Une expérience douloureuse...

7/10
Je livre ici une critique de testeuse de l'offre d'essai de TERA. Je pense que si cette offre avait eu sur moi l'effet escompté, j'aurais pu explorer les limites de cette offre, mais voilà, l'expérience aura duré environ quatre heures avant que je n'abandonne totalement.

Ce bidule n'est pas fait pour moi. Vraiment pas.
En fait, je pense voir à quel public il s'adresse, et je n'en fais vraiment pas du tout partie, malgré l'assurance d'un ami qui pensait que pour l'amatrice de mangas que je suis, ce serait le grand pied.

Mais non.
Pour commencer méchamment, ce jeu m'a laissé un goût désagréable de temps perdu et d'efforts inutiles pour le tester. A mon goût, c'est une bouse. Mais ce n'est qu'un terme pour résumer mon sentiment. Une critique a plutôt intérêt à dire pourquoi.

Et là soyons clairs, j'ai juste eu l'impression d'être dans un mauvais film ou un RPG de seconde zone, qui aurait été doublée par la lie de la profession francophone.
La mise en scène de l'intro est bâclée à un personnage échoué sur un bord de plage, et des discussions réduites à des panneaux d'affichage avec clic-réponse, et PNJ suivant, et une initiation sous forme de parcours d'obstacles et combats chaotiques et mous du genou, jusqu'à la scène finale... et le personnage lvl 1, l'aventure commence, je me demande encore pourquoi me faire perdre 30 mn dans la peau inconfortable de ma classe au lvl20. Si c'est pour me montrer à quel point je serai gros-bill, c'est raté, et sans saveur, mais bon, retournons à mon aventure...

... et là, c'est le drame...

Le gameplay sans ciblage demande des efforts pour avoir un système réactif et dynamique, rapide, efficace, et pour un PC, pensé pour clavier. Au long des levels, aucuns de ces pré-requis n'est jamais à un moment rempli. Fan de la manette Xbox, vous seriez à l'aise, mais pas la ludosaure ordi que je suis. Coté ergonomie c'est le flan le plus complet, et c'est terriblement MOU.

Mais à la rigueur, on peut passer sur un gameplay peu ergonomique, qui réagit poussivement et semble pensé pour une console et une manette, si le reste compense.
Sauf que non.
Dès la création du personnage, le mot "limité" saute aux yeux. Les options de créations semblent tous droit sortis d'une version revisité de Lineage II.
Les personnalisations ne laissent que peu de choix. Vous serez beau, ou belle, et remplirez votre rôle d'avatar pour fan-service aimant culs et seins.
Le personnage féminin moyen est parfaitement adapté à la dernière pub pour lingerie sexy, ce qui ne me dérange pas, sauf quand l'argumentaire principale tient à la perfection des mouvements du cul et des seins.
C'est pas que cela ne me plaise pas (encore que je ne suis pas la bonne cible) ; c'est que c'est grossièrement étalé, avec une absence de finesse qui traduit le reste de la composition visuelle et des choix du design, qui vise les bas-instinct de manière vaguement mal assumé (quitte à faire du sexy, pourquoi ne pas accepter un PEGI 16, ou 18, et que les avatars puissent être nus ? ... au moins, c'est pas faux-cul).

On sait à quelle clientèle ça va plaire, j'en suis pas, et en fait, je suis dérangée par une sorte de fausse-naiveté qui ressort des dialogues et contenus, pour un jeu qui fait dans le fan-service erotic à ce point.

Si encore la personnalisation permettait une variété véritable de modèles, et un peu d'originalité, et de subtilité, mais heu... non... oubliez. Même les options de couleur de peau, cheveux et yeux sont fortement limités.
Et on retrouve cette limite en jeu. Les avatars sont interchangeables d'un PNJ à l'autre, plats, sans saveurs, sans aucune beauté (sauf plastique).

Comme je l'ai dit plus haut, on ne peut pas en attendre mieux avec le doublage, ou les voix, ni même les effets sonores. L'impression de jouer à un RPG des années 2000 sorti en import du Japon avec une traduction aléatoire et des doubleurs amateurs perdure tout le temps. Les voix sont rares, et toutes mauvaises. Les bruitages sont désagréables au possible, seule la bande-son s'en sort un peu, certains morceaux sont magnifiques.

Coté graphismes, j'entrevois bien le travail qui a été fait, mais je ne vois pas dans quel intérêt. Les ambiances visuelles sont plates, décevantes, et d'un baroque mal géré qui nous donne un revival du style rococo... en 2012, ça le fait moyen.

Je finirai ma note par un mauvais point sur l'ambiance en jeu et l'agressivité latente d'une communauté pourtant réduite, j'ai réussi à recevoir un "tg" comme unique réponse au milieu du tumulte d'engueulades entre joueurs sur les canaux, pour avoir posé une question de newbie au sujet des compétences de l'avatar que je jouais. J'ai aussi au meilleur cas reçu un silence en guise de réponse à tout offre d'assistance ou de jeu de groupe - je jouais une prêtresse, donc, ça soigne, ça aide, et ça aime jouer en groupe, ces bêtes-là.

Tera est à mon sens un jeu de seconde zone s'adressant à un public jeune et adepte du fan-service érotique, peu regardant sur la profondeur du gameplay, la stratégie, l'ambiance du décor, l'effet d'attraction, d'immersion, de rêverie, de défi, ou de challenge, ou la qualité de la mise en scène. C'est sans doutes une de mes pires expériences de test d'un MMORPG qui est prétendu classé dans les sorties AA.

Eu égard à ses soucis à plus haut lvl, et à son manque de contenu visiblement largement connu, je lui laisse peu de chance de quelque brillant avenir que ce soit.
13 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Tera ?

497 aiment, 142 pas.
Note moyenne : (694 évaluations | 44 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Tera: The Exiled Realm of Arborea
(328 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

417 joliens y jouent, 960 y ont joué.