Strauss Zelnick : « Le MMO ne fonctionne pas en Occident »

Les derniers MMO occidentaux n'ont pas pleinement rempli leurs objectifs économiques. Pour Strauss Zelnick, très catégorique, le MMO ne fonctionne pas en Occident et Take-Two investit donc en Asie avec Tencent ou XL Games.

On l'a constaté régulièrement, les MMO lancés au cours des dernières années n'ont pas tous atteint les objectifs économiques qu'ils s'étaient fixés alors même que leurs coûts de développement sont souvent particulièrement lourds (de Star Wars The Old Republic à The Secret World). Strauss Zelnick, CEO de Take-Two Interactive et qui s'exprimait hier à la Cowen Technology, Media and Telecom Conference de New York (et dont les bons mots sont rapportés par Gamespot), est un brin plus catégorique : il estime que les « MMO ne fonctionnent pas en Occident au regard des résultats qu'ils génèrent en Asie ».

« Nous investissons massivement dans le MMO, mais nous ne le faisons pas aux Etats-Unis. Pourquoi ? Parce que les MMO ne fonctionnent pas ici. Plusieurs de nos concurrents l'ont appris à leur dépend et ont payé cette leçon très, très cher - l'un de nos concurrents vient tout juste d'annoncer qu'il reprenait intégralement son projet de MMO aux Etats-Unis [manifestement en référence à Blizzard qui refond son projet Titan après déjà plusieurs années de développement]. Nous observons tout ceci et disons "Combien de MMO ont réellement fonctionné aux Etats-Unis ces dix dernières années ?" La réponse est "deux", World of Warcraft et EverQuest. Ça représente un pourcentage très faible. »
Strauss Zelnick : « Le MMO ne fonctionne pas en Occident »

On lui rétorquera sans doute que la notion de succès économique est très relative et que certains MMO de niche, sans attirer des millions de joueurs, permettent à des studios de développement de vivre confortablement depuis des années.
Mais Strauss Zelnick compare la situation américaine au marché asiatique, dont les enjeux évidemment sont sans commune mesure. Et si Take-Two est méfiant à l'égard du marché américain, on se souvient que le studio hésite moins à travailler avec les principaux acteurs chinois ou coréens : avec Tencent en Chine pour son jeu de basket NBA 2K Online et avec XL Games en Corée du Sud sur Civilization Online, son MMO de stratégie.

« Nous sommes restés à bonne distance de ce marché et à la place, nous investissons en Asie où à certains moment, dix ou vingt projets à la fois peuvent connaitre un vrai succès en Chine, générant de gros revenus. Et comme nous ne connaissons pas très bien le marché chinois, nous nous sommes associés au leader local, Tencent. Ils nous expliquent comment fonctionne le marché local et nous leur expliquons comment fonctionnent le développement des jeux de sport. Nous avons ainsi lancé NBA 2K Online, avec quasiment aucun risque économique. »

En matière de MMO et de jeux ne ligne, on sait que le marché asiatique est infiniment plus dynamique que l'Occident. On sait aussi qu'il est infiniment plus encombré, au point que les acteurs locaux lorgnent vers les marchés occidentaux pour trouver de nouveaux débouchés. De quoi développer des synergies entre les acteurs et les territoires ? Peut-être.

Réactions (99)


Que pensez-vous de Take-Two Interactive Software, Inc. ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien