HearthStone, ou comment faire découvrir l'univers de Warcraft aux néophytes

Au sein de Blizzard, HearthStone est conçu par une petite équipe autonome (la « Team 5 »), revendiquant une approche indie. Elle a aussi vocation à faire découvrir l'univers de Warcraft à des joueurs ne jouant pas aux MMORPG.

HearthStone, ou comment faire découvrir l'univers de Warcraft aux néophytes

Pendant longtemps, la stratégie du studio Blizzard a consisté à concevoir un jeu à la fois et à se focaliser sur des titres d'envergure (conférant au studio la réputation de s'accorder des temps de développement très longs). À certains égards, HearthStone semble rompre avec cette tradition.
Le jeu de cartes à collectionner du développeur a été réalisé rapidement et par une équipe réduite de vétérans de Blizzard, la « Team 5 », qu'Eric Dodds (lead designer) et Jason Chayes (directeur de production) présentent à VG247 comme « passionnée et autonome ». À tel point qu'elle revendique une approche « indie » et franc-tireur au sein du groupe californien.

Jason Chayes : « Ça remonte à quelques années en arrière. Nous avons décidé de créer une équipe différente, ici [chez Blizzard]. Une sorte d'équipe réduite, teigneuse, opportuniste, qui a été chargée d'étudier la façon de proposer des choses un peu plus expérimentales. Comment pouvons-nous essayer d'appréhender aujourd'hui, différents genres de jeu, comme nous l'avons fait dans le passé ? Cette équipe, qui est donc devenue la Team 5, s'est mise au travail et nous nous sommes dits : "nous avons toujours aimé les jeux de cartes à collectionner, donc pourquoi ne pas tenter un coup dans ce domaine et en ligne ?" L'intérêt pour ce genre et la naissance de la Team 5 ont marqué le lancement du projet HeartStone. »

Selon Eric Dodds, la Team 5 s'est alors focalisée sur une série de concepts simples : garder une approche indépendante, adapter le genre (les jeux de cartes sur table) à « l'espace numérique » et s'adresser aux fans de la licence Warcraft tout en l'ouvrant aux joueurs n'ayant encore jamais joué aux MMO.
Raison pour laquelle « HearthStone est un jeu autonome [un jeu standalone], que l'on peut aisément appréhender et apprécier même sans avoir jamais joué à World of Warcraft ou aux autres opus de la série des Warcraft ».

« Vous voulions faire un jeu auquel tout-un-chacun pourrait jouer. En quelques minutes, vos amis et votre famille devaient pouvoir vous rejoindre dans le jeu, passer un bon moment et ne pas s'inquiéter de la gestion des tours ou de la complexité qu'on associe souvent à ce type de jeux. Mais bien sûr, parallèlement, il était important pour nous de conserver la base des jeux de cartes à collectionner, parce que c'est l'une des raisons qui fait qu'on les apprécie. »
Gnome vs Orc

On comprend dès lors que le jeu soit distribué en free-to-play (pour une meilleure accessibilité économique) et jouable, selon le développeur, sans être contraint de dépenser un sou, qu'il soit facile à prendre en main et gagne seulement progressivement en difficulté (on connait le mantra de Blizzard : facile de débuter, difficile à maîtriser).
Pour autant, le développeur réfléchit aussi à des interconnexions avec son MMORPG. Pourrait-on lancer des parties d'HearthStone directement depuis World of Warcraft ? Selon Chayes, « l'idée est cool et a fait l'objet de discussions internes : la trame et la mythologie d'HearthStone en fait un jeu joué dans l'univers de World of Warcraft, un peu comme si un nain s'installait dans une taverne et proposait un duel au gnome assis en face de lui ». D'autant que « le jeu peut être joué sans distinction par les deux factions, la Horde et l'Alliance, donc on pourrait parfaitement imaginer des duels de cartes quand les combattants ont déposé les armes ». Mais selon le développeur, si l'idée est séduisante, « ce n'est pas quelque-chose que nous avons prévu d'intégrer à court terme dans World of Warcraft, c'est simplement quelque-chose à laquelle nous pensons mais nous n'avons aucune annonce précise à faire pour l'instant ».


  • En chargement...

Que pensez-vous de HearthStone ?

47 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (76 évaluations | 5 critiques)
5,0 / 10 - Moyen

201 joliens y jouent, 261 y ont joué.