Ma petite entreprise ne connaît pas la crise

Les crises financières frappent la plupart des économies mondiales. Le jeu vidéo est néanmoins une industrie qui échappe traditionnellement à la morosité économique, tout comme Blizzard.

Difficile de passer à côté : la crise financière frappe les principales économies mondiales. Est-elle susceptible de toucher aussi l'industrie du jeu ? Si plusieurs éditeurs ont vu leur valeur boursière baisser, le jeu vidéo est traditionnellement peu touché par la morosité économique.
Et manifestement, Blizzard n'échappe pas à la règle. Interrogé par le blog MTV Multiplayer, Rob Pardo se montre rassurant.

« Historiquement, pour nous, l'industrie du jeu n'est pas affectée par la récession comme nombre d'autres secteurs économiques. Je pense que l'une des raisons est que les jeux offrent le meilleur rapport qualité/prix en terme de loisir. Les gens ne souhaitent pas forcément sortir pour aller au cinéma et dépenser 100$ pour une ou deux heures avant d'aller au restaurant. Vous pouvez rester chez vous, payer 15$ par mois pour des centaines d'heures de jeux. Je pense que c'est la raison pour laquelle on ne constate pas de réelle récession dans l'industrie le jeu vidéo, la plupart du temps. »

Blizzard peut d'autant plus se montrer confiant en l'avenir que les analystes financiers (comme Lazard Capital Markets, par exemple, qui publiait récemment son étude sur le groupe) prédisent une croissance forte du nombre de joueurs de World of Warcraft. Malgré le lancement de Warhammer Online, principal concurrent de WoW, le spécialiste des placements vidéo ludiques considèrent que la sortie de Wrath of the Lich King, la prochaine extension du MMORPG phare de Blizzard en novembre prochain, devrait permettre au jeu de passer le cap des 12 millions de joueurs à travers le monde (dont plus de deux millions uniquement aux Etats-Unis).


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien