Des « pertes exceptionnelles » et Yoichi Wada quitte la tête de Square-Enix

Square-Enix revoit ses prévisions financières très à la baisse (13 milliards de yens de pertes nettes en lieu et place des bénéfices attendus) et Yoichi Wada démissionne de son poste de président.

Le 31 mars prochain, Square-Enix clôturera son exercice fiscal 2013 et si le groupe japonais escomptait initialement un résultat net de 3,5 milliards de yens, Square-Enix se voit aujourd'hui contraint de revoir ses prévisions (très) la baisse et devrait finalement annoncer 13 milliards de yens de pertes nettes (environ 107 millions d'euros). Le groupe explique ce résultat très en-deçà des attentes par « les ventes décevantes sur le segment des loisirs digitaux, dues notamment aux ventes moins bonnes que prévues des titres majeurs sur consoles, aux Etats-Unis et en Europe » (on imagine que les ventes limitées, notamment de Sleeping Dogs, sont visées ici).

Au regard « des changements très rapides de l'industrie du jeu », Square-Enix indique initier derechef des « réformes majeurs et restructurations dans ses politiques de développement » et la première de ces réformes n'est autre que la démission de Yoichi Wada, président du groupe japonais depuis décembre 2000. Le communiqué, lapidaire, ne dévoile aucun détail et se contente de préciser que Yosuke Matsuda (jusqu'alors representative director) devrait lui succéder - dès le vote d'approbation du conseil d'administration de la firme en juin prochain. Pour mémoire, Yosuke Matsuda avait rejoint Square-Enix en 1998 (après une carrière dans la finance et les assurances) chez Taito Corporation, la division d'arcade de Square-Enix, avant de grimper dans la hiérarchie du groupe.

Réactions (119)


Que pensez-vous de Square Enix ?

35 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (43 évaluations)
6,8 / 10 - Bien