GungHo s'offre 51% de Supercell pour 1,5 milliards de dollars

On nous le répète : le jeu mobile a le vent en poupe... et les créateurs prennent de la valeur. Le groupe japonais s'offre 51% du studio finlandais Supercell (Clash of Clan) pour 1,5 milliards de dollars.

C'est le mantra de l'industrie du jeu actuellement : le jeu sur plateformes mobiles est en pleine croissance et aucun acteur de poids du secteur n'entend prendre le risque de passer à côté de la manne annoncée - a fortiori en Asie où les jeux mobiles supplée un marché du jeu console bien plus disparate qu'en Occident.
Le groupe japonais GungHo (et sa maison-mère SoftBank), qu'on connait notamment comme éditeur de MMORPG au Japon, est l'un d'eux. Et pour entrer derechef dans l'industrie mobile, le studio vient d'entrer dans le capital du développeur finlandais Supercell, à hauteur de 51%, pour la somme coquette de 1,5 milliards de dollars... Pour l'anecdote, Supercell qui était valorisé à 770 millions de dollars, revendique une philosophie basée sur la modeste et les vertus du « penser petit », développant ses jeux avec des équipes très réduites et très flexibles. Fort de l'opération, le studio voit aujourd'hui l'opportunité de devenir un studio réellement mondial implanté autant en Occident qu'en Asie.

GungHo s'offre 51% de Supercell pour 1,5 milliards de dollars

Et si le coût d'acquisition parait colossal, il s'explique notamment par l'engouement suscité par les productions de Supercell, Hay Day et surtout son jeu de gestion Clash of Clan (selon le studio, au cours du premier semestre 2013, les deux jeux généraient 2,4 millions de dollars de chiffre d'affaires quotidiennement).
Aujourd'hui, la transaction peut rappeler les acquisitions tout aussi colossales de l'industrie du jeu social, avant que le secteur de n'essouffle et que les studios chèrement acquis ne soient purement et simplement fermé après quelques années d'exploitation. Pour autant, les paris sont la marque de fabrique de GungHo. En 2002, le studio japonais a investi le marché du MMORPG avec un titre unique, Ragnarok Online, avant d'entrer dans le capital de son développeur Gravity et de valoriser durablement sa licence au fil des années, jusqu'à aujourd'hui. Le groupe japonais entend peut-être réitérer sa stratégie, cette fois sur le marché du jeu mobile.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Supercell ?

0 aime, 0 pas.