Atari US se déclare en redressement judiciaire

Racheté par Infogrames (devenu ensuite Atari SA) en 2008, Atari US se déclare aujourd'hui en redressement judiciaire. Le groupe espère trouver un repreneur pour ses licences historiques.

On sait Atari SA en mauvais condition financière de longue date (accumulant les dettes à chaque exercice) et le 27 décembre dernier, le studio annonçait l'échec de son plan de recapitalisation. Et aujourd'hui, la branche américaine du groupe, Atari US, se déclare en redressement judiciaire afin de se désengager de la maison-mère française et peut-être opérer un redressement sur des bases saines.

On se souvient en effet qu'en 2008, le studio historique Atari avait été racheté par le Français Infogrames, qui changeait de nom un an plus tard pour devenir Atari SA. Après avoir déjà cédé nombre de ses actifs (notamment le studio Cryptic racheté par Perfect World en 2011), le groupe tentait une reconversion en mai dernier, ambitionnant d'exploiter ses licences historiques (Pong, Asteroid, Test Drive, Humongous, entre autres) sur plateformes mobiles, perçues comme un « solide moteur de croissance ». La reconversion s'avère néanmoins manifestement « irréalisable sous le contrôle d'Atari SA » compte tenu des « charges financières structurelles » de la maison mère. Atari US fait donc scission et tente de trouver un repreneur « sous 90 à 120 jours » pour ses infrastructures de ventes de détails et dématérialisées, mais aussi ses licences (Pong, Asteroids, Centipede, Missile Command, Battlezone, Tempest, Test Drive, Backyard Sports et Humongous).
Au-delà d'Atari US, on s'interroge aussi sur l'avenir du groupe Atari SA : l'action du studio est au plus bas (84 centimes aujourd'hui) et la capitalisation de la société a perdu 50% de sa valeur en un an.

Merci à Akaniel pour nous avoir signalé cette info !

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atari ?

4 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen