Un « bouton rouge » pour les parents

Un « Bouton rouge » permettant aux parents de contrôler, voire de désactiver les jeux en ligne qu'ils jugent inappropriés pour leurs enfants. C'est ce que préconise le Parlement Européen.

Parlement européen
Parlement européen

Les jeux vidéo sont un sujet de préoccupations récurrent pour le Parlement Européen. S'ils reconnaissent des vertus récréatives, mais aussi médicales ou éducatives aux loisirs vidéo ludiques, les parlementaires estiment utile d'aider les parents à mieux appréhender leur contenu.
Hier, Toine Manders, député européen qu'on sait grand promoteur du système PEGI, présentait son rapport sur le sujet à la commission du marché intérieur. Adopté à l'unanimité, le rapport pose plusieurs pistes visant à mieux réguler le jeu vidéo, notamment en ligne.

D'abord, le Parlement juge pertinent de faciliter le contrôle des jeux en ligne. Par définition, ces titres sont bien plus accessibles que les boîtes de jeux vendues en magasin. Le Parlement Européen milite donc pour l'implantation de mécanismes simples (le fameux « Bouton rouge ») permettant aux parents de désactiver un jeu en ligne téléchargé depuis une console ou un PC ou d'en contrôler l'accès à certaines heures.
La commission des libertés civiles du Parlement Européen enjoint ensuite les Etats membres à légiférer, au plan civil et pénal, en vue d'encadrer les jeux vidéo violents, notamment en ligne.
Enfin, les députés se disent favorables à l'adoption d'un « code de conduite paneuropéen » s'imposant aux producteurs de jeu, mais aussi aux détaillants (aujourd'hui, exempts de tout contrôle) et notamment aux exploitants de cybercafés. Objectif de la manoeuvre : empêcher que des mineurs n'accèdent à du contenu qui ne leur est pas destiné dans ces établissements.

On ignore encore comment les Etats membres seront susceptibles d'intégrer ces recommandations au plan national. En France, le système PEGI s'impose à (presque) tout producteur de jeux vendus dans le commerce et les mécanismes de PEGI Online se mettent progressivement en place.

Réactions (17)


  • En chargement...