Critiques de Fugo

  • 26 août 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    8 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    1996, les premiers PC, les premiers jeux, le premier Diablo

    Plus de quinze ans plus tard, après une longue attente, le dernier opus en date, Diablo III était attendu au tournant par des milliers de fans à travers le monde avec une question : pouvait il être à la hauteur de son prédécesseur ?

    Pour moi ce n'est pas encore le cas mais je garde à l'esprit que je compare un jeu fini (diablo II dans sa version 2012) à un jeu qui vient de naître.

    Le gros bémol pour moi est de forcer les gens à se connecter pour joueur. On a bien vu qu'il n'y a pas besoin d'une telle précaution pour empêcher les problèmes de sécurité étant donné les nombreux cas de vol de compte à la sortie...

    Maintenant, le jeu en lui même n'est pas assez bien équilibré (un mode difficile beaucoup trop difficile pour des joueurs normaux) et la finalité reste pour le moment à découvrir (une fois le jeu fini, il n'y a même plus cette possibilité offerte de chercher l'objet rare comme nous le faisions dans le II).

    Ce jeu est un bijou de conception (graphismes, fluidité, jouabilité, stabilité... ) mais il lui manque quelque chose pour en faire un très gros jeu : une âme.

    Néanmoins, s'il ne reste pas (pour le moment) comme un jeu d'anthologie, l'achat de la boite est compensé par une histoire impressionnante et saisissante assurant des dizaines d'heure de jeu à n'importe qui sans trop forcer.
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 déc. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Qui n'a jamais joué à Diablo 2 et peut être même à Diablo ?

    Même à l'aube de 2010, 10 ans plus tard, et avec le troisième opus en préparation, il arrive encore d'avoir cette nostalgie qui nous fait installer de nouveau ce jeu mythique et qui nous envoie dans de longues heures passées à traverser les actes pourtant connus et reconnus de cet univers.

    Diablo n'a jamais eu la prétention d'être graphiquement une bombe mais celle d'être jouable et fini. On ne lui enlèvera ni cet aspect ni la richesse de son univers de part la diversité des classes, des modes de jeu et des possibilités d'avancement.

    Ce jeu, un des premiers à moitié persistant, permets à la fois de s'amuser dans son coin ou en groupe, en tapant du monstre ou du joueur et en permettant un commerce vivant entre les joueurs, même encore aujourd'hui. Ce titre est bien au delà du temps et quiconque ne l'a jamais eu entre les mains se doit de mettre de côté son aversion pour la partie graphique et de l'essayer en attendant le troisième opus !
    Publié le 25 déc. 2009 à 02:57, modifié le 25 déc. 2009 à 05:19
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 déc. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    3 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Aion, Aion, qu'en dire ?

    Sur le papier et avant la sortie, ce jeu annonçait déjà la couleur : un tueur avec un concept ayant fonctionné (celui de factions se mettant cordialement haches et sortilèges dans la face) tout en étant relativement "novateur" (trois factions dont une intégralement gérée par l'intelligence artificielle). Les ingrédients sur le papier étaient là pour permettre aux adeptes des guerres ouvertes de trouver bonheur

    Le lancement, plébiscité par le festival du jeu vidéo à Paris, a été une grande fanfare avec des serveurs rapidement injouables (du moins, remplis et plus que remplis puisque même les listes d'attente étaient complètes) en soirée ont rendu le début quelque peu chaotique et amène au point noir de la chose : la communication et l'organisation.

    On savait NCsoft rodé en la matière de MMO, pas de problème là dessus, en revanche, la localisation et la gestion des serveurs en Europe a été plus délicate avec nombre de promesses non tenues et difficultés à garantir rapidement un service de qualité pour tous.

    En terme de contenu maintenant, le jeu remplit les promesses induites par sa nature de jeux oriental avec beaucoup de bash qui pourra rebuter certaines personnes et une finalité parfois difficile à trouver pour celui qui n'aime pas le concept de guerre ouverte. Maintenant, le jeu est parfaitement jouable et agréable mais il donne l'impression d'être parti trop vite pour tenir sur la durée d'autant que cette impression s'accentue par le phénomène grandissant, malgré des actions rapides, des bots et autres vendeurs d'or.
    Publié le 25 déc. 2009 à 02:50, modifié le 25 déc. 2009 à 05:18
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 31 oct. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    26 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    DAoC a maintenant dix ans et la dernière fois que j'écrivais ici c'était il y a trois ans.

    Quels changements ?

    Tous les joueurs de DAoC sont maintenant regroupés sur un serveur unique et mondial : Ywain. Ce serveur regroupe plus de 3000 joueurs connectés en permanence en heures de pointe européennes et américaines et est un serveur très dynamique.

    A l'aube de la dixième année Mythic a entrepris une vaste refonte du jeu pour le rendre accessible et intéressant pour les nouveaux joueurs et ils ont terminé ce projet en permettant aux joueurs de progresser uniquement en faisant du RvR dans les Vaux (battlegrounds). Ou en profitant de l'immense monde remis à jour et adapté aux nouveaux joueurs.

    Un suivi très régulier, des patchs encore nombreux, des animations, des quêtes, du RvR, beaucoup de défis, c'est encore un jeu qui a de belles années devant lui.


    Pour les nouveaux joueurs, maintenant, il est possible de rivaliser en RvR dès le niveau 10 en étant parfaitement équipé. Grâce au nouveau système de primes, il est possible de débarquer dans le grand RvR avec du matériel à niveau et surtout une expérience de jeu nouvelle qui n'était pas proposée à l'époque où il était nécessaire de traverser maints et maints fois le monde pour valider une quête et passer son niveau sans jamais rencontrer un seul ennemi réel derrière son écran.




    Longue vie au roi
    Publié le 28 janv. 2009 à 14:57, modifié le 31 oct. 2011 à 00:16
    26 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 janv. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    11 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    Malgré le fait d'avoir été attendu longtemps, il faut avouer qu'avec du recul, WarHammer n'aura pas été, au moins pour moi, la révélation de cette année 2008.

    Accrochés à leur bébé du concept RvR (realm vs realm) , Mythic aurait pu en faire quelque chose de plus dynamique, de plus vivant, en évitant ce concept déplaisant des Battleground si différents de ceux qui ont fait le succès de DAoC.

    On peut aussi regretter le concept des classes miroir qui font perdre relativement de saveur à la diversité qui fait la force d'un jeu, selon moi, on sait que chaque compétence ou presque trouve son équivalent simple dans l'autre faction, c'est dommage.
    L'absence de furtivité absolue est aussi, pour moi, une perte non négligeable.

    Un point positif tout de même, le suivi et la réactivité rapide de l'éditeur et du distributeur en cas de problème.

    C'est un jeu a destination du joueur occasionnel, même si le contenu haut niveau semble être inaccessible en terme de succès même pour les plus gros joueurs, j'en suis mécontent et regrette l'achat du jeu.
    Publié le 18 sept. 2008 à 12:41, modifié le 28 janv. 2009 à 14:52
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques