Présentation des concurrents de TI7 : Liquid

Les présentations des équipes invitées à The International 2017, plus importante compétition de l'année, continuent, cette fois sous la plume de Llewela.

L'an dernier à la même époque, Liquid était considérée comme l'une des équipes favorites pour TI6. Après près de six mois de marasme, l'équipe se retrouve désormais dans la même situation qu'un an plus tôt... Aura-t-elle plus de succès à TI7 ? Llewela, membre de l'ASR et admin tournois FTV, présente son équipe préférée.

Retrouvez les articles précédents :

  1. OG, une nouvelle fois favoris
  2. Invictus Gaming, la dernière chance de BurNIng ?
  3. Virtus Pro, le nouvel espoir d'une victoire CIS
  4. Evil Geniuses, deux fois champions ?

Turbulences et flamboiements

Team Liquid est une structure néerlandaise créée au début des années 2000. Le premier roster Dota 2 date de 2012 et a eu quelques succès. En 2014, la scène nord-américaine explose et Liquid en pâtit : EG renaît, une deuxième line-up Na`Vi émerge... Le roster Liquid n'arrête pas de changer mais n’arrive pas à concrétiser, et l’équipe finit par imploser peu après TI4. Liquid se retrouve alors sans roster Dota 2, pour plus d'un an.

En Europe, Kuroky, suite à son départ de Team Secret (après TI5), monte un stack avec FATA-, Matumbaman, Mind_Control et JerAx sous le nom 5Jungz. Ils gagnent l’Alienware Summer's End Cup et arrivent même à se qualifier pour le Nanyang Dota 2 Championships en battant MonkeyBusiness (l'équipe qui deviendra OG par la suite). Ces bons résultats ne leur offrent cependant pas une invitation directe pour le premier Major de Valve, celui de Francfort - ils sont obligés de passer par le Qualifier européen (où ils perdent contre Alliance). En revanche, ils attirent l’attention de la structure Liquid qui les recrute début octobre. L'échec dans les qualifications pour Francfort ne les arrête en rien. Ils continuent à participer à différents tournois en obtenant de bons résultats.

Présentation des concurrents de TI7 : Liquid

La line-up de 2015-2016 : MinD_ControL, Kuroky, un type (le manager ?), MATUMBAMAN, JerAx et FATA-

Liquid se qualifie à divers tournois majeurs, notamment au Major de Shanghai qui offre le premier grand succès à cette équipe : une place en finale, qui donne lieu à une invitation pour le Major de Manille. Entre les deux Majors, Liquid est finaliste à l'ESL One Manila puis remporte l'EPICENTER de Moscou. Le Major de Manille s'achève sur une nouvelle deuxième place. Il n'est pas exagéré de dire qu'au cours du printemps 2016 Liquid a fait partie des équipes les plus fortes et les plus régulières du monde, avec OG (sa Némésis dans trois tournois consécutifs) et Newbee. Très regardée avant The International 2016, elle réalise une phase de groupe décevante, élimine Na`Vi puis Newbee mais se fait sortir par Fnatic, finissant à une correcte mais un peu terne 7-8ème place.

Le shuffle post-TI6 change beaucoup de choses chez Liquid : FATA- souhaite faire une pause de DotA, il est donc remplacé par le prodige venu d'OG, Miracle-. Jerax part de son côté chez OG. Dans un premier temps, c'est un ancien joueur de Liquid (de la période 2012-2014) qui prend son poste, BuLba. L’équipe n’arrive pas à accorder ses violons les premiers mois, les styles de jeu entre les nouveaux et les anciens anciens joueurs diffèrent beaucoup trop. On voit ainsi Kuroky et MATUMBAMAN échanger de rôle pendant le Qualifier pour le Major de Boston pour essayer de parvenir à quelque chose, sans succès.

gzjfsciidtrpm6qalciwb6vqrfx4ctzhubo2ejgd4aartnqjgfjbrwbyitjojojcwwnu5o9jyoqc5dfhqx9eu_rj__bcfvzd3swy9gls3ixexg91tnsvbx4vyxytymyeqdssd0ja.jpg

En fin d’année 2016 intervient un nouveau changement de roster : BuLba est remplacé par le pubstar européen GH. Les rouages semblent se remettre en marche et le style de jeu évolue. Liquid se met à jouer davantage autour de Miracle-, à jouer plus agressif avec un nouveau duo de supports. L'équipe enchaîne les bons résultats en 2017, remportant le Starladder i-league, la DreamLeague, le Starladder Invitational et enfin l’EPICENTER. Leur “pire” résultat de 2017 est le Major de Kiev où ils finissent top 8 en s’inclinant face à Invictus Gaming dans un BO3 serré. Le dernier résultat avant TI7 sera la DreamLeague où ils devraient croiser Team Secret, Vega Squadron et Team Odd.

