Chronique e-sportive (5) : en route vers les premiers tournois

Le résumé de la semaine : quelques nouveaux transferts et, surtout, les qualifications pour les premières LANs de la saison compétitive 2017-2018.

Les tournois

SL i-League Invitational 3

Le premier tournoi important de la saison, de type Minor, se tiendra à Kiev dans moins d'un mois. Les huit équipes présentes se dévoilent progressivement. On connaît depuis peu l'identité des deux invités : nuls autres que Team Liquid et Newbee, respectivement l'équipe gagnante et l'équipe finaliste de The International 2017.

Quant aux qualifications, certaines sont déjà achevées. Pour la zone CIS, Natus Vincere l'a emporté face à Team Spirit (mais en l'absence de Virtus Pro). En Asie du Sud-Est, Mineski a écrasé tous ses adversaires, dont TnC Pro Team en finale : la nouvelle équipe de Mushi et iceiceice a clairement réussi son entrée sur la scène. Enfin, en Amérique du Sud, la squad brésilienne SG e-sports a opéré une belle remontée pour s'emparer de la place.

Aujourd'hui voit le coup d'envoi des autres qualifications. La Chine a démarré dans la nuit, l'Europe suivra dans l'après-midi et l'Amérique du Nord en fin de soirée. Il y a du beau monde dans ces trois Qualifiers, de quoi procurer un lot de frissons de rentrée au public.

 

PGL Open Bucharest

Une semaine après le StarLadder i-League Invitational s'ouvrira le PGL Open de Bucarest, deuxième Minor, également en présence de huit équipes. A LGD et EG, équipes invitées, s'ajoutent petit à petit des qualifiés : Digital Chaos SA pour l'Amérique du Sud (une équipe mixte entre Brésiliens et Péruviens), Mineski là encore pour l'Asie du Sud-Est et VG.J Thunder pour la Chine (après avoir battu LGD.Forever Young).

Les autres participants ne tarderont guère à être connus. Les Qualifiers européen et CIS débutent cet après-midi, avec sensiblement les mêmes équipes que pour la qualification pour le SL i-League Invitational. Notons la présence d'un joueur connu de la scène française dans le Qualifier européen : RvP y participe en effet, dans l'équipe de b0ne7 qui a remporté l'Open Qualifier.

 

ESL One Hambourg

Pour achever le mois d'octobre, l'ESL propose le premier tournoi Major de cette saison. Il n'y a pas d'étonnement à manifester pour l'identité des deux équipes invitées : Team Liquid et Newbee étaient des choix évidents.

L'ESL a choisi de tenir ses Qualifiers avec douze équipes par région, en faisant entrer au premier tour huit équipes, les vainqueurs affrontant ensuite les quatre équipes a priori les plus fortes qui entrent au deuxième tour. Les qualifications débutent à peine pour cette compétition, puisque seule la Chine les a entamées. Pour les autres régions, tout cela se tiendra de jeudi à dimanche.

 

Circuit pro et shuffle

Valve a précisé les dates du roster lock de ce début de saison (il était temps) et a clarifié l'attribution des points à gagner dans les Minors et dans les Majors : le top 4 repartira avec des points, dont 50 % pour le premier et 30 % pour le deuxième. Les huit équipes avec le plus de points à la fin de la saison recevront une invitation directe à The International 2018. Signalons que la FAQ de Valve indique que les points à gagner sont proportionnels au prix des tournois, sans mentionner l'idée que les tournois de fin d'année rapportent davantage, comme cela avait été évoquée au départ.

Par ailleurs, deux autres annonces ont été effectuées. Les coachs pourront désormais rester avec leur équipe pendant la phase de draft, ce qui rendra d'autant plus important le rôle du coach. Enfin, le shuffle pour les équipes existantes prend fin le 22 septembre, tandis que de nouvelles équipes auront jusqu'au 3 octobre pour s'enregistrer.

Il y a d'ailleurs peu à relever cette semaine en terme de transferts. La création de l'équipe Digital Chaos SA (Amérique du Sud) est sans doute le plus important : avec deux Brésiliens issus de SG e-sports et trois Péruviens dont deux ont joué TI7 chez Infamous, DC.SA cherche manifestement à créer une force écrasante en Amérique du Sud. Il faut voir si le mix fonctionnera, les scènes nationales étant traditionnellement plutôt imperméables sur ce continent.

L'équipe Pheonix (sic) formée par les anciens MVP Phoenix la semaine dernière est passée sous la bannière de la structure Immortals, qui n'avait jusque-là jamais touché à Dota 2. Etonnamment, cette équipe s'installe pour le moment en Amérique du Nord - c'est dans cette région qu'elle dispute les trois Qualifiers pour les tournois d'octobre.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (105)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.