Espionnage industriel et piratage : de la prison ferme requise

Le studio Neople peinait à lutter contre les bots. Et pour cause, une de ses salariés livrait des secrets industriels sur les mesures de sécurité du studio. Elle risque aujourd'hui de la prison ferme et 80 millions de wons d'amende.

Espionnage industriel et piratage : de la prison ferme requise

Si Dungeon Fighter Online n'est sans doute pas le jeu en ligne le plus connu en Occident, il connait néanmoins une très forte popularité en Asie (le jeu revendique plus de 200 millions de joueurs inscrits).
Tous les titres jouissant d'une certaine popularité, le jeu est aussi la proie à la triche et pour la limiter, le développeur Neople s'appuyait sur le programme Hacktype (un logiciel spécialisé dans l'identification et le bannissement automatique des bots). Pour autant, à partir de 2010, le programme se révèle moins efficace et chaque mise à jour du programme de protection est rapidement contrée par les exploitants de bots.

Le studio Neople diligente donc une enquête auprès d'une officine spécialisée dans la sécurité informatique et découvre qu'une de ses salariés travaillant au sein de son équipe opérationnelle vend à la fois des informations sur Harcktype et des logs de joueurs à « un ami de son frère », par ailleurs créateur de bots. Entre avril 2010 et juillet 2011, elle aurait ainsi vendu 21 secrets industriels pour près de 120 millions de wons (environ 90 000 euros, utilisée pour rembourser des dettes et acheter une voiture).
On sait que le jeu est une institution très sérieuse en Corée et on apprend aujourd'hui qu'après avoir engagé des poursuites contre la salariée, elle risque un an de prison ferme et plus de 80 millions de wons d'amende (60 000 euros).
Au-delà de l'anecdote, l'affaire tend sans doute à illustrer les enjeux relatifs à la sécurité - commerciale mais aussi informatique - des jeux en ligne (Dungeon Fighter Online est notamment édité par Nexon dont on se souvient par exemple que plus de 13 millions de comptes de ses joueurs avaient été piratés fin 2011). À quand des enquêtes de moralité avant une embauche à un poste sensible... dans un studio de jeu vidéo ?

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Neople ?

0 aime, 1 pas.
Note moyenne : (1 évaluation)
4,7 / 10 - Moyen