Un palmarès sur deux années

  • DotA 2 Champions League saison 6 (novembre 2015) : 1er
  • The Defense saison 5 (décembre 2015) : 1er
  • Major de Shanghai (mars 2016) : 2ème
  • ESL ONE Manille (avril 2016) : 2ème
  • EPICENTER 2016 (mai 2016) : 1er
  • Major de Manille (juin 2016) : 2ème
  • The International 2016 (août 2016) : 7-8ème
  • DreamLeague saison 6 (novembre 2016) : 1er
  • StarLadder i-League saison 3 (février 2017) : 1er
  • Major de Kiev (avril 2017) : 5-8ème
  • Starladder i-league Invitational 2 (mai 2017) : 1er
  • EPICENTER 2017 (juin 2017) : 1er

0tlubtwcbj5k-ewc7ctgsvzhuauy1jaqt5kgi_fwohfjcifblbq6xxr8qpaesdjctujjdcclg6zov-87rcvuedn8pj3kihqmeoi5ltbwlbdebzmiw0u7oxwt_nrjaj9gmgmlghf1.jpg

La line-up actuelle : MinD_ControL, MATUMBAMAN, Kuroky, Miracle- et GH

Créditer le succès de Team Liquid à un seul joueur serait commettre une injustice. Même si on peut remarquer que l’arrivée de GH a fait beaucoup de bien à l’équipe (plus de 75% de ratio victoires/défaites depuis l’arrivée du joueur libanais), c'est à la fois parce que le duo qu'il forme avec le capitaine Kuroky fonctionne efficacement et parce que les deux principaux cores de Liquid parviennent à l'utiliser à bon escient.

Liquid profite de la double menace que représentent leurs deux joueurs de core pour faire en sorte que, même si l’un des deux est mis en difficulté par l'adversaire en début de partie, l’autre en profite à son maximum. Les joueurs de core de Liquid ayant des pools de héros conséquents, rien ne les empêche de donner des héros un peu plus lents pour Miracle- et de surprendre avec un héros tel que Necrophos ou Ursa pour MATUMBAMAN. Enfin, n’oublions pas pas Mind_ControL, à qui profite que les projecteurs soient sur les 9K MMR : il peut alors vivre les parties comme il l'entend.

Depuis la 7.0...

  • 108 matchs joués avec 69,44 % de victoires
  • 58 parties en tant que Radiant, 50 en tant que Dire
  • Les parties gagnées par Liquid durent en moyenne 34 min 37 (c'est donc, des six équipes invitées, celle qui gagne le plus vite)
  • Score moyen des parties : 26 kills, 22 morts

 

MATUMBAMAN

Miracle

MinD_ControL

GH

Kuroky

Nombre de héros différents joués

28

34

25

19

24

Les joueurs

Matumbaman

Lasse "MATUMBAMAN" Urpalainen est un jeune joueur finlandais. Il s’est fait remarquer avec son équipe Veni,Vidi,Vici en gagnant l’Assembly Summer en 2014. Il a ensuite rejoint l'équipe 4Anchors+SeaCaptain, participant et gagnant plusieurs tournois mineurs. Il rejoint 5Jungz en septembre 2015 après le shuffle de TI5 et est donc un ancien de Liquid.

  • The International 2016 : Team Liquid, 7-8ème

MATUMBAMAN est un joueur de carry, voire de midlane. Pendant la saison 2015-2016, il avait le poste “shiny” de son équipe, attirant rapidement l'attention des équipes adverses. Depuis l’arrivée de Miracle-, la situation a quelque peu changé. Ses deux supports passent en effet un peu de plus temps à aider la midlane, délaissant un peu la safelane. MATUMBAMAN est connu pour ses shenanigans en LAN, en stream et surtout pendant les interviews. Représentant la positive attitude dans toute sa splendeur, avec un accent finlandais à couper au couteau, Matumbaman répond aux critiques et aux erreurs de ses coéquipiers avec le sourire et des blagues.

