L'avenir d'Atari en suspens

La publication de ses comptes trimestriels remet en lumière la situation critique de l'éditeur français Atari, suspendu à la décision de la justice américaine.

Depuis le 21 janvier 2013, où les filiales US du groupe se sont placées en redressement judiciaire sous couvert du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, l'avenir d'Atari en France reste en suspens. Ne pouvant plus compter sur le chiffre d'affaires de ses filiales américaines qui regroupent l'essentiel de ses actifs, l'éditeur voit le chiffre d'affaires de son quatrième trimestre fiscal 2012-2013 (courant du 1er janvier au 31 mars dernier et tout juste publié) réduit à un niveau qu'il juge "quasi-symbolique". Effectivement sur les 0,9 millions d'euros de revenus du trimestre, 0,7 millions d'euros proviennent d'Atari US avant la scission du 21 janvier.

L'avenir d'Atari en suspens

Le 25 juillet 2013 sera la date buttoir pour Atari, résultat des négociations avec ses créanciers. En attendant, l'éditeur a fermé Eden Games, son dernier studio d'envergure responsable notamment de la série V-Rally et des épisodes Test Drive Unlimited. Les droits de la licence Outcast ont été vendus, tandis que ceux de Desperados et Silver sont en cours de cession.

L'histoire d'Atari se décidera donc aux Etats-Unis, avec le dénouement de la procédure de justice. Pour la maison-mère française, que l'on a connu sous le nom d'Infogrames, on peut évoquer l'histoire de l'épée de Damoclès.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atari ?

4 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen