Après son départ de Red 5, Mark Kern s'explique (règle ses comptes)

Récemment, on apprenait le départ de Mark Kern de la tête du studio Red 5 (FireFall). Il dévoile aujourd'hui sa vérité (il aurait démissionné) dans une lettre ouverte multipliant les références à la culture geek.

Voici quelques jours, on notait que Mark Kern, l'un des cofondateurs de Red 5 Studios et artisans de la conception de Firefall depuis quelques années, n'était plus à la tête du studio de développement. Manifestement, son départ de Red 5 a été plutôt houleux et reste nimbé de mystères (on l'aurait débarqué, manifestement du fait du succès mitigé de Firefall, alors même que le projet affiche un coût de développement très élevé), mais Mark Kern s'explique aujourd'hui dans une colonne publiée sur MMORPG.com, ponctuée de références plus ou moins nébuleuses aux classiques de la culture geek.

Selon Mark Kern, cette dernière année aura été son « test du Kobayashi Maru » (en référence à cette épreuve de l'univers de Star Trek visant à confronter les futurs capitaines de Starfleet à des choix drastiques, voire à l'échec inévitable). Selon l'ex CEO, « des rumeurs » ont laissé entendre qu'il aurait été « démis de ses fonctions, éliminé, voire exécuté au sein de la société » et s'il ne dément pas formellement, il souligne en guise de pirouette que « Han tire toujours le premier ». Et de poursuivre : « j'ai, officiellement, démissionné de Red 5 Studios et, comme Pitfall Harry [l'explorateur du jeu d'aventure Pitfall] avant moi, je suis déjà en route pour poursuivre de nouvelles aventures, récolter des phat lewts, accumuler des objets violets -- et découvrir des Easter eggs ».
Et s'il concède que son « temps chez Red 5 Studios est révolu », il rend hommage à ses collègues de la première heure (la « Tribu ») et considère, peut-être un brin grandiloquent, que « tels les mots immortels de V [pour Vendetta] », « il n'y a ni chair, ni sang qu'on ne puisse tuer sous ce masque ; juste une idée et les idées sont à l'épreuve des balles ». Il estime en effet que l'idée qui a animée Red 5 lors de sa fondation perdurera avec ou sans lui, avec une nouvelle équipe dirigeante.

On ignore quoiqu'il en soit quels seront les « prochaines aventures » de Mark Kern dans l'industrie du jeu, mais il signe son billet d'une énigmatique URL, www.xiuniverse.com, renvoyant vers un étrange logo (très semblable à celui de Red 5) et compilant une longue collection de références aux grands classiques de la science-fiction (de Star Wars à Firefly en passant par la Planète des Singes ou Star Trek). Sans trop s'avancer, on imagine qu'on devrait le retrouver tôt au tard dans l'industrie du divertissement.

Réactions (25)


  • En chargement...