Héros-signatures : Lone Druid, Lycan, Necrophos
A surveiller : Ursa

Big Bad Wolf

Au printemps dernier, MATUMBAMAN jouait énormément Lycan. C'est moins le cas cette année, toutefois il est en tête (à égalité avec mason) pour les picks Lycan sur la 7.0, avec six victoires en sept parties. Manifestement, Liquid pick Lycan essentiellement du côté Radiant (six fois sur sept).

 

Miracle-

Amer "Miracle-" Al-Barkawi est un jeune joueur jordanien. Il a été LA révélation de l’année 2015-2016, lorsqu'il jouait avec l’équipe OG. Avec deux victoires dans des Majors, OG partait favorite à TI6 et le résultat (9-12ème) a été une grosse déception. Ce résultat a conduit à des changements et Miracle- s'est fait recruter par Team Liquid pour remplacer FATA- qui souhaitait prendre du champ. Il est le premier joueur à atteindre les 9000 de MMR en mai 2016 et a d’ailleurs gagné l’award de l’eSport Rookie of 2016 par eSports Industry Awards.

  • The International 2016 : OG 9-12ème

Miracle est un flashy midlaner capable de jouer un vaste pool de héros, on l’a même vu jouer plusieurs fois carry, échangeant alors son rôle avec MATUMBAMAN comme il le faisait chez OG avec N0tail. Le duo de supports de Team Liquid veille toujours à ce que la midlane soit sécurisée, permettant à Miracle de jouer librement. Il a permis à Team Liquid d’évoluer dans sa manière de jouer, privilégiant l’agression en early.

Héros-signatures : Invoker, Shadow Fiend, Antimage
A surveiller : Templar Assassin

Are you ready for a miracle ?

Miracle- est une star de vidéos depuis ses débuts chez OG. Le youtubeur français midormeepo a réalisé plusieurs compilations de ses moves incroyables, intervenus en pubgame comme en compétition. Il n'est pas rare de voir Miracle- réaliser l'impossible en 1v5, notamment avec son Invoker, enchaînant les sorts de façon incroyable. Il joue ce héros plus que tous les autres et plus que n'importe qui d'autre : 25 fois depuis la 7.0, avec un taux de victoire ridicule de 80 % !

 

MinD_ControL

Ivan "MinD_ContRoL" Borislavov est un joueur d’origine bulgare. Il s’est fait remarquer avec l’équipe Aftershock Gaming, qui a disputé et remporté plusieurs tournois mineurs. En 2015, malgré de nombreux changements de roster, l’équipe réussit à se qualifier pour la DreamLeague, mais l’un de ses nouveaux partenaires (Ar1sE) publie des vidéos montrant plusieurs parties d'entraînement. MinD_ControL choisit de l'exclure de l’équipe pour le reprendre quelques jours plus tard. Il finit par quitter l’équipe un mois plus tard et rejoint le stack de Kuroky 5Jungz après le suffle de TI5. C'est donc lui aussi un ancien de la line-up.

  • The International 2016 : Team Liquid, 7-8ème

Il joue le rôle d’offlaner pour Team Liquid. Durant la saison 2015-2016, il a la réputation d’être un choker. Il alterne les très bonnes performances et les plus désastreuses. Il est connu pour jouer très agressivement, quitte à mourir une fois ou deux au début de la phase de ligne, et à réussir à en tirer avantage après. On lui reprochait d'avoir un pool de héros assez faible la saison précédente, le problème a été résolu pour l’année 2017 : même s’il joue toujours des héros au gros potentiel d’initiation, il a cependant montré qu’il était capable d'évoluer pour coller à la méta. Le changement entre FATA- et Miracle- le pousse vers des héros qui farm moins et bougent plus. On peut saluer sans difficulté ses performances à l’Earthshaker (héros oublié de la 7.00), ou au Dark Seer.

Héros-signatures : Dark Seer, Nature's Prophet, Earthshaker
A surveiller : Clockwerk

Le maître des bêtes

Liquid a clairement un tropisme animalier : MATUMBAMAN avec son Lycan ou son Lone Druid, MinD_ControL avec Beastmaster. Il est invaincu avec ce héros sur la 7.0, après l'avoir joué six fois. Il tue peu avec ce héros (1,8 héros en moyenne par partie) mais meurt également rarement, beaucoup moins que n'importe quel autre joueur de Beastmaster.

 

GH

Maroun "GH" Merhej  est un joueur Libanais connu pour être un solomid pubstar (ayant atteint le rang 1 du Ladder board européen) mais aussi un joueur de support chez E-lab. Il rejoint d’abord Team Liquid comme standin pour Bulba pendant la DreamLeague et prend officiellement sa place en décembre 2016.

