Shiro Games, au coeur du projet Until Dark

La visite du studio bordelais Shiro Games a été l'occasion d'approfondir le cas d'Until Dark, un jeu expérimental souhaitant faire la part belle à l'exploration.

Fondé par Sébastien Vidal (ancien COO de NCsoft Europe) et Nicolas Cannasse (co-fondateur de Motion-Twin), le studio Shiro Games finalise actuellement le développement d'Until Dark, un projet atypique de jeu multijoueur dont le gameplay repose quasi exclusivement sur l'exploration. Pour en apprendre un peu plus sur ce projet quasi-expérimental, le studio nous recevait récemment dans ses locaux bordelais.
Précisons que les détails abordés sont encore sujets à des changements au fil du développement du jeu. Rien n'est donc définitivement arrêté en attendant la sortie anticipée d'Until Dark, prévue à partir de mai prochain.

Exploration des locaux du studio Shiro Games, au coeur du projet Until Dark

De manière très succincte, on peut présenter Until Dark comme un jeu d'exploration coopératif dans un monde ouvert. La génération procédurale va tricoter différents biomes (plaine, forêt, désert, montagne, volcan, etc.) pour façonner un monde immense qui se régénère à chaque partie et se veut le théâtre d'une aventure dictée par les joueurs. L'exploration est le maître-mot d'Until Dark, quitte à dérouter les joueurs habitués à des chemins tout tracés. Et du fait des choix des développeurs du studio Shiro Games, on pourrait presque considérer Until Dark comme un jeu expérimental. Revue de détails.

L'exploration comme maître-mot

En considérant qu'un jeu d'exploration ne demande qu'à être exploré, il suffit donc de débarquer le joueur dans un monde et de le laisser vagabonder au gré de sa curiosité. Au fil des découvertes, une encyclopédie à compléter retrace l'histoire d'une civilisation perdue, et apparait progressivement comme l'un des moteurs de cette curiosité qui anime les joueurs. Ici, pas de quêtes à suivre, pas de fil rouge, pas de niveau, Until Dark ne propose finalement qu'un monde mystérieux, essence même de l'exploration. Et présente le risque de se retrouver seul au milieu de nul part, perdu sans objectifs qui ne s'affichent de toutes façons pas.

ScreenJoL.png

La découverte passera donc par la marche, la résolution d'énigmes (par exemple des puzzles dans des ruines archéologiques gardées par des boss), le bon déroulement de combats et un instinct de survie plus ou moins prononcé. Car si le monde d'Until Dark est coloré, il est loin d'être sans danger. La faune et la flore, l'obscurité, les conditions propres à chaque environnement apporteront leur lot de piment à l'aventure.
Traverser une région en proie à la désertification entrainera par exemple un risque de déshydratation de l'avatar, en particulier quand ce dernier se lance avec précipitation dans l'escapade sans se constituer des réserves d'eau. L'aventurier préparé aura ainsi développé son goût du bricolage (l'un des trois métiers à monter dans Until Dark) afin de se fabriquer des gourdes.

Des métiers pour assurer sa survie

Bricolage, cuisine et archéologie sont les trois composantes de l'explorateur efficace qui reste en vie. Sans niveau de progression, l'équipement à améliorer via les découvertes (dont d'anciens artefacts) ou le bricolage sont sans conteste des moyens efficaces de franchir des obstacles en apparence infranchissables. La cuisine permettra ainsi de se repaître avec goût des ingrédients cueillis ou chassés au fil du voyage, au risque sinon de voir sa santé décliner rapidement jusqu'à une douce mort. Dernier métier, l'archéologie, permettra de creuser la question de la civilisation perdue de l'univers de jeu et prétexte de l'exploration.

DB.jpg

La punition n'est pas encore déterminée, mais la mort frappant le joueur le ramènera auprès d'une pierre de résurrection. On retrouvera ce type de points vitaux parsemés partout au gré du monde. Et si Until Dark se veut accessible, cela n'empêche pas la faim, la soif, les monstres, la terreur ou l'accumulation de blessures, qui apparaissent comme autant de moyens de passer de vie à trépas. Combat de longue haleine, l'aventure Until Dark s'appuie par ailleurs sur une sélection de personnages pré-façonnés, chacun disposant d'un style d'arme et de capacités propres pour que chacun puisse trouver son propre style de jeu -- l'image ci-contre illustre l'envers du décor, spécifiant les propriétés des diverses compétences.

Un long voyage, seul ou à plusieurs

Until Dark est avant tout un voyage. Tel un nomade, le joueur parcourt le monde avant de se poser le temps d'une nuit pour récupérer. Libre à lui de se lancer dans l'aventure en solitaire, ne comptant que sur ses ressources pour survivre et venir à bout de boss parfois particulièrement retors, ou de rejoindre d'autres aventuriers pour partager une carte en toute coopération et sans hostilité. En l'état actuel du développement, six joueurs peuvent explorer de concert un monde unique, le temps d'une partie. Cette dernière sera hébergée par l'un des joueurs, tandis que le serveur officiel s'avisera de jouer les intermédiaires en cas d'absence des concernés. Il faudra compter plusieurs dizaines d'heures pour compléter l'essentiel de l'histoire, pour un jeu qui n'a pas réellement de fin.

J'aurais pu détailler un peu plus les mécaniques d'Until Dark, mais j'ai également tenu à conserver une part de découverte, joie du jeu d'exploration.

Le studio Shiro Games

Studio

Until Dark fait donc figure de projet atypique, sortant des sentiers battus. Le jeu s'inscrit néanmoins manifestement pleinement dans la philosophie de son jeune développeur, Shiro Games. Fondé par Sébastien Vidal (ancien COO NCsoft Europe) et Nicolas Cannasse (co-fondateur de Motion-Twin et développeur du langage Haxe), le studio bordelais est constitué d'une petite équipe de développement, déjà à l'origine d'Evoland et travaillant donc actuellement sur Until Dark.

Faisons d'ailleurs un petit crochet dans le passé pour évoquer Evoland, fruit d'une compétition Ludum Dare et devenu un jeu à part entière en 2013. On y découvre l'évolution vidéo ludique, en partant d'une lointaine bouillie de pixels jusqu'à la 3D, le tout parsemé de trésors d'ingéniosité. Evoland a connu un certain succès et, en grande partie, financé le développement d'Until Dark, ainsi qu'un futur projet de jeu de stratégie en parallèle d'une suite d'Evoland.

Indépendant, le studio Shiro Games vise des projets nécessitants de six mois à un an de développement en adéquation avec ses moyens. L'auto-édition est un moyen de maitriser entièrement le projet, Until Dark n'ayant d'ailleurs cessé d'évoluer au fil de son développement. La sortie anticipée, à partir de mai prochain, sera d'ailleurs essentielle en ce qui concerne son évolution. Les retours des joueurs sont particulièrement attendus pour un jeu qui peut être déroutant, à la limite de l'expérimental. En restant dans l'optique d'un jeu accessible, l'absence de fil rouge dans Until Dark reste une interrogation par rapport à l'accueil des joueurs, qui ont peut-être perdus l'habitude d'être perdus.

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Until Dark ?

16 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (17 évaluations | 0 critique)
7,7 / 10 - Très bien