Japon et jeux vidéo: Une industrie en transition

Jadis territoire dominant du jeu vidéo console, le Japon est désormais en forte transition vers une production destinée à l'occident, et un déclin des consoles au profit du mobile.

Jadis territoire dominant et berceau de trois constructeurs majeurs de consoles sur quatre (Nintendo, Sega et Sony, tous trois japonais face à l'américain Microsoft), la relation entre le Japon et les jeux vidéo a depuis bien changé.

Ainsi, si Playstation 4 et Xbox One se sont rapidement installés dans les foyers occidentaux, battant les records des consoles de génération précédente, ce n'est pas le cas au Japon où la Playstation 4 vient à peine de dépasser les 4 millions d'unités vendues, soit bien en-dessous des performances de la PS1, PS2 ou encore de la Wii au même âge. Daniel Ahmad, de la société de consulting Niko Partners spécialisée dans l'Asie, illustre cette situation par un graphique montrant l'évolution des différentes générations de consoles au Japon en terme d'unités vendues:

Japon et jeux vidéo: Une industrie en transition

Le fait que les consoles de salon se vendent mal au Japon ne veut pas dire que les japonais ne jouent moins: au contraire, leurs habitudes de jeu se sont reportées vers les consoles portables (où la Nintendo 3DS domine) et surtout le jeu sur mobile qui représente plus de la moitié du marché du jeu vidéo au Japon d'après Newzoo.

Niveau production toutefois, les joueurs japonais semblent toujours concentrés sur les productions locales. Ainsi, on peut voir dans le top 20 des jeux les mieux vendus au Japon au 2016 que seuls 2 jeux sur 20 ne sont pas des productions locales: la version Playstation Vita de Minecraft, et Battlefield 1 sur Playstation 4 (qui, par coïncidence, sont deux jeux originaires de Suède).

Mais si les ventes de consoles sont en fortes baisse au Japon, cela ne veut pas pour autant dire que les développeurs de jeux japonais souffrent, et pour cause: beaucoup d'entre eux se tournent désormais simplement vers l'occident pour atteindre un succès commercial. Ainsi, Amazon a révélé que les 3 jeux les plus vendus sur le site durant la période de Noël n'étaient autres que Pokémon Soleil, Lune, et Final Fantasy XV, tandis que Nintendo a pris le pari du mobile en occident avec Pokémon Go et Super Mario Run.

cvzmzjfwyaiszyn.jpg_large.jpg

Avec un marché local en déclin, les développeurs japonais semblent avoir le choix entre le report de leurs efforts sur du jeu mobile en plein essor en Asie, ou se tourner vers les joueurs européens et américains dont la soif de jeux PC et consoles ne tarit pas. A moins que l'arrivée prochaine de la Nintendo Switch ne redynamise le jeu au Japon là où la WiiU avait échoué ?

En attendant, il est certain que le paysage vidéoludique japonais a grandement changé depuis l'âge d'or des années 90 et 2000, avec un impact important sur les créateurs que nous connaissons.

Réactions (11)


  • En chargement...