Zoom sur Hazard Ops, les mec(h)s débarquent dans le TPS

Aujourd'hui est un grand jour pour Hazard Ops, puisque le 26 août est la date de sortie officielle du jeu en Europe ! On nous avait promis un peu plus tôt ce mois-ci une mise à jour très robotique pour marquer l'événement, nous avions pu la tester en avant-première  il y a quelques semaines à Cologne.

Après avoir donné dans le gore avec ses zombies et ses momies, l'horreur avec ses fantômes et le fantastique avec ses dinosaures le mois dernier, certains des joueurs de Hazard Ops devaient sans doute se demander ce que les développeurs de Yingpei Games avaient encore en stock pour leur TPS multijoueur.

 

Zoom sur Hazard Ops, les mec(h)s débarquent dans le TPS

C'est donc du côté des armures mobiles, les fameux mechs ou méchas rendus populaires par de grandes sagas télévisuelles comme Macross ou Gundam, que les développeurs chinois se sont penchés, en mettant à disposition des joueurs qui le souhaitent des cartes dédiées aux affrontements entre machines de guerre. Certains joueurs pointeront du doigt que des armures ou des exosquelettes étaient déjà disponibles dans d'autres modes de jeu, mais les armures rajoutées par cette mise à jour sont accessibles en permanence dans votre armurerie, afin que vous puissiez les paramétrer.

La mise à jour d'aujourd'hui devrait apporter huit nouvelles cartes. A la gamescom, deux cartes étaient jouables dans le cadre du mode "Guerre de Mechs". Elles variaient en taille : l'une très petite favorable aux escarmouches intenses, l'autre plus grande permettant de tirer parti des snipers équipables sur vos robots. 

J'avais pris le parti de tester la plus petite, pour tester la mobilité des différentes machines, et je n'ai pas été déçu, si ce n'est par la qualité de la connexion au serveur de test (jouer à n'importe quel jeu de tir quand le rubberbanding effect est présent n'est vraiment pas optimal). Mais c'est la gamescom, les conditions ne sont jamais optimales.

HOPS-Release_Screenshot4.jpg

Nous avons donc été faire un tour dans l'arsenal pour voir les engins et les préparer. Vous pouvez avoir à votre disposition des méchas de trois différents types. Les légers sont extrêmement maniables mais fragiles, ils se caractérisent par leur expertise au maniement de l'épée : une fois au corps-à-corps, ils sont extrêmement dangereux, mais encore faut-il qu'ils y arrivent... Les moyens sont plus résistants et moins rapides que leurs homologues légers : ils se caractérisent d'ailleurs par l'utilisation d'un redoutable lance-missiles qui a la possibilité de verrouiller ses cibles et de les traquer si elles ne se mettent pas à couvert. Les lourds sont extrêmement lents et difficiles à manoeuvrer, mais comme vous vous en doutez, ils offrent une puissance de feu inégalée : pour compenser leur manque de mobilité, ils peuvent s'équiper d'un bouclier qui leur permet de se protéger plus ou moins efficacement des attaques adverses. Il vous appartient donc de choisir votre mécha en fonction de votre style de jeu...

mcha.jpg

Seulement, là, le bât blesse : en navigant entre les différents méchas proposés, j'ai remarqué que certains bénéficiaient de statistiques quand d'autres étaient livrés totalement vierges. Interrogé sur le pourquoi de cette différence, le démonstrateur m'a avoué que certaines armures seraient disponibles contre monnaies sonnantes et trébuchantes dans la boutique du jeu, sans savoir s'ils seraient accessibles en échange de la monnaie que les joueurs peuvent engranger à mesure qu'ils jouent ou dans le champ de tir disponible en fin de partie. Reste à voir ce qu'il a été décidé sur ce point précis dans les deux semaines écoulées depuis la gamescom.

Après avoir personnalisé mon mécha (vous pouvez modifier complètement son armement et ses équipements pour le rendre plus efficace, en achetant des armes dans l'arsenal contre les monnaies gratuites ou payantes du jeu), nous sommes entrés dans le vif du sujet : huit joueurs, sur la plus petite des cartes à disposition, autant dire qu'il y allait avoir de l'action ! 

Et il y en a eu ! Conduire un mécha, même en lourd, demande beaucoup de réflexes et d'adaptation, surtout quand ils sont équipés de jet packs qui leur permettent soit de s'élever dans le ciel pour avoir une meilleure vue du champ de bataille, soit d'esquiver les attaques adverses à la manière d'un straff. Bien entendu, l'utilisation de ce jet pack est limité dans le temps : une fois vidé, il met quelques secondes à se recharger.

HOPS-Release_Screenshot1.jpg

Le mécha lourd fut une expérience intéressante, qui montre à quel point il est important d'apporter des contres aux avantages que certains joueurs peuvent avoir. Une seule rafale de mitrailleuse lourde venait à bout d'un adversaire, mais deux coups d'épées d'un mécha léger venaient à bout de mon armure pourtant plus résistante. Face à l'efficacité des méchas légers ennemis, le mécha lourd fut rapidement abandonné : à chaque mort, vous avez la possibilité de changer de type d'armure pour une autre armure que vous auriez stockée préalablement dans votre hangar.

Passer sur un mécha léger change totalement l'expérience de jeu et le joueur doit faire en sorte d'arriver, tant bien que mal, aussi près que possible de son adversaire, pour mettre à profit sa maniabilité supérieure afin d'en venir à bout. Même si c'est fort peu réaliste, pourfendre un adversaire d'un ou deux coups de katana électrique est une sensation fort intéressante. Gare à ne pas se faire surprendre avant cependant, car une seule rafale de missiles enverra les boulons de votre armure aux quatre coins de la carte. Même si vous avez la possibilité de sortir de votre mécha pour le réparer, ce sera sans doute trop tard.

Ce mode de jeu offre une expérience vraiment intéressante qui mettra en avant les possibilités de personnalisation de l'armement de votre personnage ou de votre armure qu'offre le jeu. Malheureusement, il est dommage que pour un même type d'armes, certaines soient plus fortes que d'autres, encore plus dommage qu'elles ne le soient que parce qu'elles ont été achetées sans aucun autre effort que de sortir sa carte bleue de son portefeuille. Mais rappelons-le, c'est un jeu de tir : il n'y a au final rien de plus jouissif que de dominer un joueur qui a cru que son argent le rendrait meilleur qu'il ne l'est vraiment.

La mise à jour devrait être disponible dans la journée : à vous de vous faire votre propre idée, Hazard Ops est free-to-play, vous pouvez le télécharger ici !


  • En chargement...

Que pensez-vous de Hazard Ops ?

6 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (6 évaluations | 0 critique)
6,5 / 10 - Très prometteur

1 jolien y joue, 2 y ont joué.