Les composantes « online » de Deep Down

Si Deep Down est jouable en petit comité, le jeu de rôle se veut « fondamentalement un jeu en ligne » basé sur le partage d'expériences et la coopération entre joueurs dans le cadre d'un gameplay basé sur l'investigation.

Les composantes « online » de Deep Down

Parmi les titres attendus sur PlayStation 4, le jeu de rôle multijoueur Deep Down suscite au moins une certaine curiosité (voire de l'enthousiasme) tant du fait de ses capacités graphiques que de son gameplay multijoueur. En attendant de découvrir le jeu un peu plus concrètement en fin de semaine dans le cadre du Tokyo Game Show, le producteur exécutif Yoshinori Ono en précise le gameplay dans le cadre d'un long entretien accordé à Famitsu (traduit du japonais par Gematsu).

On y note par exemple que le joueur y incarne un personnage membre des « Ravens », un « groupe d'individus dotés de capacités spéciales, leur permettant de plonger dans le passé et de lire la mémoire d'objets anciens ou d'entendre les voies d'un autre temps ». Depuis 2094, ils s'attèlent donc à reconstituer les événements du passé en explorant des donjons se voulant le reflet « d'émotions humaines » (en apercevant le passé, « ils lisent les émotions d'alors et connaissent la réalité du passé »).
Dans ce contexte qui cultive le mystère et les mécanismes d'investigation, les joueurs seront invités à coopérer. « Deep Down est fondamentalement un jeu en ligne, qui exploite toutes les fonctionnalités online de la PlayStation 4 » (le développeur affirme y avoir injecté l'expérience acquise avec les fonctionnalités online des Monster Hunter et Dragon's Dogma).

« Concrètement, vous pouvez jouer à plusieurs avec vos amis, et échanger des informations les uns avec les autres. Par exemple, vous pouvez indiquer que ce donjon contient tels ou tels types d'informations. Grâce à ces échanges, vous commencerez à comprendre le mystère de Deep Down, pourquoi certains individus disposant d'un pouvoir unique se sont réunis ou pourquoi vous enquêtez sur le passé.
[...] Et pour les joueurs peu à l'aise avec le jeu en ligne, on peut aussi apprécier Deep Down seul. On peut commencez à jouer en solo et quand on est plus habitué à son fonctionnement, s'attaquer à des donjons plus difficiles avec d'autres Ravens. »
05.jpg

Et de préciser que cette approche « online » permet aussi d'envisager une exploitation plus pérenne du jeu. Le développeur évoque déjà des mises à jour régulières et de vastes ajouts de contenus périodiquement.
Et même sans ajout régulier de contenu (on imagine déjà de nouveaux objets permettant d'accéder à des donjons inédits), on sait que Deep Down s'appuie sur un contenu généré - presque - aléatoirement. Si les donjons seront automatiquement remodelés à chaque fois qu'un joueur l'explore, ils répondent néanmoins « à certains codes immuables » permettant de faire évoluer la trame. Le développeur précise néanmoins que les capacités de PlayStation 4 permettent aussi de générer et d'afficher l'équipement à la volée. Plus concrètement, une armure ne pas qu'une texture sur un modèle 3D, elle est gérée dynamiquement, permettant notamment de faire évoluer son apparence au fil du temps (elles se détériorent donc visuellement au gré des combats, par exemple).

On sera curieux de tester sur pièce. La première version jouable sera disponible en fin de semaine dans le cadre du Tokyo Game Show, donc, en attendant un bêta-test prévu « peu après le lancement de la PlayStation 4 » en novembre prochain. On prend rendez-vous.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Deep Down ?

7 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
5,8 / 10 - Prometteur