Des quêtes scénarisées aux affrontements PvP entre factions

Avec Bless, le studio Neowiz entend réconcilier MMO theme park (linéaire et scénarisé) et sandbox (plus axé sur l'interaction entre les joueurs). L'un devra conduire naturellement à l'autre.

Des quêtes scénarisées aux affrontements PvP entre factions
Bless2.jpg

On le note actuellement, l'industrie du MMO asiatique est en pleine mutation. Quand l'Occident semble redécouvrir les vertus du MMO sandbox, l'Asie lorgne vers une plus grande accessibilité de ses titres et inventent le « sandpark » (des titres massivement multijoueurs hybrides mêlant des composantes de theme parks - linéaires et accessibles - et de sandbox - plus articulés autour de l'interaction des joueurs). ArcheAge a ouvert la voix, Bless semble lui emboiter le pas. C'est ce qu'on retient de la présentation du MMORPG lors du G-Star 2012 (et dont ZAM se fait l'écho), actuellement en développement chez Neowiz Games.
Bless entend en effet articuler son gameplay d'abord sur une trame très scénarisée (visant à orienter le joueur à bas niveau), pour ensuite le conduire, à haut niveau, vers des sièges de forteresses et affrontements PvP de grande envergure.

Selon John Nam, directeur des opérations de Neowiz, « la principale intrigue repose sur l'histoire des 10 races et la trame des deux factions jouables, en plus d'un arc narratif supplémentaire et plus global abordant l'histoire du monde (plus axée sur la guerre et des scénarios brutaux). Ensuite, des mini-intrigues, plus courtes, plus modestes et plus fun, s'y ajoutent également. Mais ce que vous décidez de faire, les orientations que vous prenez influencent la façon dont vous êtes perçu par les PNJ et la façon qu'ils ont de vous répondre. Si vous choisissez d'explorer et de suivre les mini-intrigues, elles pourraient changer votre vision de ce qui est révélé dans le cadre de l'intrigue principale. À chaque fois que vous jouez, pour chacun des 10 différents peuples jouables, votre vision de la globalité du monde sera différente. »
Il poursuit : « Si vous passez rapidement les scénarios, vous pourriez vous retrouver confronté à un boss et le tuer sans réfléchir, comme tous les autres. Mais si vous prenez le temps d'en apprendre plus sur son histoire, vous pourriez mieux saisir son comportement et arriver parfois à la conclusion qu'il pourrait être triste de le tuer dès lors que vous comprenez ses motivations. »
647269_20111018_screen002.jpg
Bless11.jpg

On sait que le contenu scénarisé est souvent apprécié le temps de le consommer, mais s'avère rarement durable et peine à fidéliser les joueurs. Selon John Nam, dans Bless, ce contenu scénarisé doit être une porte menant au end-game (plutôt axé « sandbox ») et aux affrontements opposant les deux factions.
Selon John Nam, Bless intègre ainsi des « Quêtes Royales » qui doivent conduire les joueurs à interagir entre eux et à coopérer (par exemple, en encourageant un joueur de haut niveau à venir en aide aux joueurs de bas niveau). « Les quêtes royales sont par ailleurs intimement liées aux affrontements Factions contre Factions, parce que nous souhaitons qu'elles soient totalement liées à l'histoire du monde et plus accueillantes, même pour les nouveaux joueurs » (utiliser le contenu narratif pour conduire au end-game et l'ouvrir à tous les joueurs, vétérans comme nouveau venu).
À haut niveau, le développeur promet en outre des raids réunissant « plus ou moins 40 joueurs », en plus de deux types d'affrontements PvP dont on ne sait pas encore grand-chose et tout juste esquissé par John Nam.

« Il y aura deux types séparés de gameplay RvR. L'un est plus "casual" et n'est pas trop dévastateur quand vous perdez. Il se veut plus fun. L'autre est bien plus hardcore, avec plus de conséquences si vous perdez et il se déroulera sur des cartes spéciales. »

Et de préciser que le PvP influencera l'histoire globale du jeu (notamment dans le cadre de la conquête de territoire et des velléités de domination de l'une des factions sur l'autres) et que dans le cadre des affrontements d'envergure, les combats s'organiseront au sol, mais aussi dans les airs grâce aux raids de wyvernes pilonnant les troupes au sol, tels qu'on les voit dans la première bande-annonce du jeu. Les montures devraient par ailleurs être nombreuses et avoir toutes des spécificités propres (les chevaux sont rapides sur terre, les tortues dans l'eau, les chameaux ne sont pas très rapides mais s'épuisent plus lentement et le développeur évoque aussi des éléphants de combats).
On est évidemment curieux d'en apprendre un peu plus (sans doute au fil des mois). D'ici là, on note que le studio Neowiz a des ambitions mondiales pour Bless, qu'on attend donc tôt ou tard dans nos contrées.

Réactions (32)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Bless ?

35 aiment, 14 pas.
Note moyenne : (52 évaluations | 1 critique)
6,9 / 10 - Très prometteur

4 joliens y jouent, 5 y ont joué.