  • Première participation à The International

GH peut jouer le support lane ou le roamer pour Team Liquid suivant son héros et celui de Kuroky. Les deux joueurs ont plusieurs héros en commun tels que Rubick ou Keeper of the Light. Il peut aussi jouer Naga en tant que midlaner, échangeant alors de rôle avec Miracle- (qui jouait dans ce cas Monkey King au début de la 7.00).

Héros-signatures : Io, Keeper of the Light, Rubick
A surveiller : Pudge

Une innocente boule bleue

GH possède un Io redoutable qui lui vaut un respect ban dans plus de 80 % des parties de Liquid. Les derniers en date à l'avoir oublié - ou sous-estimé - sont EG dans la grande finale de l'EPICENTER. Cela ne s'était pas bien passé pour eux, EG avait abandonné en 17 minutes !

 

Kuroky

Kuro "KuroKy" Salehi Takhasomi est le capitaine et le vétéran de team Liquid. Ce joueur allemand participe à la scène pro de DotA 1 dès 2006 avec des équipes telles que Mousesport et KS.int. Il migre sur DotA 2 dès sa sortie, et a participé à chaque International. Après avoir erré dans diverses équipes, il rejoint son ancien compagnon de longue date Puppey chez Natus Vincere de février 2013 à septembre 2014. Puis part avec lui pour fonder Team Secret qu’il quitte à son tour après un résultat à TI5 décevant sous des fonds d'engueulades internes. Il crée alors 5Jungz, qui se fait recruter par Team Liquid quelques mois plus tard.

  • The International 2011 : Gosugamer.net, 13-16ème
  • The International 2012 : Mousesports, 13-14ème
  • The International 2013 : Na’Vi, 2ème
  • The International 2014 : Na’Vi, 7-8ème
  • The International 2015 : Team Secret, 7-8ème
  • The international 2016 : Team Liquid, 7-8ème

Au cours de sa carrière, Kuroky a joué à plusieurs positions (il a notamment longtemps été carry sur DotA). Après quelques temps de carry chez Secret, il est revenu et resté au poste de support, celui pour lequel il est le plus connu sur Dota 2. Les positions des supports chez Liquids sont un peu floues. Ils échangent suivant leur héros. Kuroky est reconnu comme étant le meilleur joueur de Tuskar de la scène professionnelle, qu’il joue en position 5, faisant office de support lane pour le mid.

Héros-signatures : Tuskar, Crystal Maiden, Rubick
A surveiller : Visage

La boule de neige

Tusk n'est pas le héros le plus populaire de la scène compétitive actuellement. En 7.06, seuls 27 joueurs l'ont employé en compétition. Kuroky est de très loin celui qui l'a le plus joué : 15 fois (seul Zfreek de coL tient la corde avec 9 Tusk). Kuroky se distingue parmi ses concurrents en tuant très peu de mobs au cours d'une partie (26 last hits en moyenne) et en étant plutôt dans l'agression permanente des héros adverses.

 

Conclusion

Si Liquid a eu des débuts de saison difficiles, il semble qu’ils se soient rapidement repris en main avec l’arrivée de GH. Leur absence au premier Major de la saison et leur résultat mitigé du Major de Kiev contrastent avec leurs larges participations (et victoires) aux autres compétitions le long de l’année (tels que l’EPICENTER, le StarLadder i-League et Invitational ou la DreamLeague) où ils ont pu croiser les autres invités de The International.

Liquid surprend par ses picks et ses rotations. Le rôle de “support lane” évolue avec eux, passant de la safelane à la midlane, voire à la hardlane. Ils tentent toujours de mettre une pression suffisante en début de partie permettant à leurs cores de sortir les bons objets pour ensuite se regrouper.

Le roster de Liquid à l’heure actuelle peut sans aucun doute prétendre à un podium lors de The International. Pour terminer, Hugo de la FroggedTV nous donne son avis sur ce que peut faire Liquid lors de cet International :

C'est une équipe qui a largement les moyens de gagner, mais dont aucun joueur - à l'exception de Kuroky - n'a fait un vrai bon résultat à TI. Elle risque de souffrir encore du statut de favori. Par contre, si les joueurs trouvent un bon rythme ou la bonne méta, ils peuvent gagner facilement en étant bien au-dessus de tout le monde.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (108)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

208 joliens y jouent, 284 y ont joué.