Dark Age of Camelot: Shrouded Isles

Shrouded Isles


Développeur Mythic
Editeur Electronic Arts
Exploitant Broadsword Online Games
Distributeur Electronic Arts

Plateformes Windows
Genres Jeu de rôle, fantastique, médiéval

Statut Disponible
Sortie 1 janvier 2003

Modèle économique Acquisition du jeu payante, avec abonnement obligatoire, sans microtransaction

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français

PEGI Déconseillé aux moins de 12 ans Déconseillé aux moins de 12 ans

Extension de Dark Age of Camelot
Précédé par Shrouded Isles
Suivi par Labyrinth of the Minotaur
Dans un univers médiéval fantastique, défendez votre royaume, et conquérez les forts ennemis dans des batailles où seuls les plus forts ... et les plus malins, survivront. Devenez Magicien, sorcier, Maitre d'Arme, Empathe, Enchanteur, Pretre, etc.

Présentation modifier

Avec la première extension de Dark Age of Camelot et son moteur graphique optimisé, explorez de nouveaux territoires encore plus impressionnants, incarnez l'une des nouvelles races et découvrez les classes supplémentaires !

Systèmes de jeu modifier

3 nouvelles races
6 nouvelles classes
21 nouvelles zones et 9 donjons
Du contenu du niveau 1 au 50
Des milliers de nouveaux objets et des centaines de nouveaux monstres

Sociétés liées modifier

La liste ci-après répertorie les sociétés liées à Dark Age of Camelot: Shrouded Isles.

Broadsword Online Games
Société, 2014
Exploitant
Electronic Arts
Société, 1983
Distributeur, éditeur
Mythic
Société, 1995
Développeur

Critiques

2 critiques de Shrouded Isles ont été publiées.

Si apporte de nouveaux et vrais défis à des joueurs un peu lassés par les spots surencombrés de certaines zones DAoC. Les donjons sont riches et le nouveau système de loots aléatoires est certe parfois risible (combinaison de compétences... - Sed, le 9 juillet 2003
La dichotomie de DAoC poussée à l'extreme: un monde riche de détails posés sur une histoire ridicule au dela du pitoyable, le tout demandant une configuration trop lourde pour être honnête, les effets spéciaux rajoutés étant certes impressionants... - Nof Samedisþjófr, le 8 juillet 2003

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.