Explorer le cerveau humain en réalité virtuelle avec InMind

La réalité virtuelle n'a pas vocation à se cantonner aux seuls jeux vidéo. Elle commence déjà à investir, entre autres, le secteur médical. Le groupe russe Nival allie les deux : InMind se veut un projet à mi-chemin entre le jeu d'arcade et le jeu éducatif exploitant l'Oculus Rift.

Explorer le cerveau humain en réalité virtuelle avec InMind

Si l'on considère régulièrement que la réalité virtuelle occupera une place de choix dans le futur proche de l'industrie du jeu, nombre d'observateurs considèrent aussi que les casques 3D ne resteront pas cantonnés aux seuls jeux vidéo -- les industries du cinéma, de la télécommunication, de l'automobile, de l'immobilier, mais aussi de la santé envisagent déjà d'exploiter la réalité virtuelle dans leur domaine respectif.
Le groupe russe Nival (à qui l'on doit déjà Allods Online ou Prime World, notamment), en est manifestement bien conscient et a donc créé une nouvelle division, Nival VR, toute dédiée au développement d'applications grand public reposant sur la réalité virtuelle : des jeux, certes, mais aussi des programmes ne s'adressant pas qu'aux seuls joueurs. Dans cette optique (3D), Nival VR lance aujourd'hui InMind VR, un projet hybride à mi-chemin entre le jeu d'arcade et le jeu éducatif.

ss_9a8bc0eb23eff1d1a5e1089f8417e36939e5a707.jpg

Dans InMind, le joueur est plongé dans le futur, alors que la nanotechnologie exploitée à des fins médicales est une réalité. Le joueur incarne donc un médecin pilotant un prototype de bathyscaphe miniaturisé et injecté dans le corps d'un patient. À l'aide d'un casque 3D, on pourra donc évoluer dans une reproduction simplifiée du cerveau humain pour mieux en comprendre les mécanismes.
D'un point de vue ludique, le joueur devra explorer le cerveau du patient en quête de neurones et connexions synaptiques défaillants pour corriger des désordres mentaux. Un alibi plus ou moins convainquant pour explorer un monde virtuel en 3D (ayant néanmoins déjà été montré, nous dit-on, à la communauté scientifique en Russie), et qu'on pourra découvrir gratuitement sur Steam.
La première démo jouable d'InMind peut en effet être d'ores et déjà téléchargée à cette adresse, et testée pour peu qu'on dispose d'un Oculus Rift (DK1 ou DK2), le casque 3D du studio Oculus VR. Avis aux curieux et apprentis chirurgiens neurologues.


  • En chargement...

Que pensez-vous de InMind VR ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.