SEGA s'offre Relic pour se renforcer sur « le marché des jeux en ligne sur PC »

Suite au démantèlement de THQ, Sega s'offre Relic Entertainment (à la barbe de ZeniMax Media), avec l'objectif de réinvestir le marché du jeu online sur PC.

SEGA s'offre Relic pour se renforcer sur « le marché des jeux en ligne sur PC »

On en suit le feuilleton depuis quelques jours, la faillite de THQ entraine la vente de ses actifs (studios et licences) et chacun des repreneurs détaillent plus ou moins ouvertement ses projets avec ses nouvelles acquisitions. On le sait, lors des enchères, le groupe Sega s'est notamment arrogé le studio Relic Entertainment (aussi baptisé anciennement THQ Canada, développeur notamment de Warhammer 40000 Space Marine) pour la somme de 26,6 millions de dollars - pour l'anecdote, ZeniMax Media était aussi sur les rangs, ratant l'enchère de peu avec son offre à 26,3 millions.

Pour ce prix, SEGA s'est offert le studio et ses effectifs, mais aussi ses licences, Company of Heroes (dont le second opus est attendu dans le courant de l'année) et la série des WAR 40000: Dawn of War (même si SEGA reste flou sur la portée exacte de la licence Warhammer 40000 acquise, restant sans doute tributaire de Games Workshop). Et s'y ajoute aussi un titre non encore officiellement annoncé, répondant au nom de code Atlas, qu'on imagine être un troisième épisode de la série Dawn of War.
Mais au-delà des jeux, on retient surtout qu'avec cette acquisition, Sega entend « renforcer ses positions sur le marché du jeu online PC » (en plus de déclinaisons sur tablettes et plateformes mobiles), considérant que les activités de Relic s'y prêtent tout particulièrement. Si Sega annonçait récemment vouloir se concentrer sur le jeu mobile, le groupe japonais n'oublie pas pour autant les gamers.

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Relic Entertainment ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations)
5,4 / 10 - Moyen