Chronique e-sportive (45) : en pleines qualifications pour The International 2017

Le résumé de l'actualité compétitive de la semaine revient sur les qualifications pour TI7, en cours pour encore quelques jours.

Après que Valve ait annoncé la semaine dernière les invitations et le format de TI7, il reste à désigner douze des dix-huit concurrents de ce tournoi. Pour cela, des qualifications sont organisées dans six régions du monde, avec des modalités parfois différentes. Elles ont débuté dans la nuit de dimanche à lundi pour la zone SEA et il y a à peine quelques heures pour la Chine, et se termineront d'ici trois jours. Le point, région par région.

Ces qualifications prennent toutes la forme d'un round Robin (les équipes jouent toutes les unes contre les autres) suivies d'un arbre à double élimination entre quatre équipes.

 

Si vous ne le saviez pas, notez que la FroggedTV et Ogaming.Tv s'associent pour couvrir The International 2017.
Les deux streams suivent les qualifications européennes et CIS ensemble, dans les locaux d'Ogaming, avec un stream Initiés et un stream Débutants, tout en partageant commentateurs et analystes.
Cette association se poursuivra pour couvrir le tournoi de Seattle en août.

La zone SEA : trois places

Puisque Valve n'a invité aucune équipe de la scène SEA à TI7, trois places leur ont été réservées à l'issue du Qualifier. L'équipe qui finira en tête du round Robin ira directement à Seattle, ainsi que les équipes qui remporteront les finales du Winner et du Loser Bracket des Playoffs (auxquels seront qualifiés les concurrents arrivés aux places 2 à 5 du round Robin).

Chronologiquement, le Qualifier SEA est le premier à être joué : les matchs du round Robin devraient s'achever en début d'après-midi. Pour le moment, TnC - qui étaient clairement l'une des équipes les plus en vue - est en tête à 6-1, Fnatic étant derrière à 5-2. Faceless ou Clutch Gamers sont en milieu de tableau et pourraient ne pas accéder aux Playoffs.

 

En Europe, une bataille plus serrée que prévu

Il n'y a que deux places pour le Qualifier européen, puisque Valve a déjà invité deux équipes de la zone (OG et Liquid). L'équipe en tête du round Robin obtient son ticket, les quatre suivantes s'affrontent dans des Playoffs et le vainqueur va à Seattle.

Avant le début du round Robin, il paraissait évident que Secret allait surnager dans cette compétition, avec davantage d'incertitude ensuite. Pourtant, hier, les favoris ont concédé une manche à une équipe mousesports jusque-là en petite forme, relançant l'intérêt du tournoi. Pour le moment, c'est une équipe issue de l'Open Qualifier, Planet Dog, qui est en tête avec un score de 4-1 et Secret suit, à égalité avec Danish Bears et Team Singularity, à 3-1.

 

La zone CIS : la surprise M19

Pour la zone CIS, Virtus Pro ayant été invitée, il n'y a qu'une seule place. L'affrontement promettait donc d'être sanglant dans un Qualifier au niveau anticipé comme assez homogène. Les matchs d'hier n'ont guère déçu, avec quelques parties extrêmement serrées de beau Dota, mais ils ont surtout révélé l'équipe M19, issue de l'Open Qualifier CIS 1.

Cette équipe assez récente, composée de joueurs majoritairement issus de Double Division (cette structure est d'ailleurs également présente dans ce Qualifier) ne contient qu'un joueur vraiment connu, l'ancien Na`Vi Funn1k. Elle a pourtant réalisé un parcours sans faute hier, finissant sur un score de 5-0 qui la propulse en tête du classement provisoire. Il ne faudrait aujourd'hui qu'une ou deux victoires pour assurer une place dans les Playoffs.

Les favoris attendus s'en sortent globalement honorablement : Vega Squadron suit à 4-1, Empire à 3-1 et Team Spirit à 2-1. Seule Na`Vi s'est montrée plutôt décevante. En revanche, on notera que l'écart s'est vite creusé entre les équipes du haut et du bas du panier.

Les deux Amériques

En Amérique du Nord, deux places sont à pourvoir (et EG est déjà invitée), avec des modalités identiques à l'Europe. Le Qualifier NA est a priori très déséquilibré entre une poignée d'équipes sérieuses (Planet Odd, Team NP, Digital Chaos, voire Complexity Gaming) et des équipes nettement moins connues ou régulières. Pour le moment, le trio de tête est assez logique, avec Team NP et DC en tête à 4-1. Après sa victoire contre NP, le stack Team Freedom tient la corde, à égalité avec Planet Odd.

Pour le Qualifier sud-américain, il n'y a qu'une seule place à obtenir. L'équipe brésilienne SG e-sports partait favorite. Elle n'arrive pourtant qu'en deuxième position, à 3-1, à égalité avec trois autres équipes, tandis que Midas Club Elite (autre équipe brésilienne) est invaincue à 5-0.

 

La Chine : un bain de sang ?

Bien que Valve ait invité deux équipes chinoises à TI7 (Newbee et Invictus Gaming), trois places ont été accordées au Qualifier chinois. Le niveau de cette compétition est à première vue très élevé, avec beaucoup de grands noms (tant pour les équipes que pour les joueurs), et il paraît difficile de désigner de clairs favoris. Pour la première fois depuis 2014, ce Qualifier est joué, comme pour les autres régions, online ; une LAN avait été organisée les années précédentes.

Les matchs ont débuté il y a quelques heures à peine et il est difficile de dégager des tendances. On peut cependant noter que la nouvelle EHOME débute de manière compliquée ce premier jour en encaissant deux défaites, de même que Vici Gaming (mais contre des adversaires censément plus forts). Cela pourrait libérer la place à LGD ou LFY, voire aux équipes des Open Qualifiers qui font une entrée plutôt réussie dans la compétition.

 

Les qualifications se poursuivent non stop pendant trois jours, grâce au décalage horaire : il y a donc du Dota à regarder à toutes les heures de la journée.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (138)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.