Battle.net piraté, Blizzard appelle à la vigilance

Blizzard rejoint la cohorte d'exploitant de jeu dont les infrastructures ont fait l'objet d'une intrusion non autorisée. Si la brèche semble colmatée, Blizzard appelle ses 16,9 millions d'inscrits à la vigilance.

La semaine dernière, lors de la publication des comptes trimestriels de Blizzard, Mike Morhaime vantait l'engouement des joueurs pour Battle.net, revendiquant 16,9 millions d'inscrits à la plateforme sociale et ludique du groupe.
Un peu moins enthousiasmant, Blizzard concède aujourd'hui par voie de communiqué que Battle.net vient de faire l'objet, selon la formule consacrée, d'une « intrusion non autorisée ».

Si la brèche semble colmatée, les adresses e-mail, certaines versions cryptées de mots de passe ou encore les questions secrètes des inscrits de Battle.net seraient donc compromises (concernant l'ensemble des joueurs du monde, à l'exclusion des inscrits chinois). Selon Blizzard, ces informations compromises ne suffisent cependant pas à accéder au contenu d'un compte Battle.net et les informations bancaires enregistrées par les joueurs ne seraient pas affectées.
Mais comme de coutume, le développeur invite les inscrits à la vigilance et à modifier leurs mots de passe Battle.net et le cas échéant, l'ensemble des mots de passe similaires qui seraient utilisés sur d'autres plateformes. On retiendra quoiqu'il en soit que même les exploitants les plus vigilants et multipliant les mesures de sécurités (d'abord parce qu'ils sont une cible privilégiée des pirates) peuvent être l'objet de piratage. Chacun en tirera les conclusions qu'il peut à l'heure où les exploitants de jeu collectent de plus en plus d'informations sur les joueurs.

Réactions (69)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien